Rencontre mémorable avec le pôle Espoirs de Clairefontaine

Publié le 22/06/2017

C'est sur le site prestigieux de Clairefontaine qu'a été organisé le 17 juin un match d'entraînement entre les jeunes des clubs de football amateurs des Yvelines et une vingtaine de mineurs étrangers isolés accompagnés par les unités locales et les établissements de la Croix-Rouge française dans le département. Un événement inédit et gratifiant pour les participants et partenaires de cette opération organisée dans le cadre d'un partenariat avec le FondAction du football.

« Ces jeunes sont exceptionnels ! »

Depuis 2014, Edwige Batteux, coordinatrice du service Mineurs non accompagnés (MNA) au Lien Yvelinois*, et Véronique Grimont, présidente de l'unité locale de la Croix-Rouge française de Houilles, sont en lien direct et régulier pour proposer un accompagnement de qualité à ces jeunes. Interview croisée.

Qui sont les jeunes présents aujourd'hui à Clairefontaine ?

Edwige Batteux : Sur les 25 jeunes présents aujourd'hui, 17 sont des enfants et adolescents confiés par l'Aide sociale à l'enfance au Lien Yvelinois. Ils ont quitté leur pays pour des raisons économiques, pour tenter d'avoir un avenir meilleur. Mali, Côte d'Ivoire, Guinée Conakry, Egypte, Inde, Pakistan... Leurs pays d'origine sont divers et ils ne sont pas toujours francophones.

Véronique Grimont : Les autres jeunes présents sont accompagnés dans les différentes unités locales des Yvelines car ils ne bénéficient pas – ou plus – d'aides spécifiques. Ils viennent aussi de loin et ont réellement besoin de soutien.

Par quels pays arrivent-ils ?

E. B. : En grande majorité, ils sillonnent une partie de l'Afrique pour gagner la Lybie, puis l'Italie et enfin, la France. Le trajet peut durer des mois, voire des années : cela dépend de la somme qu'ils avaient « en poche » au moment de leur départ.

V.G. : En effet, nombre d'entre eux sont obligés de travailler dans les différents pays traversés afin de poursuivre leur périple. Et pas toujours dans de bonnes conditions.

Véronique Grimont, présidente de l'unité locale de la Croix-Rouge française de Houilles

Véronique Grimont, présidente de l'unité locale de la Croix-Rouge française de Houilles

 

Comment sont-ils accueillis en France ?

E. B. : Dans le département, un accueil unique se déroule à Versailles, où une évaluation est réalisée dans les locaux du Conseil général. En fonction de cette évaluation, ils sont confiés à l'Aide sociale à l'enfance, qui les oriente alors vers différents dispositifs, comme notre association. S'ils ne remplissent pas les « conditions d'accès », on leur demande de repartir... Ce qu'ils ne peuvent pas faire !

V. G. : C'est là que la Croix-Rouge intervient, auprès de ces jeunes qui se retrouvent absolument sans ressources car considérés comme « trop âgés ». Nous proposons alors des aides financières, mais également un accueil et une écoute, afin de rompre leur isolement. Depuis, certains d'entre eux –désormais « intégrés » - nous ont rejoint comme bénévoles ! Quoiqu'il en soit, nous essayons toujours de garder le contact.

Pourquoi la coopération entre le Lien Yvelinois et la Croix-Rouge française est-elle importante ?

E. B. : La coopération entre nos deux associations est fondamentale car nous disposons de moyens financiers limités. Cette coopération permet aux jeunes de rencontrer les équipes de la Croix-Rouge, de tisser des liens, de créer un réseau, de découvrir la vie en France... Autant d'éléments indispensables pour faciliter leur intégration.

V. G. : Cette complémentarité nous permet d'entrer en relation avec de nombreux jeunes, venus de multiples horizons et qui ont beaucoup de choses à nous apporter. En effet, cela nous aide à sensibiliser nos équipes, à travailler sur la notion d'accueil inconditionnel des personnes. Les images véhiculées par les médias ne sont pas toujours propices à l'ouverture d'esprit... Grâce à ces actions communes, les bénévoles ont une autre vision de « l'étranger », souvent stigmatisé. C'est extrêmement enrichissant pour chacun d'entre nous.

* Le Lien Yvelinois est une association spécialisée dans l'insertion par le logement. Depuis 2014, elle accueille et accompagne près de 160 mineurs non accompagnés adressés par l'Aide sociale à l'enfance (ASE) dans le département des Yvelines.

Edwige Batteux, coordinatrice du service Mineurs non accompagnés (MNA) au Lien Yvelinois

Edwige Batteux, coordinatrice du service Mineurs non accompagnés (MNA) au Lien Yvelinois

 

Témoignages

Jeunes bénéficiaires

« C'est une journée tout simplement exceptionnelle ! C'était pour moi un rêve de gosse de venir jouer à Clairefontaine ! Je suis en France depuis un et demi et me suis inscrit dans un club de football, mais cela ne m'empêche pas de travailler sérieusement à l'école. Je veux jouer sur plusieurs tableaux, en développant diverses compétences... Du football, pourquoi pas, à l'électricité ! En effet, j'aimerais un jour retourner en Afrique et aider les pays à développer leurs installations électriques, une fois que j'aurais été formé au métier. Je dois d'ici là faire mes preuves, mais j'ai confiance en l'avenir. »
Seydou, 15 ans

« C'est absolument génial ! Nous avons beaucoup de chance d'être ici aujourd'hui, de pouvoir communiquer avec des professionnels et de partager le terrain avec eux. Je suis en France depuis deux ans et joue régulièrement au foot avec l'équipe de mon collège. Là aussi, cela me plait beaucoup ! »
Moussa, 14 ans

« C'est une journée magnifique : on profite à fond ! Je viens du Mali et le foot faisait partie de mon quotidien, non pas sur de « vrais » terrains mais sur de la terre. Désormais, je le pratique en club amateur et c'est très chouette. Le principal n'est pas de gagner, mais de jouer ! »
Fodé, 14 ans

Clairefontaine Croix-Rouge française

Les deux équipes réunies


Jeunes du Pôle Espoirs de Clairefontaine

« Nous avons passé un après-midi très enrichissant : c'est un évènement à refaire, qui change du quotidien ! On était content de voir la joie et les sourires de nos visiteurs. Cela donne envie de jouer ensemble, d'autant plus qu'il y avait entre nous un bon feeling et que nous avons passé un très bon moment. C'est ça qui est génial avec le sport en équipe : ça rapproche et ça permet de créer des liens plus facilement ! » 
Lamine, 15 ans

« J'ai beaucoup aimé le Red Cross du 3 mai car j'ai notamment appris que la Croix-Rouge aidait tout le monde, quel que soit son camp ! La journée d'aujourd'hui était donc une bonne manière de poursuivre ces découvertes. Et c'est vraiment intéressant et sympathique de jouer avec des personnes dont c'est le rêve de venir ici : elles sont motivées, concentrées et prennent beaucoup de plaisir sur le terrain. Nous nous sommes très bien entendus et je suis vraiment heureux de cette expérience. » 
Heidi, 15 ans

L'Open Football Club

L'Open Football Club est un programme du FondAction du Football, avec qui la Croix-Rouge française a signé une convention il y a trois ans. Ce programme consiste à accompagner les clubs professionnels de football et les Pôles Espoirs dans la mise en place d'actions civiques et culturelles auprès des jeunes joueurs en formation (entre 13 et 19 ans). La journée du 14 mai était ainsi corrélée à ce programme, qui s'intègre dans l'Offre éducative et les programmes jeunesse de la Croix-Rouge française.

Anne-Lucie Acar