Favoriser l’accès à l’hygiène des plus démunis : une étape vers l’estime de soi

Favoriser l’accès à l’hygiène des plus démunis : une étape vers l’estime de soi
Publié le 06/02/2018

Promouvoir l’hygiène, c’est travailler sur l’estime de soi…

Se doucher, laver ses vêtements, recevoir quelques produits élémentaires pour prendre soin de soi… Comme dormir au chaud ou se nourrir, accéder à l’hygiène est fondamental pour les personnes en situation de grande exclusion. A l’accueil de jour de la Croix-Rouge de Corbeil-Essonnes, les initiatives proposées ont fait leurs preuves.


« Promouvoir l’hygiène, c’est travailler sur l’estime de soi… Et c’est ce qui permet à nos publics de reprendre confiance en eux, un préalable à toute réinsertion. » Angélina Valenti, directrice d’établissements du pôle exclusion de l’Essonne, est notamment responsable de l’accueil de jour de Corbeil-Essonnes. Ouvert 365 jours sur 365, de 9h30 à 19h30, le lieu enregistre quotidiennement une soixantaine de visites. Autant d’hommes et de femmes qui dorment souvent dehors la nuit, qui n’ont nulle part où aller le jour, « les très grands exclus », confirme Angélina Valenti. Ici, ils ont la possibilité de se restaurer (petit-déjeuner, déjeuner et dîner, sur inscription), d’avoir une adresse de domiciliation, de participer à des activités et animations diverses…. Et, c’est un incontournable, d’avoir accès au point-hygiène.


Point-hygiène rénové

« Le point-hygiène est tout simplement un espace avec douche, évier et miroir, où l’on peut prendre le temps de se laver et de penser un peu à soi, explique Angélina Valenti. Chacun s’inscrit sur tel ou tel créneau horaire, afin de fluidifier l’accès. » Juste à côté se trouvent une machine à laver et un sèche-linge : qui a envie de remettre des vêtements sales une fois sorti de la salle de bain ? En effet, l’un ne va pas sans l’autre et, à l’accueil de jour, cela fonctionne très bien... D’autant plus que le point-hygiène vient d’être rénové dans le cadre du partenariat de la Croix-Rouge française avec la société Essity. Depuis 2011, Essity soutient l’association pour rendre l’hygiène accessible à tous. Cela passe par différentes actions, comme la création et la rénovation de ces points-hygiène dans les structures Croix-Rouge… Mais également par la distribution de « kits hygiène et bien-être ».


Confiance en soi

« Parallèlement à la possibilité de prendre une douche et de profiter de la laverie, nous distribuons des « kits hygiène et bien-être » », complète ainsi Angélina Valenti. Il en existe deux versions – une pour homme et une pour femme – et ils couvrent les besoins en produits d’hygiène pour trois jours. Brosse à dent, dentifrice, gel douche, shampoing, rasoir, préservatifs, protections périodiques… Objectifs ? Accompagner les bénéficiaires vers l’autonomie et l’estime de soi. Car tout cela est loin d’être anodin : se sentir propre, correctement habillé est un premier pas pour (re)trouver confiance en ses capacités. « Quand ils nous disent vouloir retrouver un emploi, on leur dit ‘ok, mais on commence par se laver, se changer et nettoyer ses vêtements à la machine !’, ajoute Virginie Tremelet, chef de service à l’accueil de jour. C’est un préalable à toute démarche, et eux-mêmes se sentiront mieux, nettement mieux, pour se lancer. »

Anne-Lucie Acar