Un diplôme pour redonner du sens et une reconnaissance au travail des maraudeurs

Un diplôme pour redonner du sens et une reconnaissance au travail des maraudeurs
Publié le 09/03/2018

La Croix-Rouge française est le premier opérateur de maraude en France, avec plus de 200 équipes mobiles présentes dans 77 départements. Une formation élaborée conjointement par la Croix-Rouge française (Institut Régional de Formation Sanitaire et Social d’Ile-de-France (IRFSS) et filière exclusion du Val-de-Marne) et l’université d’Evry-Val-d’Essonne.

Françoise Bousquet est directrice territoriale de la lutte contre les exclusions en Ile-de-France, et directrice du pôle Lutte contre les exclusions du Val-de-Marne.  Elle est à l’origine d’une nouvelle formation unique en France : un diplôme universitaire de maraudeur.

 

Quelle est l’origine du projet ?

Je travaille avec des maraudeurs qui se sentent souvent démunis et impuissants pour aider les personnes vulnérables vivant dans la rue.  Pour exercer ce métier, il ne faut pas nécessairement avoir de formation de travailleur social. J’ai donc voulu créer un diplôme de « Technicien d’intervention d’urgence sociale mobile maraudeur ».

En quoi consiste cette formation ?

Elle se déroule à l’université d’Evry-Val d’Essonne et à la direction régionale Ile de France de la Croix-Rouge Les maraudeurs alternent cours théoriques et expérience pratique de janvier à octobre, trois jours par mois.

On leur apprend comment se positionner et quel discours tenir face à un public en situation de précarité. Il s’agit aussi de prendre du recul pour mener une réflexion plus globale sur leur métier. Les cours sont dispensés par des maitres de conférence de la faculté pour aborder tous les sujets de sociologie et des professionnels de notre association sur les apports plus théorique et de terrain.  

Quels sont les retours de la première session 2017 ?

Ils sont très bons ! Les jeunes diplômés poussent leurs collègues à suivre la formation. Elle leur donne une reconnaissance, une ouverture d’esprit et la possibilité d’adopter une posture différente sur le terrain. Les maraudeurs représentent le premier maillon de la grande précarité : il est nécessaire de savoir comment passer le relai, orienter et trouver des solutions pour que les situations les plus complexes puissent aboutir.

En quoi la Croix-Rouge française est-elle légitime pour créer un diplôme de ce type ?

Elle est le premier opérateur de maraude en France, avec plus de 200 équipes mobiles présentes dans 77 départements. Notre association peut compter sur son expertise de terrain grâce à des bénévoles et des salariés en contact permanent avec les personnes vulnérables.  

Laurie Goret