Tous en piste !

Un bénévole et 3 enfants
Publié le 02/12/2010

Pour le lancement de la 4e édition de l’opération Tous en fête !, la Croix-Rouge française, associée à la Fondation Française des Jeux, a permis à plus de 1200 personnes de bénéficier d’un grand spectacle au cirque Pinder, à Paris. Sous la neige, mercredi 1er décembre, c’était Noël avant l’heure.

Des yeux qui scintillent, des rires qui fusent, des fauves, des éléphants et des nez rouges… Ce jour là, le cirque Pinder ouvrait les toiles de son chapiteau pour plus de 1200 bénéficiaires et accompagnateurs des délégations et établissements franciliens la Croix-Rouge française.

Arrivée au cirque Pinder
Arrivée au cirque Pinder


A 15h30, pour le goûter offert aux bénéficiaires, dans l’espace couvert prévu à cet effet, c’est le stand de barbe-à-papa qui - sans surprise - rencontre le plus de succès auprès des enfants. Dehors, le froid est vif mais reste bien insuffisant pour décourager les attentes. Mamadou, 11 ans, résume : « C’est super ! Et en plus, c’est gratuit, parce qu’on ne pourrait pas venir sinon. C’est la première fois que je fais une sortie avec la Croix-Rouge. Je suis vraiment pressé de voir les clowns, les bêtes sauvages, les acrobaties et les chevaux ! »

Deux heures plus tard, sous le chapiteau principal, il est enfin récompensé de sa patience : c’est l’entrée en piste de Frédéric Edelstein et de ses fauves (16 en même temps, un record !). Suivent les acrobates, les clowns, la voltige équestre, les éléphants, les contorsionnistes, les jongleurs, etc.
Dans les gradins, l’ambiance est exceptionnelle. Et à 20 heures, lorsque le spectacle prend fin, la belle Adriana, au centre de la piste et s’adressant à Gilbert Edelstein, président du cirque Pinder ainsi qu’aux représentants de la Fondation Française des Jeux, synthétise en une phrase le ressenti général : « Merci pour ce moment de magie ».

Remerciements
Remerciements


Les 4000 spectateurs applaudissent, puis les lumières s’éteignent et la foule regagne la sortie. Le charme de cette soirée de cirque, elle, restera dans les esprits.

Koceila BOUHANIK