Sur le Mainsquare Festival d’Arras

Intervention secouriste pendant le Mainsquare Festival d’Arras
Publié le 12/07/2017

Le Mainsquare Festival d’Arras (30 juin-2 juillet) est l’un des plus gros festivals de musique d’Europe. L’événement constitue aussi l’un des dispositifs prévisionnels (DPS) de grande envergure parmi les plus importants de l’année pour la Croix-Rouge française.

Pour la délégation territoriale de la Croix-Rouge du Pas-de-Calais, il s’agit tout simplement du plus gros dispositif en termes de mobilisation, de rotations d’équipiers, d’organisation, de durée. Depuis le 22 juin, la délégation territoriale du Pas-de-Calais s’y préparait.

mainsquare-actu_site1
 

Au total, une soixantaine de bénévoles Croix-Rouge ont dû être mobilisés sur le site de la Citadelle. En parallèle, une dizaine d’intervenants secouristes se sont relayés sur le camping, afin d’y assurer une présence 24h sur 24h.

mainsquare-actu_site4
 

Heureusement, « nous pouvons compter sur la mobilisation de nos secouristes et sur le renfort de bénévoles d’autres départements ! », affirme Grégory Bevière, le directeur territorial de l’urgence et du secourisme. Ainsi, la délégation a pu compter sur la présence de bénévoles venus du Nord (59), de Seine Maritime (76) et de l’unité locale de Saint-Malo (35), avec qui elle collabore régulièrement.

Leurs missions ? Assurer la mise en place de 4 postes de premier secours.

mainsquare-actu_site2
 

645 festivaliers pris en charge

Chaque jour, les bénévoles étaient prêts bien avant l’ouverture des portes au public. Briefing des secouristes à 12h et mise en place opérationnelle des postes de secours dès 13h30.

Sur chaque poste - « scène », « foyer » et « secours principal » - les secouristes étaient au côté des infirmiers et médecins des pompiers et du Samu. Dès les premières heures du festival, un temps pluvieux s’est invité, entraînant glissades et chutes.

Au terme de la première journée, les secouristes de la Croix-Rouge avaient déjà pris en charge plus de 200 personnes. Luxation de l’épaule à cause d’un pogo trop brutal, arcade sourcilière ouverte, évacuation d’une fillette prise de malaise dans la fosse… Des interventions plutôt classiques et attendues sur ce type de manifestation.

Bilan sur trois jours : un tiers de traumatologies peu sévères (entorses, coups), un tiers de « bobologies » (coupures, petites plaies) et un tiers de malaises, soit pas moins de 645 prises en charge au total !

mainsquare-actu_site3
 

A peine le festival d’Arras terminé, les secouristes doivent se remobiliser pour les autres rendez-vous de l’été. Après avoir couvert diverses manifestations tout au long du mois de juin (le Summer Trophy de Béthune, le championnat de France de cyclisme sur route de Saint-Omer, la Fête de la musique), ils assureront les dispositifs prévisionnels de secours sur la Caravane d’été de la Croix-Rouge qui fait escale à Calais, la Fête de la jeunesse à Arques, les motocross d’Isbergues et de Wingles fin août et les rencontres de football à Lens.

Une belle programmation pour la saison estivale donc !

mainsquare-actu_site5