La France se mobilise pour les Fidji

La France se mobilise pour les Fidji
Publié le 29/02/2016

Quatre jours après le passage du terrible cyclone Winston sur les îles Fidji, un premier avion militaire est parti le 25 février de Nouvelle-Calédonie avec à son bord trois tonnes d’aide humanitaire fournie par la Croix-Rouge française.

Trois tonnes d’aide humanitaire sont parties le 25 février de Nouvelle-Calédonie via un appareil militaire français mis à disposition par l’Etat, direction les Fidji. La délégation territoriale de la Croix-Rouge française en Nouvelle-Calédonie a ainsi expédié des produits de première nécessité dont des kits divers (cuisine, hygiène…) ainsi que des équipements NOMAD (unités de potabilisation d’eau). Ce chargement sera livré directement à la Croix-Rouge des Fidji. Deux équipiers bénévoles de la Croix-Rouge française étaient également à bord et se rendront à Suva, la capitale, pour deux à trois semaines. Enfin, la délégation territoriale de Nouvelle-Calédonie a lancé un appel à dons afin de répondre aux nombreux besoins des  Fidji. A l’image de la mobilisation en Nouvelle-Calédonie un appel à dons a également été lancé par la Délégation Territoriale de Polynésie française.

Quatre jours après le passage du cyclone Winston de catégorie 5 sur l’archipel, le 21 février dernier, l’état de catastrophe naturelle a été décrété pour trente jours. En plus de pertes humaines lourdes (34 morts), on dénombre près de 23 000 personnes réfugiées dans des centres d’évacuation. Plus de 360 habitations et 65 écoles ont été détruites. Le gouvernement, qui coordonne les opérations, a déclaré prioritaires le rétablissement des moyens de communication et la fourniture d’électricité, principalement dans les hôpitaux et les centres de santé, ainsi  que l’accès à l’eau et le dégagement des routes. Le soutien psychologique des familles est également considéré comme essentiel.


fidj-large

De nombreuses habitations ont été dévastées par le cyclone


La Croix-Rouge des Fidji, très active, bénéficie du soutien sur place des Croix-Rouge de Nouvelle-Zélande et d’Australie. D’autres sociétés nationales, à l’instar de la Croix-Rouge française via les délégations territoriales de Nouvelle-Calédonie et de Polynésie française, apportent leur soutien à distance. 

crédit photos : Fijian Government