La Croix-Rouge française mobilisée sur la crise Ebola en RDC

La Croix-Rouge française mobilisée sur la crise Ebola en RDC
Publié le 07/06/2018

La Croix-Rouge française, fortement mobilisée durant l’épidémie à virus Ebola en Guinée entre 2014 et 2015, a été sollicitée pour son expertise dans cette nouvelle crise. Photo prise à la suite de la première formation effectuée par l'équipe de la Croix-Rouge.

La Croix-Rouge française, forte de son expérience en Guinée entre 2014 et 2015, contribue aujourd’hui à préparer les acteurs impliqués dans cette nouvelle épidémie  d’Ebola en République démocratique du Congo.  A la demande de la Fédération Internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR), une équipe d’urgentistes a été déployée en renfort.


La Fédération Internationale (FICR) a déployé une équipe avec plusieurs sociétés nationales Croix-Rouge. Les membres de l’équipe de réponse aux urgences – ERU détachés par la Croix-Rouge française – sont des personnels expérimentés à la réponse à une épidémie d’Ebola, et notamment suite à leur implication sur l’épidémie de 2014 en Guinée. Nos équipes ont donc été déployées dans la région de Mbandaka.

Le chef d’équipe de la Croix-Rouge française est arrivé à Kinshasa le 24 mai dernier afin de préparer le terrain. Il a été suivi, trois jours plus tard, par le reste de l’équipe : un médecin, une infirmière et un administrateur-financier.

Leur mission consiste à :

  • Surveiller, rechercher activement les cas et cas contacts ;
  • Gérer les cas, y compris la prévention et le contrôle efficaces des infections (CEI) ;
  • Communiquer sur les risques, la mobilisation et l’engagement communautaire ;
  • Préparer et former aux enterrements dignes et sécurisés et au contrôle efficace des infections au niveau communautaire ;
  • Soutien psychosocial (PSS) ;
  • Coordination entre tous les acteurs impliqués.

Situation sous contrôle

La situation est désormais sous contrôle, selon l’Organisation mondiale de la santé, mais la vigilance reste de mise. Depuis début mai 2018, 27 morts et 56 cas sont à déplorer.

Le virus est réapparu dans la province de l’Equateur, dans une zone extrêmement rurale, très difficile d’accès et cela a limité dans un premier temps la propagation. Dans un deuxième temps quatre cas ont été confirmés dans la ville de Mbandaka, où vivent  plus d’un million d’habitants, au nord-ouest de la RDC.

La ville est située sur le fleuve Congo qui relie de nombreuses autres villes et notamment la capitale Kinshasa, ainsi que les pays voisins. Ces éléments font craindre une propagation du virus.

Cependant, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré avoir "de bonnes raisons de croire que l'épidémie peut être maîtrisée".


La solution : la vaccination en anneau

Le vaccin en est encore au stade expérimental. Il a toutefois prouvé à plusieurs reprises son efficacité lors d'essais limités durant l’épidémie de 2014. L'OMS a d’ores et déjà envoyé plus de 5 000 doses en RDC. La solution préconisée est un système de "vaccination en anneau" qui consiste à vacciner en priorité les personnes en charge des malades ainsi que les travailleurs funéraires, puis, dans un second temps les personnes susceptibles d’être ou d’avoir été en contact avec des personnes infectées par la maladie.


L’expertise Croix-Rouge française

La Croix-Rouge française, fortement mobilisée durant l’épidémie à virus Ebola en Guinée entre 2014 et 2015, a été sollicitée pour son expertise dans cette nouvelle crise.

Vous pouvez retrouver, sous la forme de petits articles, l’ensemble de l’intervention en Guinée sur le blog de « la Croix-Rouge française face à l’épidémie d’Ebola »

Les experts de la Croix-Rouge française ont publié un guide opérationnel sur la réponse mise en place face à l’épidémie de 2014. Cet ouvrage est un document de référence, témoignage de l’expertise médicale et psychosociale des équipes auprès des patients et de leurs familles.

Guide à télécharger

 « Parallèlement, et ce fut une grande première en France, la Croix-Rouge française a mis en place dans ses locaux la première formation Ebola francophone, afin d’assurer l’indispensable préparation au départ en mission de ses volontaires, des volontaires EPRUS et des ONG engagées dans la lutte contre l’épidémie.»  Extrait du discours de présentation du guide Ebola en novembre 2016 du Professeur Jean-Jacques Eledjam, Président de la Croix-Rouge française.