Donner à ses vêtements une seconde vie, en faveur de ceux qui n’en ont pas

Erika trie les vêtements par sexe, âge et taille avec les autres bénévoles.
Publié le 29/11/2017

Erika trie les vêtements par sexe, âge et taille avec les autres bénévoles.

Portrait d'Erika2

Erika est bénévole à la Croix-Rouge française, en charge du vestiaire de l’unité locale du XIIIe arrondissement de Paris. Un lieu réservé à la collecte et à la distribution de vêtements destinés aux personnes les plus démunies.

 

« Je suis arrivée ici en mai 2016, tout juste diplômée. J’avais du temps libre et je voulais me rendre utile, à force de voir tant de personnes dans la rue. Comme j’avais déjà passé mon diplôme de secourisme avec la Croix-Rouge, je me suis tournée vers l’association pour faire du bénévolat.

On réceptionne les dons le lundi et le mercredi, à certains créneaux horaires. Chaussures, couvertures, vêtements, il faut tout trier pour qu’ensuite, on puisse trouver rapidement ce dont les bénéficiaires ont besoin. Chaque bénévole accueille individuellement des familles, des personnes sans domicile fixe ou des migrants. Tout le monde reçoit deux tenues complètes, bien qu’on manque souvent de vêtements pour hommes. Outre l’aide matérielle, 100% gratuite, le vestiaire est un lieu qui favorise le lien social, où les personnes accueillies peuvent discuter et être écoutées.

Aujourd’hui, mon emploi du temps professionnel me permet de continuer à faire la collecte du lundi soir. Je ne suis plus en contact avec les bénéficiaires et ça me manque ! Ici, on est une famille où les nouveaux s’intègrent facilement. Cette expérience m’a permis de m’impliquer davantage dans la vie de mon quartier et de rencontrer des gens différents, qui sont devenus des amis.  J’aurais l’impression de les abandonner si je partais ! »

Laurie Goret (texte et photos)

Le tri des vêtements