Le Président Eledjam, 48h aux Antilles

Le Président de la Croix-Rouge française, Jean-Jacques Eledjam s’est rendu aux Antilles.
Publié le 15/11/2017

Le Président de la Croix-Rouge française, Jean-Jacques Eledjam s’est rendu aux Antilles afin de faire un point sur les actions de post-urgence à développer en réponse à l’ouragan Irma.

Le Président de la Croix-Rouge française, Jean-Jacques Eledjam, s’est rendu aux Antilles  du 11 au 14 novembre, afin de faire un point sur les actions de post-urgence à développer en réponse à l’ouragan Irma ; des actions sanitaires et sociales, principalement, pour favoriser la reconstruction de Saint-Martin.


Maraude, signature d’une convention, visite d’un « Bus Santé pour tous »… Retour sur le déplacement du Professeur Eledjam en Guadeloupe.  

Le Président de la Croix-Rouge française venait surtout dans l’objectif de remercier les acteurs Croix-Rouge pour leur mobilisation avant, pendant et après la succession d’ouragans qui ont frappé la région début septembre 2017.

Au cours de ces 48 heures de visite aux Antilles, le Professeur a profité d’être sur place pour faire une Maraude avec l’équipe mobile d'intervention sociale le dimanche 12 novembre au Gosier, en Guadeloupe. Ces équipes bénévoles sont fixes et œuvrent depuis des années sur l’île.

6-Maraude-Emis

Maraude avec l’équipe mobile d'intervention sociale


Un discours de remerciement a été prononcé par le Président de la Croix-Rouge française, Professeur Eledjam lors de la Soirée de remerciements des Partenaires et bénévoles.

Extrait du discours du Président :

"Vous avez devant vous un Président fier de ses équipes et particulièrement reconnaissant »

"Fier de ses équipes car la Croix-Rouge française a répondu présent dès le début, avant même le passage d'Irma, de José et de Maria. Fier de ses équipes qui ont été à la hauteur de ce que les Français attendent de leur Croix-Rouge. Je dis leur Croix-Rouge parce que vous le savez la Croix-Rouge appartient au patrimoine national"

"Il nous faut doter ces régions des équipements adaptés aux risques encourus, pour se préparer à de nouveaux défis. C'est aussi une organisation collective qu'il faut renforcer."

"Nous avons le devoir de favoriser l'émergence d'une société plus solidaire, plus juste"

"Je souhaite que la Croix-Rouge française soit aux avants postes de la réflexion sur les réponses à apporter aux crises économiques, sanitaires et sociales."


La deuxième journée a été consacrée à une visite très attendue sur l’île de Saint-Martin, particulièrement ravagée par le cyclone Irma. Le Président national a rencontré l’équipe du « Bus Santé pour tous » dans l’un des quartiers populaires de l’île, celui de Sandy Ground. La Croix-Rouge française et l’association  « Les Liaisons Dangereuses » organisent ensemble des tournées afin de repérer, dépister les personnes. Ce dispositif mobile permet d’aller au-devant et d’orienter les populations les plus vulnérables, n’ayant pas toujours accès aux soins, et de les encourager à reprendre des traitements souvent oubliés depuis la catastrophe. Ce partenariat a été confirmé le 14 novembre 2017 par la signature d’une convention entre les deux associations et le projet de la mise en place d'un deuxième Bus.

Bus santé pour tous

« Bus Santé pour tous »


A Saint-Martin le Président a également visité la nouvelle maison Croix-Rouge française de Concordia. Ce bâtiment deviendra en janvier 2018 la Maison Croix-Rouge de St Martin abritant la Délégation Territoriale, les établissements et l’espace de Prévention des Risques Majeurs.

maison Saint-Martin

Maison Croix-Rouge française de Concordia


La Croix-Rouge française a d’autres projets ambitieux concernant la reconstruction de Saint-Martin, la prise en charge des plus précaires et l’accessibilité aux logements, a affirmé le Président Eledjam avant de regagner la Guadeloupe.