JMPS : Les accidents de la vie courante en ligne de mire

JMPS : Les accidents de la vie courante en ligne de mire
Publié le 12/09/2017

Le samedi 9 septembre dernier, la Journée Mondiale des Premiers Secours a été lancée à Nantes (Pays de Loire). Pour cette édition 2017, l’accent a été mis sur la prévention des risques de la vie courante. Un chiffre justifie ce choix thématique, les 20 000 décès chaque année en France. D’où la nécessité absolue de sensibiliser un maximum de citoyens aux risques et de les former aux gestes qui sauvent.

Dès 10 heures ce samedi 9 septembre, la place de Bretagne à Nantes s’est parée de blanc et de rouge. Les bénévoles de la délégation territoriale Croix-Rouge de Loire-Atlantique avaient investi le site avec de nombreuses tentes afin d’y dispenser sensibilisations et initiations aux gestes de premiers secours et réduction des risques de catastrophes. Pour capter l’attention des habitants, de nouveaux outils et animations ont été mis à disposition : un Escape Game pour sensibiliser aux risques domestiques et un simulateur de réalité virtuelle pour sensibiliser aux premiers secours en cas de chute et d’étouffement. 

JMPS Nantes
 

Informer, sensibiliser le public de façon ludique

Consciente que le sujet peut être anxiogène, la Croix-Rouge française a innové en installant un Escape Game consacré aux risques domestiques et destiné en particulier à un public jeune. Pour les non-initiés, il s’agit d’un jeu d’évasion grandeur nature. La règle est simple : vous êtes l’ange gardien de la famille Martin, vous avez 15 minutes pour sortir d’une pièce en ayant déjoué tous les dangers et sécuriser l’appartement de cette famille bien négligente. Succès assuré !

Toute la journée, de nombreux enfants accompagnés de leurs parents se sont prêtés au jeu. C’est le cas, par exemple, d’Angélique et Benoit, accompagnés de leurs fils Alex, 3 ans, et Mathis, 9 ans : « c’est une façon ludique d’apprendre la sécurité à la maison, d’y réfléchir en famille, tout en regardant la montre car il faut être très réactif, le temps est compté. Après l’excitation de la mission, on peut se poser pour le débriefing afin d’intégrer les principes de précaution à mettre en place à la maison. C’est une expérience très instructive pour nous tous ! » Idem du côté des bénévoles de Loire-Atlantique, qui ont également testé cette installation et espèrent pouvoir proposer le dispositif lors des initiations organisées au niveau local, notamment auprès des collégiens. 

JMPS escape game

La réalité virtuelle au service de la prévention

Grand succès également du  stand VRSITY qui proposait une sensibilisation aux premiers secours en réalité virtuelle. Les participants étaient invités à s’équiper d’un casque de réalité virtuelle. Deux scénarios étaient proposés, permettant de s’immerger dans des situations d’urgence et d’y réagir du mieux possible. Titouan, 12 ans, et son beau-père Bertrand, ont tenté l’expérience. « C’est vraiment ludique et attrayant ! En plus, cela permet d’apprendre plein de choses et de s’interroger sur nos capacités à réagir. On se demande évidemment si on ne devrait pas faire une formation aux premiers secours »

Effectivement, c’est là tout l’intérêt de ces nouveaux outils : susciter une prise de conscience et l’envie de se former aux gestes de premiers secours. La Croix-Rouge française garde toujours son objectif en point de mire : « faire qu’une personne par foyer soit formée aux gestes qui sauvent.» 

JMPS réalité virtuelle

 

Une prise de conscience nécessaire

La culture du risque ne fait pas partie des habitudes des Français. C’est une réalité connue et évaluée, seulement 15 % de la population est formée « aux gestes qui sauvent », alors que ce chiffre peut dépasser 90 % dans certains pays scandinaves. Pourtant les risques existent, un foyer sur deux a été ou sera touché par un accident domestique chaque année. En France, 4,5 millions de personnes sont admises aux urgences tous les ans suite à ce type d’accidents, 500 000 d’entre elles sont hospitalisées et 20 000 en meurent, soit cinq fois plus que le nombre de tués sur la route !

La Journée Mondiale des Premiers Secours 2017 était l’occasion de rappeler ces bilans et d’informer une fois encore la population sur son propre rôle dans la prévention de ces dangers quotidiens. 

L’actualité aux Antilles nous a démontré de façon brutale à quel point la préparation des citoyens aux catastrophes naturelles était primordiale pour assurer sa protection voire sa survie et celle de ses proches. La Croix-Rouge française, très sollicitée par les médias et les citoyens eux-mêmes, a profité de l’occasion pour les sensibiliser largement à son module d’initiation à la réduction des risques (IRR).

Nathalie Auphant