Des drones pour sauver des vies

Publié le 16/03/2017

La Croix-Rouge française expérimente son « projet drone » destiné aux équipes de secours confrontées à des terrains difficilement accessibles, lors de catastrophes en France et à l’international. Dans sa première phase, il consiste à former ses premiers télépilotes de drone.

Interview de Hervé Pilet, responsable du « projet drone » en phase d’expérimentation sur la région Ile-de-France.

Pourquoi ce projet drone à la Croix-Rouge française ?

Le projet drone est né d’un constat que nous avons réalisé l’année dernière, à la suite des inondations qui ont touché l’Ile-de-France, et plus particulièrement le département du Val de Marne, où quatre communes ont été très impactées.

Lors des reconnaissances avec nos équipes nautiques, nous n’avions pas la possibilité d’avoir une vision globale et générale de la situation, ce qui aurait pu être fait par hélicoptère. Malheureusement les quatre communes dans notre secteur sont placées sous le couloir aérien de l’aéroport d’Orly. 

Si nous avions eu les drones, nous aurions pu identifier plus rapidement les sinistrés et surveiller au jour le jour l’étendue de la crue.

Comment la Croix-Rouge française utilisera ces drones?

Si l’expérimentation est concluante, nous pourrons développer le projet drone sur le réseau, ce qui permettra d’effectuer des reconnaissances dans les zones sinistrées et de cartographier ces zones pour nos autorités. Les drones pourront aussi assurer la protection des bénévoles qui seront engagés sur des dispositifs. On pourra également effectuer des recherches de personnes disparues et perdues.

Enfin pour la partie sauvetage, cela nous permettra d’apporter aux sinistrés du petit matériel de type kit hygiène ou téléphone portable.

En quoi consiste la formation des télépilotes de drone ?

La réglementation française impose que, dès 2018, chaque télépilote soit titulaire du brevet théorique ULM. La Croix-Rouge française n’attend pas cette date et forme, dès aujourd’hui, ses premiers télé-pilotes pour l’obtention de ce brevet qui leur permettra, par la suite, de voler en toutes circonstances.

Quelle sera la prochaine étape pour ce projet ?

Après cette phase d’expérimentation, nous envisageons de déployer cette équipe au niveau national, mais également à l’international, notamment pour les équipes Croix-Rouge d’autres pays qui pourraient avoir besoin de nos services.