Tempête Erika en Dominique : la réponse d’urgence

Tempête Erika en Dominique : la réponse d’urgence
Publié le 10/09/2015

Retour sur les actions d'urgence menées suite à la tempête tropicale Erika qui a affecté les îles de l’arc Antillais entre le 27 et 29 août dernier.

De nombreuses crues rapides et glissements de terrain se sont produits sur l’île, entraînant des inondations et la fermeture des principaux axes de communication et services de base. Le 3 septembre, la Centrale nationale d’alarme (CENAL) confirmait les chiffres de 12 morts, 22 personnes portées disparues et 20 blessés. De plus, 574 personnes sont signalées sans domicile sur les 713 évacuées de la zone de Petite Savane, et plus de 400 personnes restent sous abris provisoires. Une grave pénurie d’eau potable dans les magasins a été rapportée et 80% de la population n’a plus d’accès au réseau. L’accès à l’eau potable est donc un enjeu prioritaire, traduit principalement par un besoin en unités de purification de l’eau et de tablettes de pastilles purificatrices.


erika-tempete-large

L'eau est un enjeu prioritaire 


Nos volontaires ont été actifs dès les premières informations reçues sur la situation d’urgence en Dominique jeudi 27 août dernier dans la matinée, en coordination avec la Croix-Rouge de Dominique et toutes les Délégations territoriales de la région (Martinique, Guadeloupe, Guyane, St Martin et St Barthelemy). Ces dernières ont lancé des collectes de biens de première nécessité qui ont été envoyés en Dominique à partir du 4 septembre.

En parallèle, notre plateforme régionale d’intervention (PIRAC) a déployé dimanche 30 août deux délégués régionaux, un salarié de la PIRAC et un bénévole de la Délégation territoriale de la Martinique, afin d’appuyer la Croix-Rouge de Dominique dans l’évaluation des besoins en eau.

erika-vignette

Le samedi 5 août, la PIRAC a également envoyé une unité de traitement de l’eau permettant de produire 4m3 d’eau par heure et 1 423 jerrycans, couvrant ainsi les besoins en eau potable de 4 800 personnes par jour. Les équipes visent l’approvisionnement de plus de 4 000 personnes dans les zones de Coulibistrie et Colihaut, identifiées comme étant prioritaires par le gouvernement.

Notre action vient renforcer la réponse du mouvement Croix-Rouge Croissant-Rouge et s’inscrit dans le Plan d’action d’urgence du DREF (Disaster Relief Emergency Fund) de la Fédération internationale de la Croix-Rouge (FICR). La FICR a également envoyé deux délégués pour appuyer l’évaluation des besoins et la réponse à l’urgence. La Croix-Rouge de Dominique a de son côté déployé 15 volontaires formés à la réponse aux urgences pour évaluer les besoins et prendre en charge la distribution de biens de première nécessité qui sont à sa disposition et qui ont pour l’instant approvisionné plus de 300 foyers.