Témoignage de Désiré

Témoignage de Désiré
Publié le 17/04/2018

Découvrez le témoignage de Désiré dans le cadre du Pacte Santé édition 2018 de la Croix-Rouge française sur la thématique « enfance et handicap ».

Désiré est né à Abidjan dans les années 80, il est le deuxième enfant d’une fratrie de quatre. A la naissance, Désiré contracte une méningite dans l’hôpital universitaire où il voit le jour. Mal soignée, cette méningite provoque chez lui un abcès au cerveau qui entraîne une hémiplégie. Le petit garçon commencera à parler vers 5-6 ans avec quelques difficultés d’élocution, et ne marchera qu’à l’âge de 8 ans.

Grâce au soutien des médecins de l’hôpital Necker à Paris et à un sacrifice financier important de ses parents, Désiré subit deux opérations en France avant de retourner avec sa famille en Côte d’Ivoire où il passera toute son enfance. Mais à l’âge de 15 ans, les crises d’épilepsie répétées, conséquences de son hémiplégie, font que Désiré marche presque en position assise. Sa famille décide alors de s’installer définitivement en France pour lui permettre de bénéficier d’un accompagnement adapté.

La situation est alors particulièrement compliquée ; les professeurs ont du mal à évaluer le niveau scolaire de Désiré pour lui faire intégrer une classe. Outre la question de sa nationalité et des équivalences scolaires, il sent bien que son handicap pose problème : « On me faisait lire des livres de couture ou des livres de niveau CP pour vérifier mon niveau intellectuel… ça devenait ridicule ! ». Désiré affirme avoir « pris conscience de son handicap en arrivant en France, à cause du regard des enfants et des professeurs ». A l’époque, sa mère sa mère se bat au quotidien pour que Désiré trouve sa place, elle frappe à toutes les portes des collèges environnants et finit par rencontrer une principale à l’écoute : « elle a su voir en moi autre chose qu’un handicapé ! Une personne avec une sensibilité que les gamins de mon âge n’avaient pas. Je me suis rendu compte que tout au long de ma scolarité en France, on ne m’avait jamais posé la question de ce que je voulais faire plus tard, comme si être handicapé était une fatalité et que je ne serais rien d’autre ».

Alors que les médecins ivoiriens prédisaient qu’il ne dépasserait pas le niveau CE1, Désiré obtient le brevet des Collèges puis son baccalauréat haut la main ! Le jeune homme a aujourd’hui 27 ans. Après un passage à la Croix-Rouge française en tant que salarié, il poursuit son engagement au sein de l’association en tant que bénévole et rédige actuellement un recueil de poèmes qui sera publié prochainement.