Red Touch’ Day : mobilisation nationale de la jeunesse

Red Touch’ Day : mobilisation nationale de la jeunesse
Publié le 15/11/2012

Le samedi 10 novembre, la Croix-Rouge française organisait son premier Red Touch’Day ! Une journée fédératrice où plus de 350 jeunes bénévoles se sont mobilisés dans toute la France pour montrer et faire connaître leurs actions solidaires. Une trentaine d’opérations a été menée, accompagnée d’une grande mobilisation sur les réseaux sociaux. Des actions à l’image des bénévoles : innovantes et pleines d’enthousiasme.

Depuis 4 ans la Croix-Rouge française s’est engagée, avec son Projet Jeunesse transversal, à « répondre à l’envie d’agir des jeunes ». La dynamique lancée a permis la création d‘équipes jeunesse et la réalisation de nombreuses initiatives.  La journée Red Touch’ Day a permis de valoriser la diversité et la richesse des actions menées par les jeunes, de mettre en avant Red Touch’- l’appel à initiatives pour les 13-30 ans et de montrer une jeunesse actrice de changement et de solidarité.

Illustration dans la région centre 

Des petits-déjeuners solidaires, des actions de prévention des risques liés à l’alcool, des collectes de jouets, des actions de sensibilisation à la lutte contre les discriminations, des animations auprès d’enfants en difficulté ou encore des animations intergénérationnelles au sein d’établissements pour personnes âgées… Au cours de ce 10 novembre, les bénévoles d’une trentaine de départements ont eu l’occasion de présenter tout le panel de leurs actions menées au quotidien dans leur délégation respective. 

red-touch-large1

A Preuilly-sur-Claise, dans l’Indre et Loire, un atelier cuisine a été mis en place sous l’impulsion de Manon Bérenguer. Stagiaire à la délégation locale du village, elle a rencontré la Croix-Rouge grâce à Red Touch’ : « Cet atelier cuisine solidaire n’est pas un cours mais un moment de partage. On utilise les produits distribués à l’épicerie sociale et on essaye de nouvelles recettes avec les bénéficiaires. » Corinne Fréchin, bénéficiaire, espère que l’expérience sera renouvelée : « Cet atelier, c’est surtout l’occasion de rencontrer les personnes dans un autre contexte. Lorsqu’on attend à l’épicerie sociale, on a honte, on n’a pas envie de discuter. Dans cet atelier, on partage un repas, c’est très convivial. »

Pour « un monde plus solidaire »

A Montrichard, village du Loir-et-Cher, les jeunes avaient un projet très ambitieux. Mais faute d’accord des autorités locales, ils n’ont pu organiser un pique-nique géant avec des animations de « sports pour tous». Baptiste Guilbot Foulon, 16 ans, initiateur du projet, ne se décourage pas pour autant : « Je n’ai pas eu gain de cause mais je ne veux pas laisser tomber. Je veux montrer que des jeunes ont l’esprit de solidarité dans le village. »  Ils sont alors allés à la rencontre des habitants dans la rue, pour poser la question suivante : « D’après vous, comment faire un monde plus solidaire ? » et échanger sur l’engagement solidaire. 

red-touch-large2

Catherine et Jean-Louis, deux passants, se sont prêtés au jeu : « C’est surprenant d’être accostés ici, habituellement c’est dans les grandes villes. Ça rassure de  voir des jeunes s’engager.  C’est toujours intéressant d’être amené à réfléchir sur un monde plus solidaire. Certes, cela ne changera certainement pas tout, mais cette initiative permettra peut-être de sensibiliser une ou deux personnes et c’est déjà bien. »

Décloisonner !

A Ambroise, les jeunes sont allés au contact de personnes en situation de précarité avec qui ils avaient organisé une initiation aux premiers secours. Plusieurs résidents du foyer d’hébergement et de réinsertion sociale « Anne de Beaujeu » ont quant à eux participé à une sensibilisation YABC – « jeunes comme acteurs du changement des mentalités », une activité phare des équipes jeunesse. Véronique Floch, la directrice de l’établissement, se félicite de cette initiative : « Cette journée valorise certes les engagements des jeunes bénévoles, mais aussi nos résidents. Cela créé du lien et peut également susciter des vocations. La jeunesse est également une chance pour rapprocher les bénévoles des salariés ». Une vision partagée par Michèle Martinez, présidente de la délégation régionale Centre : « Il faut accompagner les jeunes dans leurs initiatives, les épauler. Ils nous apportent un souffle nouveau, ils n’ont pas de carcans. Les équipes jeunesse sont transversales, il n’y a pas de cloisonnement entre les activités secouristes et sociales. Les jeunes sont des acteurs clefs pour nous faire progresser. » 

red-touch-large3

.

Red Touch, c’est toute l’année !

L’appel à initiatives Red Touch’ permet de soutenir les jeunes qui souhaitent mener un projet solidaire et favorise le passage à l’action des jeunes ! Un site est désormais dédié à l’opération pour promouvoir et/ou présenter les projets : http://redtouch.croix-rouge.fr. Rappelons que l’appel à initiatives Red Touch’ est destiné à tous les jeunes de 13 à 30 ans et qu’il dure… toute l’année !


red-smile-large
Nathalie Auphant