Afflux de migrants à la frontière franco-italienne

Afflux de migrants à la frontière franco-italienne
Publié le 19/06/2015

Depuis le vendredi 12 juin, un nombre important de migrants afflue vers la frontière franco-italienne à Menton. La Croix-Rouge italienne a sollicité le soutien de la Croix-Rouge française, au cas où la situation déborde et se prolonge.

Selon la Croix-Rouge italienne, une centaine de migrants se rassemble chaque jour à la frontière franco-italienne sur le site des rochers de la mer, à la hauteur de Menton.

Environ 300 personnes affluent par ailleurs en train à la gare de Vintimille depuis le 12 juin dernier. Ils arrivent d’Erythrée, de Somalie, de Syrie ou de Lybie. Si le phénomène n’est pas nouveau, il inquiète par son ampleur et le risque de débordements sous-jacents. De plus, cette crise pourrait s’installer dans la durée.

C’est la raison pour laquelle la Croix-Rouge italienne, qui assure des distributions alimentaires, a demandé le soutien de la Croix-Rouge française pour recueillir des dons alimentaires et en assurer la distribution, participer au dispositif de secours et trouver des interprètes. La délégation départementale des Alpes-Maritimes mobilise chaque jour cinq bénévoles en renfort sur le site des rochers de la mer.

Les organisations humanitaires présentes ont signalé une situation sanitaire critique : cas de diarrhées, de gale, troubles digestifs, problèmes d’hygiène corporelle, etc. De plus, certains migrants craignant l’intervention des forces de l’ordre souffrent de traumatismes osseux ou musculaires et de plaies, dus à des chutes sur les rochers.

Une cellule de crise a été installée au siège de la Croix-Rouge française, afin de coordonner les opérations avec la délégation des Alpes-Maritimes et de la soutenir en cas de besoin. Il s’agit aussi d’anticiper une aggravation de la situation. 

crédit photo : IFRC