Crise en Irak : la Croix-Rouge française renforce ses actions au Kurdistan

Crise en Irak : la Croix-Rouge française renforce ses actions au Kurdistan
Publié le 17/09/2014

La région du Kurdistan est confrontée depuis début août à l’afflux de centaines de milliers de personnes fuyant les assauts de groupes terroristes armés dans le nord de l’Irak. Les autorités kurdes ont décidé de mettre en place quatorze camps pour accueillir ces populations. La Croix-Rouge française, déjà présente auprès des réfugiés syriens dans cette zone, a renforcé son dispositif pour apporter une aide humanitaire aux populations vulnérables. (photo : construction d'un réservoir dans le camps de Khanke)

Début août, les combats se sont intensifiés au nord de l’Irak, jetant sur les routes des centaines de milliers d’Irakiens, dont beaucoup ont cherché refuge au Kurdistan irakien. Plus de 500 000 personnes auraient rejoint les gouvernorats de Dohuk et d’Erbil, en majorité des chrétiens et des yézidis, visés par les groupes terroristes armés irakiens. La Croix-Rouge française, déjà active auprès des réfugiés syriens au Kurdistan avec son partenaire le Croissant-Rouge irakien, a renforcé son dispositif pour pouvoir porter secours aux Irakiens fuyant actuellement les combats. Des urgentistes ont ainsi rejoint les volontaires afin de couvrir les besoins urgents en eau et assainissement en priorité.


irak-kurdistan-large

Construction de cuve et approvisionnement en eau dans le camp de Khanke

Deux avions du ministère des Affaires étrangères ont été affrétés le 10 et le 13 août derniers sur Erbil avec à leur bord du matériel destiné au stockage et à la distribution d’eau potable notamment, dont une partie a été donnée à la Croix-Rouge française par la Fondation Veolia. Ce matériel doit permettre d’approvisionner 50 000 personnes en eau potable et de distribuer des biens de première nécessité à près de 4 000 personnes.

Dès l’installation du camp de Khanke, la Croix-Rouge française a mis en œuvre des activités eau et assainissement en collaboration avec l’UNICEF. Objectif : installer des douches, des latrines, des réservoirs d’eau à destination de 1 300 familles dans un premier temps. Mais le camp sera probablement étendu dans les semaines à venir. Une campagne de promotion de l’hygiène est menée en complément.


irak-kurdistan-large2

Stockage et rampe de distribution d'eau potable, camp de Khanke

La Croix-Rouge française et le croissant Rouge Irakien apportent également une aide humanitaire aux populations vulnérables installées dans les infrastructures communautaires et les écoles. Sur ces sites, situés dans les districts de Summel et d’Amedi, les familles hôtes vivent elles aussi dans une situation de grande précarité. Il faut là encore de l’eau, des latrines, des douches, et renforcer les infrastructures.


irak-kurdistan-large4

Distribution de couvertures dans les districts de Summel et d’Amedi

La quinzaine de volontaires français, appuyés par un volontaire de la Croix-Rouge danoise, ont également distribué des matelas et couvertures, du matériel de cuisine et des articles d’hygiène à 1 200 familles. Un projet de soutien psychosocial avec la Croix-Rouge danoise est également prévu, les personnes déplacées arrivant souvent en état de choc, traumatisées et totalement démunies. La plupart ont tout laissé derrière elles.


irak-kurdistan-large3

Le gouvernement kurde a décidé de construire quatorze camps afin de libérer en priorité les écoles occupées par des déplacés et de ne pas retarder le début de l’année scolaire. Compte tenu des besoins humanitaires et des combats qui se poursuivent en Irak, la mission humanitaire va sans doute perdurer dans les mois qui viennent, au-delà de l’action d’urgence menée actuellement. La Croix-Rouge française maintient d’ailleurs son appel à don.


Géraldine Drot