Pour une communication alternative et améliorée (CAA)

Pour une communication alternative et améliorée (CAA)
Publié le 10/04/2018

L'objectif est de mettre en place une démarche de communication alternative et améliorée à destination des personnes en situation de handicap. Crédit photo : PROTEOR

Aux 13 priorités que s’est fixé la Croix-Rouge française en 2015 pour l’accompagnement des personnes en situation de handicap s’en ajoute désormais une quatorzième : la mise en place d’une démarche de communication alternative et améliorée.

Permettre à tous de pouvoir s’exprimer et participer pleinement à la vie de la cité, tel est l’objectif de la communication alternative et améliorée (CAA). La démarche est lancée dans les établissements et services Croix-Rouge accompagnant des personnes en situation de handicap. Il s’agit de proposer une « alternative à une communication qui ne peut se faire de façon simple », explique Pascale Gracia, salariée au Service d'éducation spéciale et de soins à domicile (SESSAD) Clairefontaine de la Croix-Rouge française à Melun (77).


La CAA, qu’est-ce que c’est ?

Ce dispositif permet d’interroger chaque personne en situation de handicap, quels que soient son âge et sa situation, sur ses besoins en communication : Est-on sûr que, en dehors des murs protecteurs de l’établissement ou de la famille, chaque personne soit en mesure de se faire comprendre de tous ? D’exprimer ses choix et ses émotions? D’élaborer son projet ? Sans moyen de communication adapté, comment identifier ses besoins réels et ses potentiels ?  Au-delà des personnes privées de la parole, cette démarche permet à d’autres types de publics de mieux communiquer en mobilisant des outils simples et éprouvés : pictogrammes, écriture Facile à lire et à comprendre (FALC), etc. La CAA est une logique, une démarche, et ne se réduit pas aux outils à mobiliser. «  La technique sans l’humain ne sert à rien », souligne Pascale Gracia. C’est en s’appontant sur cette relation humaine, avec les professionnels et les proches, que les compétences de la personne pourront être repérées via des logiciels et des aides électroniques adaptés. Le projet associe donc étroitement la personne accompagnée, les professionnels et les aidants familiaux.


La CAA, une démarche nationale à la Croix-Rouge française

Pour mettre en place cette démarche, les établissements et services de la Croix-Rouge française ont participé à une enquête nationale qui a permis de recenser les outils, les aides électroniques et les compétences dont ils disposent. Cette étude a également pointé les besoins en termes de logiciels (apprentissage scolaire, par exemple) ou  d’équipements (eye tracking, tablettes…). A partir de cette cartographie, la Croix-Rouge française a lancé dès 2017 un plan d’action numérique visant à doter d’un pack numérique (aides électroniques, logiciels adaptés…) tous ses établissements accompagnant des personnes en situation de handicap.

L’enjeu, pour la Croix-Rouge française, est aujourd’hui de passer d’un accompagnement collectif à une démarche individualisée au plus près des souhaits des personnes en situation de handicap. Pour ces dernières, il s’agit de pouvoir exister au travers d’un mode de communication adapté et de rendre effective leur participation dans les actions qui les concernent au quotidien.


VERBATIM

« Par ces nouvelles technologies, on identifie des compétences insoupçonnées chez les personnes, sur lesquelles travailler ensuite. L’outil sert parfois de révélateur et peut modifier notre intervention. » Céline Poulet, déléguée nationale Personnes en situation de handicap

« La qualité de la relation à l’autre est la première priorité dans le projet d’accompagnement d’une personne, d’autant plus dans le secteur du médical et médico-social. Et dans le domaine du polyhandicap, rien n’est jamais figé. Les personnes sont capables de se révéler à n’importe quel âge. »  Jean-Yves Quillien, directeur du SESSAD et de l’EEAP Clairefontaine (77)

Protector 2

Crédit photo : PROTEOR