Projet RLF itinérant

Projet RLF itinérant
Publié le 20/04/2018

Interview croisée sur le projet Rétablissement des Liens Familiaux (RLF) itinérant

Interview de Jean-Christophe Combe, Directeur Général de la Croix-Rouge française et Philippe Legrez, Délégué Général de la Fondation d'Entreprise Michelin sur le projet Rétablissement des Liens Familiaux (RLF) itinérant.

1/ Quel est votre rôle dans le cadre du projet de maintien et de rétablissement des liens familiaux  itinérant ?

Jean-Christophe Combe : Chaque année, des milliers de familles sont séparées par les crises humanitaires, les conflits armés, les catastrophes naturelles ou industrielles. Pour toutes ces personnes victimes d’une séparation involontaire et brutale, la Croix-Rouge française se mobilise depuis 1959 pour rétablir et maintenir les liens entre les membres d’une même famille et faire la lumière sur le sort des personnes portées disparues. Depuis 2016, grâce à notre partenariat avec la Fondation d’Entreprise Michelin, nous avons pu mettre en place un dispositif itinérant de RLF qui va à la rencontre des populations migrantes dans le Nord de la France, où les besoins sont particulièrement nombreux.

Philippe Legrez : La Fondation d’Entreprise Michelin est essentiellement une fondation redistributive. Elle reçoit annuellement une dotation de Michelin qu’elle redistribue pour soutenir divers projets, le projet RLF étant un de ceux-ci. En 2017 nous avons soutenu près de 80 projets. Nous nous efforçons de contribuer à leur succès en prodiguant, dans la mesure du possible, avis et conseils aux bénéficiaires de nos dons.

2/ Pourquoi vous être engagés dans le projet RLF itinérant ?

PL : Le projet RFL itinérant est un beau projet pour nous. Il incarne des valeurs d’humanisme et de solidarité fortes en aidant les migrants quelle que soit leur nationalité ou leur origine, à retrouver les membres de leurs familles, donc à renouer avec  leur « nucléus familial ». Ce projet qui permet d’abolir la souffrance des séparations familiales nous est apparu unique et impactant, raisons pour lesquelles nous avons prolongé notre soutien sur plusieurs années.

JCC : La Croix-Rouge française accompagne depuis de nombreuses années les populations en situation de migration, au sein de ses structures d’accueil et à travers ses activités bénévoles. Notre rôle est d’être présents là où les besoins sont les plus urgents, pour permettre aux personnes de reconstruire un projet de vie dans le respect de leur dignité. Convaincus que le lien familial est un levier essentiel de résilience, nous déplacer à la rencontre des personnes migrantes afin de leur permettre l’accès à ce service est pour nous une priorité.

3/ Deux années après sa création, quel bilan feriez-vous du dispositif  et quel serait votre souhait pour l’avenir de ce projet ?

PL : Nous avons pu nous rendre sur le terrain en compagnie des équipes de la CRf et avons pu constater l’engagement et l’efficacité de celles-ci. Notre souhait est que le dispositif  de rétablissement du lien familial perdure car il nous parait contribuer, de manière très qualitative et humaine, à l’accueil des migrants en France.

JCC : Le bilan de ce projet est très positif, tant quantitativement que qualitativement. Le dispositif est aujourd’hui bien identifié et accepté par les personnes migrantes de la zone couverte. En effet, la Croix-Rouge française est la seule association à fournir ces services et à bénéficier d’un réseau mondial de recherches et de rétablissement des liens familiaux. Depuis le début du programme, sur les zones de regroupements informels : 7 660 appels ont été passés vers les pays d’origine afin de permettre aux personnes de rester en contact avec leurs proches. 5 500 personnes ont pu recharger leurs téléphones portables et se connecter à Internet. Enfin, 202 demandes de recherches ont été ouvertes.

La Croix-Rouge a également développé et renforcé ses actions grâce aux enseignements tirés du projet : meilleure coordination avec les autres acteurs locaux, adaptation de nos modes d’intervention au contexte mouvant, renforcement du réseau local des intervenants Croix-Rouge, développement d’un dispositif mobile d’urgence via un nouveau partenariat. Autant d’impacts qui améliorent notre réponse aux besoins des plus vulnérables. Un grand merci à la Fondation d’Entreprise Michelin d’avoir rendu cela possible !

Les besoins restent immenses, nous devons donc poursuivre nos efforts avec l’ensemble des parties prenantes pour adresser de façon globale ce défi complexe qu’est l’accompagnement des personnes en situation de migration.