Les nouvelles passerelles vers le monde associatif

Un bénévole secouriste en pleine action
Publié le 03/12/2010

Vous souhaitez nous rejoindre ? Il existe énormément de façons différentes de nous aider dans nos missions : Mécénat de compétence pour les employés de certaines entreprises ou bien s'engager dans le service civique au sein de la Croix-Rouge française pour avoir une première expérience professionnelle...

Le service civique

Un engagement volontaire d’une durée de 6 à 12 mois destiné aux jeunes de 16 à 25 ans.

Héritier du service civil, le service civique, instauré en février 2010, « est la réponse idoine au désir d’engagement des jeunes et notre association y apportera pleinement sa contribution », commente Olivier Brault, directeur général de la Croix-Rouge française. Cette forme de volontariat « offre une nouvelle possibilité d’engagement pour les jeunes. Je pense notamment que des étudiants – parfois en situation précaire, et qui n’ont donc pas forcément la possibilité d’être bénévoles - peuvent être tentés par une mission d’intérêt général », précise Caroline Soubie. Lutte contre l’exclusion, éducation à la santé, solidarité internationale, implication dans des missions au sein de nos établissements auprès de personnes handicapées, âgées ou malades…

Les missions de la Croix-Rouge française sont autant de domaines dans lesquels elle est en mesure d’accueillir ces volontaires. Le service civique donne lieu à une indemnité et une couverture sociale prises en charge par l’Etat. On n’est donc pas ici dans du bénévolat pur et dur mais dans une autre forme d’engagement au service d’une mission humanitaire. Un échange très enrichissant pour les deux parties.
Objectif de la CRF : accueillir 500 à 1 000 jeunes par an.

La Valorisation des acquis de l’expérience (Vae)

La loi du 17 janvier 2002 stipule que « toute personne engagée depuis au moins trois ans dans la vie active peut obtenir tout ou partie d’un diplôme ou d’un titre à finalité professionnelle en faisant valider les acquis de son expérience professionnelle, mais également bénévole. »
Autrement dit, les connaissances et compétences acquises par un bénévole à la Croix-Rouge française peuvent être valorisées et favoriser une insertion professionnelle ou une reconversion.

Le mécénat de compétences : «gagnant-gagnant »

Cette formule mérite permet notamment aux entreprises la mise à disposition ponctuelle et gracieuse de leurs collaborateurs auprès d’associations d’intérêt général en quête de compétences particulières : comptabilité, informatique, marketing, communication…ce que l’on appelle des fonctions de soutien aux activités.
« C’est une coopération « gagnant-gagnant », car chacun y trouve son compte : l’association qui s’enrichit d’un apport de compétences et le professionnel qui s’épanouit grâce à la richesse humaine de l’association », relève Olivier Brault.