8 000 km à vélo pour collecter des fonds !

8 000 km à vélo pour collecter des fonds !
Publié le 25/07/2013

Depuis le 1er juin, Robert Guyot, bénévole à l’unité locale de la Croix-Rouge de Moulins (Allier), pédale à travers l’Europe. Au 23 juillet, date à laquelle il faisait étape à Rethel, dans les Ardennes, il avait déjà parcouru près de 8 000 km.

Rejoint en cours de route par Fabrice et William, deux jeunes Anglais qui le soutiennent dans son action, Robert a pour objectif  de collecter des dons pour financer l’achat d’un véhicule destiné aux personnes âgées isolées de sa région. Rencontre.


Sur la route, difficile de ne pas remarquer cet étrange trio qui avance dans la campagne ardennaise. Juchés sur des vélos pavoisés de fanions de la Croix-Rouge française et de l’association Serge Betsen, Robert, 67 ans, Fabrice, 16 ans, et William, 14 ans, gravissent lentement les dernières côtes qui les séparent de Rethel, petite ville des Ardennes où ils font faire étape ce 23 juillet. Ni le thermomètre, qui affiche un 34 degrés caniculaire, ni le relief ardennais redoutable pour les mollets, ne semblent avoir atteint leur enthousiasme.


robert-large

Parcourir l’Europe à vélo pour collecter des fonds, c’est le projet un peu fou lancé par Robert Guyot, bénévole à la Croix-Rouge de Lurcy-Lévis (unité locale de Moulins, dans l’Allier). Ancien artisan pâtissier habitué des challenges sportifs depuis sa retraite, il a traversé plusieurs fois la France à pied et à vélo, avant de décider de mettre son goût de la performance au service de causes caritatives. « Il y a deux ans, je suis devenu bénévole à la Croix-Rouge, explique-t-il, et je me suis rendu compte des difficultés des personnes âgées isolées dans ma région. J’aimerais collecter une somme suffisante pour payer un véhicule afin de pouvoir les transporter et les faire participer à des activités. » 

Deux causes pour une même ferveur

Parti le 1er juin, Robert affiche près de 5 600 km au compteur. Il a déjà traversé 9 pays d’Europe et a poussé la pédale jusqu’en Roumanie ! Un sacré challenge, auquel participent également, depuis le 7 juillet dernier, William et Fabrice, deux élèves du lycée français Charles de Gaulle à Londres, venus rejoindre Robert à Budapest. « En 2011, j’avais déjà parcouru 1 000 kilomètres avec William au profit de l’association Serge Betsen », explique Robert. Passionnés de rugby, les deux jeunes Anglais collectent de l’argent pour soutenir l’association d’aide aux enfants camerounais créée par cette figure majeure du rugby français qui a joué pendant quelques années dans la célèbre équipe londonienne des WASPS, à laquelle appartiennent William et Fabrice.


Deux causes différentes pour une même équipe ? « Et pourquoi pas ? », répond du tac au tac Robert, pour qui cette aventure vise également à montrer que « si l’on créé les conditions favorables, vieux et jeunes peuvent faire beaucoup de choses ensemble ! ». C’est ainsi qu’en avril dernier, Robert a emmené les deux garçons dans son village. « Il nous a présenté les personnes âgées qu’il voulait aider et j’ai vraiment compris pourquoi il avait besoin d’un véhicule », explique Fabrice, touché par la démarche de Robert. « Avant, il y avait le facteur, l’épicier et le boulanger ambulants qui permettaient de rompre l’isolement des personnes âgées en milieu rural, souligne Robert, mais aujourd’hui, sans famille autour d’elles, elles passent parfois des journées entières sans voir personne.»  


C’est ainsi que, depuis trois semaines, de camping en bivouac, l’équipe parcourt ensemble l’Europe en tentant de sensibiliser les personnes rencontrées à leurs causes respectives. « Bien sûr, il y a les paysages que l’on découvre et l’aventure, explique Fabrice, mais les meilleurs moments, c’est quand nous sommes accueillis par des gens, cela nous donne de l’espoir et du courage pour pédaler ! ».  Souvent anonymes lorsqu’ils passent dans les villes, les trois cyclistes ne savent pas encore qu’une réception les attend à Rethel, ce 23 juillet. « Faire autant de kilomètres à travers l’Europe, c’est formidable, c’est un sacré exploit, on ne pouvait pas les laisser faire étape ici sans les accueillir ! » explique François Jennepin, président de l’unité locale de la Croix-Rouge. Pour leur souhaiter la bienvenue, il a organisé une petite réception suivie d’un barbecue avec une dizaine de bénévoles. Surprise, le maire de la ville, Guy Deramaix, qui a fait le déplacement pour les féliciter, a tenu à remettre la médaille d’honneur de la ville à Robert. Celui-ci en a la larme à l’œil : « Je sais mieux pédaler que faire des discours mais, vraiment, je me souviendrais de Rethel, ça, je vous le promets… Un accueil comme celui-ci, ça enlève toute la fatigue du jour ! »


robert-large2

Le lendemain, l’équipe se lèvera tôt pour poursuivre sa route : direction Calais, puis Londres, dernière grande étape avant le retour de Robert à Moulins prévue aux alentours du 10 août, après deux mois d’absence et près de 8 000 kilomètres parcourus.

Pour suivre en direct le périple de Robert, William et Fabrice, ou effectuer un don, rendez-vous sur www.enroutemousquetaires.com