Toulouse, un « village Croix-Rouge » pour lancer la JMPS

Toulouse, un « village Croix-Rouge » pour lancer la JMPS
Publié le 19/09/2014

Le lancement officiel de la Journée Mondiale des Premiers Secours (JMPS) a eu lieu le samedi 13 septembre à Toulouse. Dans plus de 150 villes de France, des initiations aux gestes qui sauvent, à la réduction des risques ainsi que des animations autour de la prévention des accidents de la vie courantes ont été dispensées gratuitement au public. Le Professeur Jean-Jacques Eledjam était à Toulouse pour ce lancement officiel mais aussi dans le cadre de la journée de cohésion régionale Midi-Pyrénées.

Samedi 13 septembre était un grand jour pour la délégation régionale Midi-Pyrénées car, pour la première fois,  l’ensemble de ses bénévoles, salariés, étudiants et volontaires des huit départements de la région était invité à se réunir au « village Croix-Rouge ».  Cette manifestation, organisée dans le cadre des 150 ans de la Croix-Rouge, avait un double objectif : créer de la cohésion entre les différents acteurs de l’association et présenter au grand public les multiples activités de la Croix-Rouge française sur le territoire de Midi-Pyrénées. C’est pourquoi cette manifestation a été organisée au jardin Raymond VI à Toulouse, un parc très apprécié le week-end par les promeneurs et les familles. 

Un moment de rassemblement

Plus de 500 bénévoles, salariés, étudiants et volontaires ont répondu à l’invitation de la délégation régionale. Tous les départements - l’Ariège, l’Aveyron, la Haute-Garonne, le Gers au encore le Lot, les Hautes-Pyrénées, le Tarn et le Tarn-et-Garonne- étaient représentés. Pour l’occasion, des bus ont été affrétés par certaines délégations.

jmps-toulouse-large

Lors de l’inauguration de ce « village Croix-Rouge » et du lancement de la JMPS, en présence de nombreuses personnalités locales ainsi que du professeur Jean-Jacques Eledjam, le président de la région Midi-Pyrénées Jean Carensac a rappelé l’importance de cette journée : « Ce rassemblement nous permet de mieux nous connaître les uns et les autres. Chacun doit pouvoir s’enrichir de l’expérience de l’autre, partager des pratiques et favoriser ainsi le partage des connaissances. » Un objectif qui semblait atteint à l’issue de cette journée et pour lequel les différents acteurs de la Croix-Rouge Midi-Pyrénées furent unanimes. « Ce type d’événement, ça fédère le mouvement pour éviter un essoufflement », explique Dominique et Françoise Truck, bénévoles à Figeac. Pour Nicole Kurjean et Josiane Nadal de l’union locale de la Vallée du Lot, c’est également un moment important : « dans nos délégations, on est centré sur nos actions, ce rassemblement nous permet de sortir de notre quotidien et de rencontrer d’autres bénévoles et salariés de la Croix-Rouge. Ca booste pour s’investir encore plus. »

Une ouverture vers le grand public

Ce « village Croix-Rouge » était certes un lieu de rencontre pour les acteurs de l’association, mais aussi une vitrine de ce qu’est la Croix-Rouge française. « Ce village est une invitation à explorer l’ensemble des coulisses de la Croix Rouge. C’est l’occasion pour le public de prendre la mesure des différents métiers, activités et profils qui permettent la réalisation au quotidien de notre mission » a commenté Jean Carensac, le président régional. Ainsi, les visiteurs du jardin Raymond VI ont pu découvrir l’ensemble des stands de ce village. Au nombre de quinze, ces espaces, composés de tentes aux couleurs de l’association, permettaient d’avoir une vision globale de la Croix-Rouge française en Midi-Pyrénées. De la jeunesse Croix-Rouge au secourisme, en passant par l’action sociale, les centres de formation ou encore l’action internationale, tous les secteurs d’activités étaient ainsi représentés. Une attention particulière a également été portée pour animer cette journée et sensibiliser les visiteurs aux valeurs de le Croix-Rouge française. Ainsi, des jeux ont été proposés tels que des quizz ou bien des jeux de piste sur les fondements de l’association.

jmps-toulouse-large2

Pour compléter ce dispositif dans le cadre de la Journée Mondiale des Premiers Secours, des initiations aux gestes qui sauvent et à la réduction des risques ont été proposés. De nombreuses personnes se sont prêtées au jeu comme Josette Astre : « ici, on se rappelle de la catastrophe d’AZF, on sait que le danger peut arriver mais c’est également vrai que l’on ne se prépare pas suffisamment. Lors de l’initiation à la réduction des risques, j’ai été surprise car, d’une nature très prévoyante, je n’avais jamais pensé à me constituer un kit de survie. Pourtant cela semble évidant. Pour ma part, je vais le faire dans les plus brefs délais et je vais en parler à ma famille et mes amis. »

Cette journée du 13 septembre n’aura certainement pas permis d’atteindre l’objectif affiché de la Croix-Rouge française qui est de parvenir à former une personne dans chaque foyer, mais le travail des bénévoles de la Croix-Rouge se poursuit au quotidien pour que chaque personne devienne un acteur responsable de sa sécurité et de celle de ses proches.

Texte : Nathalie Auphant - Photos : Leif Carlsoon