Irma s’abat sur Saint-Martin et Saint-Barthélémy

Irma s’abat sur Saint-Martin et Saint-Barthélémy
Publié le 06/09/2017

L’ouragan Irma, d’une violence extrême, frappe Saint-Martin et Saint-Barthélemy, ce mercredi 6 septembre.

 

Les dégâts sont importants. La Croix-Rouge française est mobilisée depuis plusieurs jours déjà et lance un appel à dons.

L’ouragan est décrit comme l’un des plus dévastateurs jamais enregistré dans la zone des Caraïbes. On le redoutait, Irma frappe de plein fouet l’île de Saint-Martin tout particulièrement.

La préfecture, la gendarmerie et la caserne des pompiers ont été en partie détruites, ainsi que de nombreuses habitations. Saint-Barthélemy a également été touché, en revanche la Guadeloupe a été relativement épargnée, repassant en alerte orange.

Se déplaçant à une vitesse prodigieuse, l’ouragan s’accompagne de rafales de vent dépassant les 300 km/h, et provoque des vagues de plus de dix mètres de haut sur les côtes.

Irma ne faiblit pas. La tempête tropicale se déplace à présent vers le Nord-Ouest des Antilles, menaçant les îles vierges et Anguilla notamment, ainsi que Porto Rico. 

  

La Croix-Rouge française envoie des renforts 

Le dispositif de réponse aux urgences et situations d’exception de la Croix-Rouge française a été déclenché plusieurs jours avant le passage de l’ouragan. La Plateforme d’Intervention Régionale Amériques Caraïbes (PIRAC) de la Croix-Rouge française, basée en Guadeloupe, est en première ligne.

Créée en 2005, la PIRAC assure la coordination des opérations en lien avec les autorités locales et nos délégations territoriales. Elle fait le lien également avec la direction de l’urgence et des opérations au siège parisien de la Croix-Rouge française. Elle dispose de 3 entrepôts en Martinique, en Guadeloupe et en Guyane avec des stocks humanitaires de première nécessité, de stations de potabilisation d’eau en urgence pré-positionnées et d’une trentaine d’équipes spécialisées en eau et logistique d’urgence sur les territoires français d’Amérique.

Deux cadres techniques nationaux opérationnels sont arrivés à Point-A-Pitre hier, mardi. Ils seront rejoints dans les heures et les jours qui viennent par une quarantaine d’équipiers mobilisés en urgence.

Enfin, la Croix-Rouge française reste bien sûr en contact permanent avec la Fédération Internationale des sociétés Croix-Rouge et Croisant-Rouge pour participer et coordonner un éventuel déploiement international de l’aide.

NOUS AVONS BESOIN DE VOUS POUR AIDER LES VICTIMES ET LES BÉNÉVOLES À AGIR !

Faire un don sur le site Soutenir de la Croix-Rouge française