Des enfants acteurs de leur vie

Crédits photos: Joan Bardeletti / La Company
Publié le 09/04/2018

Interview croisée de Céline Poulet, déléguée nationale Personnes en situation de handicap et Thierry Couvert Leroy, délégué national Enfants et Familles. Crédits photos: Joan Bardeletti / La Company.

Pour la troisième année consécutive, la Croix-Rouge française élabore un Pacte Santé et choisit pour cette édition 2018 la thématique « enfance et handicap » afin de faire connaître au plus grand nombre son engagement sur ce sujet.  Le Pacte Santé « Enfance et handicap » se concentre sur les conditions d'une enfance heureuse. Il émane d’une volonté partagée par les différents métiers et filières de la Croix-Rouge française de créer une société plus inclusive. Le handicap ne doit pas exclure les enfants de la vie de la cité, ni les priver de leur enfance. Telle est la conviction profonde qui motive les actions et les engagements de notre association auprès des enfants, des parents et des professionnels.  

 

  • Pourquoi avoir choisi de croiser les thématiques Enfance et Handicap ?

Thierry-Couvert Leroy : Le choix de cette thématique est avant tout celui de notre Conseil d’administration. Ce Pacte parle des enfants entre 0 et 12 ans en abordant notamment la petite enfance qui est le berceau d’une société inclusive et participative. Le choix du titre « Enfance et handicap » est un parti pris : nous avons souhaité avant tout parler des conditions favorables d’une enfance heureuse. Un enfant en situation de handicap est avant tout un enfant ! La prise en compte de ses besoins spécifiques et la mise en place d’interventions adaptées ne doivent pas faire obstacle à sa vie d’enfant. Il a besoin de jouer, d’apprendre, de participer pleinement aux activités collectives et d’être accueilli dans les mêmes lieux que les autres enfants. C’est en écoutant les enfants, les parents et les professionnels, en croisant nos dispositifs de l’enfance et nos dispositifs spécialisés (sanitaires et médico-sociaux) que nous pouvons oser aller plus loin dans les réponses proposées et porter notre exigence de citoyenneté pour tous les enfants. 

  • Cette posture a-t-elle un impact sur l’accompagnement proposé, à la fois par les professionnels et les parents ? Quelles sont nos priorités ?

Céline Poulet: Pour donner toutes les chances à l’enfant de se développer dans une société que nous voulons bienveillante, il importe que les parents et les professionnels prennent connaissance des avancées récentes des recherches en neurosciences affectives et sociales. Celles-ci nous informent sur les bonnes conditions du développement du cerveau de l’enfant et nous révèlent le formidable potentiel à développer. Il s’agit d’améliorer ses compétences socio-émotionnelles, premier pas pour devenir acteur de sa vie et prendre confiance en soi. Cette question n’est que très ou trop peu abordée aujourd’hui, interrogeant nos pratiques éducatives et la formation des professionnels. Nous avons également à réinterroger les solutions qui sont aujourd’hui déployées,  favoriser la mise en œuvre de dispositifs spécialisés qui vont vers l’enfant, comme un dispositif spécialisé se déplaçant en crèche in situ, par exemple. Il est aujourd’hui également primordial de considérer les parents comme des experts et des partenaires  dans tous nos dispositifs et prendre en compte les choix de l’enfant.

  • Quels sont les engagements de la Croix-Rouge française en matière d’accompagnement ?

Thierry Couvert Leroy : L’enjeu est d’arriver à mailler l’ensemble de nos dispositifs, qu’ils relèvent du sanitaire, de la formation, de la petite enfance, de la protection de l’enfance, de l’exclusion, de l’accompagnement des enfants en situation de handicap. En réinventant nos solutions avec les parents, en sortant de nos silos, de notre logique d’établissements, nous pourrons faciliter le parcours des enfants. La transversalité de nos actions nous permettra de mieux répondre à leurs attentes.

  • Pourquoi ce Pacte est-il important ?

Céline Poulet : Parce ce que c’est un pacte, et non un rapport de plus ! Il acte l’engagement de tous les acteurs de la Croix-Rouge française, ensemble,  vis-à-vis des enfants et des parents qu’ils accompagnent. Car leur expertise a été essentielle dans nos décisions. De même, nous invitons les autres acteurs à nous rejoindre dans les actions que nous mettrons en place. Nous avons tous une partie de la solution ! Nos engagements, nombreux, concernent tous les domaines de la vie de l’enfant, sans oublier le soutien des parents et la formation des professionnels. Le droit d’agir des enfants, d’être acteurs de leur parcours est le dénominateur commun à toutes les actions que nous aurons à mener. La Croix-Rouge française, mouvement de citoyens par et pour les citoyens, porte cette ambition forte. Toute personne doit avoir sa place dans la société et non une place à part.  Il nous appartient de rendre nos dispositifs inclusifs dans une société plus fraternelle.