Handeway : un projet innovant d’entraide

Handeway : un projet innovant d’entraide
Publié le 07/12/2015

A l’occasion de la journée internationale contre le handicap du 3 décembre dernier, la secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion, Ségolène Neuville, est venue à la rencontre de l’équipe Handeway au siège de la Croix-Rouge française. Cette équipe, composée de six jeunes entre 20 et 30 ans en situation de handicap, ont ainsi présenté leur projet de plateforme web d’entraide qui sera réellement lancé courant 2016. Un projet soutenu par notre association.


Qui sont les mieux placés pour parler du handicap et des difficultés qu’il engendre? Alicia Jovin, coordinatrice du projet Handeway, n’a aucune hésitation pour répondre à cette question : « notre expérience et notre sensibilité nous donnent une capacité toute particulière pour intervenir auprès d’autres jeunes en situation de handicap. » Effectivement, les membres de l’équipe Handeway connaissent bien ces difficultés car ils y sont confrontés tous les jours. Mais aujourd’hui, ils ont appris à vivre avec et à contourner les embûches grâce à leurs expériences et à une prise en charge particulière : « nous avons eu la chance d’être accompagnés par le SESSAD (Service d'Éducation Spéciale et de Soins à Domicile) de Villepatour de la Croix-Rouge française et ainsi de suivre et réussir des études supérieures. Nous sommes aujourd’hui autonomes, mais toutes les personnes en situation de handicap n’ont pas cette chance. » Effectivement, seulement 9 % des élèves handicapés parviennent à faire des études supérieures tandis que 28 % de la population générale y accède. Face à ce constat, l’équipe Handeway souhaite développer une solution où elle pourra à son tour aider et soutenir ses pairs.

Un pour tous et tous pour un

Cette solution est une plateforme web collaborative d’entraide répondant aux questions des jeunes en situation de handicap afin de les accompagner au mieux dans leur parcours de vie, dans leurs projets d’études et professionnels. Comme nous l’explique Désiré Kacouchia, membre du projet +Hand.e-Way : « Aujourd’hui, l’autonomie est un vrai combat car le handicap génère des difficultés qu’il faut transcender au quotidien, comme par exemple l’accès aux lieux et aux transports publics, et cette liste est loin d’être exhaustive. » Un diagnostic que partage la secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’Exclusion, Ségolène Neuville : « les politiques publiques aujourd’hui sont un empilement de dispositifs. Il y en a beaucoup, c’est bien mais c’est aussi extrêmement compliqué pour les personnes de remplir tous les formulaires administratifs et de s’adresser à la bonne personne. Nous travaillons à une simplification mais, en attendant, cela peut décourager de nombreuses personnes. C’est pourquoi le projet Handeway est complémentaire aux politiques publiques afin d’encourager et de conseiller ces personnes. »   

Un projet innovant et prometteur

Un projet qui a donc le soutien de la secrétaire d’Etat et également de la Croix-Rouge française qui pilote d’ailleurs cette initiative. Les six membres de cette équipe sont en service civique au siège afin de lancer cette plateforme courant 2016. La directrice générale de la Croix-Rouge française, Annie Burlot-Bourdil, est convaincue de son potentiel : « nous avons l’ambition de rendre Handeway autonome. Nous voulons que cette initiative grandisse et qu’elle devienne une association nationale, voir même internationale, reconnue. » Un projet qui soulève donc l’enthousiasme et qui s’explique notamment par le contexte actuel. Aujourd’hui, selon l’AGEFIPH, 452 000 demandeurs d’emploi sont en situation de handicap, ce qui représente un taux de chômage deux fois supérieur à la moyenne. Les freins à l’autonomie ne s’arrêtent donc pas à la scolarité mais se retrouvent dans le milieu professionnel, comme l’explique Emmanuel Hureaux, tétraplégique : « les recruteurs ont bien souvent  des appréhensions vis-à-vis des personnes en situation de handicap, c’est par conséquent très difficile de trouver un emploi. De ce fait, l’entreprenariat s’impose souvent comme seul et unique choix pour avoir une vie professionnelle. » C’est justement le choix d’Emmanuel, qui a décidé de créer son entreprise dans les nouvelles technologies et bénéficie du soutien de Handeway. Car si la plateforme web n’est pas lancée officiellement, une page Facebook est déjà active. « Cela m’aide pour certaines démarches. C’est le cas en ce moment car je recherche un financement pour employer une secrétaire. Cette personne doit pouvoir travailler sous ma dictée et réduire ainsi ma fatigabilité et augmenter ma productivité. Ces démarches auprès de différentes administrations sont lourdes, je trouve donc conseil et soutien auprès de Handeway. » 


SN005-2

L'équipe Handeway autour de Ségolène Neuville au siège de la Croix-Rouge


Nathalie Auphant