Les défis de Stéphanie, mère de trois enfants

Stéphanie, 31 ans et mère célibataire
Publié le 23/11/2017

Stéphanie, 31 ans et mère célibataire, a perdu son emploi l’année dernière et le logement vétuste qu’elle sous-louait dans la foulée. Elle a trois enfants, Sandra, 5 ans, Carla, 3 ans, et le petit dernier Matteo qui n’a qu’un an et demi. Pour ne pas dormir à la rue, elle est obligée de faire appel aux services sociaux. Cette solution lui évite de subir les rigueurs de l’hiver, mais n’est vraiment pas idéale, car elle doit souvent déménager avec le peu d’affaires qu’elle possède. Elle est actuellement hébergée dans un hôtel. La petite chambre qu’elle occupe avec ses enfants est à la limite de la salubrité. Le radiateur électrique ne fonctionne pas bien, les murs sont humides et les cafards n’attendent pas l’obscurité pour courir sur le sol en linoléum. Pour ne rien arranger, les douches sont communes et sales.

C’est une femme courageuse et elle sait faire face aux aléas de la vie avec détermination et pragmatisme. Ses filles, bien que très jeunes, font déjà preuve d’un caractère solide qui rappelle celui de leur maman. Si parfois Stéphanie s’inquiète, c’est surtout pour son bébé, car Matteo est asthmatique et elle sait que des conditions précaires d’hébergement peuvent aggraver son état de santé. Dans un centre de soins, elle a rencontré Florence, une autre maman dans le besoin. Florence lui a parlé de de son expérience dans un Espace Bébé Parents Croix-Rouge.

Au début, Stéphanie a hésité à pousser la porte de l’Espace Bébé Parents, car, dans sa situation, elle ne comprenait pas tout l’intérêt de s’y rendre. Cela ne lui semblait pas prioritaire, mais elle a été motivée par le très faible coût des produits alimentaires et d’hygiène pour bébé. Sur place, elle a réalisé qu’elle pouvait y trouver bien plus : un cadre propre et calme pour que ses enfants puissent jouer en toute sérénité, un accompagnement personnalisé pour ses démarches administratives, les conseils des bénévoles et des intervenants professionnels, des échanges avec les autres  parents qui vivent comme elle des situations difficiles, notamment pendant les ateliers cuisine que Stéphanie affectionne tout particulièrement. Depuis qu’elle va à l’Espace Bébé Parents un après-midi par semaine, son horizon s’est éclairci. Même si elle sait que sa situation ne s’arrangera pas totalement du jour au lendemain, son avenir et celui de ses enfants lui apparaissent beaucoup moins compromis.