Ouragan Irma

Comment se préparer à un ouragan

Comment se préparer à un ouragan?

La Croix-Rouge française se prépare à l’arrivée de la tempête tropicale Irma sur les Antilles. Les trois territoires français où elle est basée (Saint-Martin, Saint-Barthélémy et Guadeloupe) sont passés en vigilance orange cyclonique. Si la trajectoire de l’ouragan reste incertaine, il faut néanmoins anticiper le pire. Les explications de Florent Vallée.


Irma s’abat sur Saint-Martin et Saint-Barthélémy

Irma s’abat sur Saint-Martin et Saint-Barthélémy

L’ouragan Irma, d’une violence extrême, frappe Saint-Martin et Saint-Barthélémy, ce mercredi 6 septembre. Les dégâts sont importants. La Croix-Rouge française est mobilisée depuis plusieurs jours déjà et lance un appel à dons.


Saint-Martin et Saint-Barthélémy dévastées

Saint-Martin et Saint-Barthélémy dévastées

L’ ouragan Irma a tenu ses promesses, s’acharnant avec une violence inouïe sur les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy. Des témoins parlent d’apocalypse, de paysages de guerre, d’îles entièrement rasées. Dans quelques heures, les premiers secours pourront être acheminés sur place. La Croix-Rouge française est bien sûr mobilisée.


Les secours arrivent à Saint-Martin

Les secours arrivent à Saint-Martin

L’ île de Saint-Martin est enfin accessible. Les premiers détachements de l’armée, de la sécurité civile et de secouristes, dont ceux de la Croix-Rouge française, sont sur place. Ils vont enfin pouvoir prendre en charge d’éventuels blessés et victimes et organiser toute l’aide humanitaire.


Prise en charge des rapatriés de Saint-Martin

Prise en charge des rapatriés de Saint-Martin

Plus d’un millier de personnes ont été rapatriées par avions de Saint-Martin vers la Guadeloupe au cours de ces dernières 48 heures. La Croix-Rouge française a mis en place un centre d’accueil des impliqués (CAI) à l’aéroport pour accueillir et réconforter les sinistrés, en particulier des femmes et des enfants.


Déploiement massif sur Saint-Martin

Déploiement massif sur Saint-Martin

Une trentaine d’équipiers de la Croix-Rouge française sont désormais opérationnels à Saint-Martin. D’autres renforts en hommes et en matériels arrivent de Guadeloupe. Parallèlement, un Airbus A350 a décollé ce mercredi d’Orly avec à son bord 84 équipiers et 160 mètres cube de matériel.


L’aide humanitaire s’organise sur Saint-Martin

L’aide humanitaire s’organise sur Saint-Martin

Près de 80 équipiers de la Croix-Rouge française sont désormais opérationnels à Saint-Martin. Le dispositif a encore été renforcé. Des distributions sont en cours ainsi que missions d’évaluation menées par nos experts en eau et assainissement.


En attendant l’ouragan Maria

En attendant l’ouragan Maria

Des plans de confinement vont être appliqués en Guadeloupe, à Saint Barthélémy et à Saint-Martin, à l’approche de l’ouragan Maria. Les personnes et le matériel humanitaire sont mis à l’abri en priorité. Les activités sont suspendues très provisoirement après un week-end très chargé.


L’ ouragan Maria sur la Guadeloupe

L’ouragan Maria sur la Guadeloupe

Maria, ouragan extrêmement violent, balaie actuellement le sud de la Guadeloupe. L’île de la Dominique aurait été sévèrement touchée. Saint-Martin et Saint-Barthélemy se préparent elles aussi à ce nouveau phénomène cyclonique.


En attendant le retour au calme

En attendant le retour au calme

En Guadeloupe comme à Saint-Martin et Saint-Barthélemy, la vigilance grise reste appliquée ce mercredi après le passage de l’ouragan Maria. Nos équipes, au même titre que la population restent confinées.


Installation de réservoirs d’eau à Saint Martin après le passage de l'Ouragan

Nos actions à Saint-Martin

Dès la levée de la mesure de confinement imposée par le passage de l’ouragan Maria, nos équipiers basés à Saint-Martin ont repris leurs missions. Installation de réservoirs d’eau, distributions, évaluations des besoins.


Saint-Martin reprend vie, pas à pas

Des besoins toujours importants à Saint-Martin

Les activités de la Croix-Rouge française battent leur plein sur Saint Martin. Les distributions d’eau, de kits hygiène et abri d’urgence sont assurées. Des évaluations des besoins sont menées parallèlement pour envisager les actions à venir, après l’urgence.


IRMA : après l’urgence, la post urgence

IRMA : après l’urgence, la post urgence

Après sept semaines d’actions d’urgence qui ont nécessité la mobilisation de plus de 350 équipiers de la Croix-Rouge française, l’heure est venue de penser reconstruction et renforcement des territoires dévastés par l’ouragan Irma aux Antilles. Le point à Saint Martin. 


Irma : quand les caméras s’éteignent…

Irma : quand les caméras s’éteignent…

Deux mois après Irma, les caméras s'éteignent sur Saint-Martin et Saint-Barthélémy, pourtant il y a toujours urgence

La post-urgence est à l'urgence sociale

Tribune du Président Jean-Jacques Eledjam, parue aujourd'hui sur le site du Huffington Post


Le Président de la Croix-Rouge française, Jean-Jacques Eledjam s’est rendu aux Antilles.

Le Président Eledjam, 48h aux Antilles

Le Président de la Croix-Rouge française, Jean-Jacques Eledjam s’est rendu aux Antilles afin de faire un point sur les actions de post-urgence à développer en réponse à l’ouragan Irma.


 il s’agit désormais de se projeter vers la reconstruction de Saint-Martin

Trois mois après Irma

Après une phase d’urgence et d’accompagnement de la population qui aura duré huit semaines, il s’agit désormais de se projeter vers la reconstruction de Saint-Martin, fortement impacté par l’ouragan Irma.


EMIS Bénéficiaire : L’EMIS est composée d’une éducatrice spécialisée, d’un médiateur social de rue et d’une volontaire en service civique. Leur mission : aller vers les personnes en situation de grande précarité et leur apporter de l’aide (alimentaire, vestimentaire,…), un accompagnement social (pour celles et ceux qui en font la demande), une orientation selon leur besoin vers les partenaires institutionnels, sociaux et sanitaires (CAF, Collectivité, Hôpital, médecin…)

6 mois après l’ouragan Irma

« La reconstruction de Saint-Martin doit se penser de façon globale, en prenant en compte la situation des personnes les plus fragiles, dans une optique commune de réduction des risques sanitaires et sociaux », Jean-Christophe Combe, directeur général de la Croix-Rouge française.