Du 2 au 9 juin 2012 – Quête nationale de la Croix-Rouge française

Publié le 20/03/2012

« 55 millions de repas distribués », « plus de 86 000 personnes âgées et personnes en situation de dépendance accompagnées dans nos établissements et services », « plus de 76 000 personnes secourues », « plus de 2 millions de personnes aidées dans 32 pays du monde ». Ce ne sont que quelques unes des actions menées par la Croix-Rouge française qui, chaque année, voit augmenter le nombre des personnes qui recourent à ses services. Dans le contexte actuel de crise économique et financière, la quête nationale est un rendez-vous crucial pour l’association : elle doit pouvoir continuer à venir en aide aux personnes en difficulté.

Chaque jour, dans nos 900 délégations, les 52 000 bénévoles de la Croix-Rouge française œuvrent pour accompagner les personnes vulnérables. Ils sont aussi prêts à intervenir 24 heures sur 24 pour sauver des vies et enseigner les gestes qui sauvent.

Dans les établissements sociaux, médico-sociaux ou sanitaires, 18 000 salariés de l’association accompagnent les personnes dépendantes en raison de leur âge, de leur maladie ou de leur handicap, les enfants mis en danger ou les individus, de plus en plus nombreux, en perte de lien social.

Ils sont de plus en plus nombreux à franchir les portes de l’association : mal-logement, précarité énergétique, exclusion bancaire, besoins alimentaires et vestimentaires… La crise économique et financière mais aussi sociale fait chaque jour apparaître de nouveaux visages dans les délégations de la Croix-Rouge française. Témoins de cette nouvelle réalité, les bénévoles doivent faire face à une demande croissante due à l’augmentation constante de la précarité.

Pour la Croix-Rouge française, lutter contre la précarité c’est aussi s’engager pour le retour à l’autonomie des personnes vulnérables. C’est favoriser la confiance en soi et la confiance dans les autres. De l’écoute, un conseil ou un encouragement, un moment partagé, du lien social, un repas, des produits d’hygiène, des vêtements propres, une consultation médicale, une couverture de survie, une infrastructure adaptée…permettent souvent aux personnes vulnérables d’éviter le pire et de se relever. Pour offrir ce soutien, alors même que les financements publics baissent, l’association dépend de plus en plus de fonds privés.

Pour cette nouvelle édition, toujours plus de bénévoles et de salariés Croix-Rouge française seront mobilisés toute une semaine afin de recueillir un maximum d’argent.

Comment donner ? C’est très simple, voici quelques exemples :

  • En faisant simplement preuve de générosité lorsque des bénévoles vous solliciteront dans la rue
  • En achetant le bloc timbre en édition limitée, qui rend hommage aux 52 000 bénévoles de l’association. Il est vendu au prix de 5 euros dont 2 euros sont reversés à la Croix-Rouge française. Disponible dans tous les bureaux de poste
  • En se connectant sur le site www.croix-rouge.fr pour faire un don en quelques clics
  • Via l’Appli qui Sauve de la Croix-Rouge française disponible gratuitement sur iPhone, Nokia et Androïd.

Pour rappel, 1,50 € c’est un repas, 3 € c’est un kit hygiène, 10 € c’est 30 couvertures de survie pour un poste de secours, 30 € c’est une consultation médicale, des médicaments et des soins infirmiers pour une personne sans couverture sociale, 60 € c’est la formation des bénévoles pour la prise en charge de malades d’Alzheimer,…