Un foyer de vie ouvert sur le monde

Une résidente s'occupe de chevreaux dans la ferme écologique intégrée au foyer de vie
Publié le 17/10/2011

Le foyer de vie Font Clovisse, spécialisé dans l’accompagnement des personnes adultes handicapées, a été inauguré le 14 octobre 2011 en présence de Max Piselli, maire de Draguignan et vice-président du conseil général du Var.

Le professeur Jean-François Mattei, président de la Croix-Rouge française, et Simone Long, présidente régionale de la Croix-Rouge PACA-Corse accompagnaient M. Piselli à la découverte de cette structure flambant neuve qui place le lien social et l’ouverture sur le monde au cœur de son accompagnement.

inauguration


Le foyer de vie Font Clovisse, situé dans un cadre splendide en lisière de Draguignan, constitue la dernière pierre du pôle handicap de la Croix-Rouge sur le territoire de l’est varois, qui compte déjà le foyer de vie de Fréjus ainsi qu’un service d’accompagnement à la vie sociale (SAVS). Depuis juin 2011, il accueille 52 résidents déficients intellectuels moyens, dont huit au sein d’une unité pour personnes vieillissantes.

Construit sur un vaste terrain de près de deux hectares par le conseil général du Var, sa gestion a été confiée à la Croix-Rouge « au regard de son expérience du handicap et du projet innovant qu’elle a présenté », a souligné Max Piselli, vice-président du conseil général, lors de l’inauguration. Lequel projet fait la part belle « au développement du lien social, à l’accessibilité de tous à une vie ‘normale’, et au respect de la singularité des parcours et des projets de vie de chacun », a de son côté expliqué le professeur Jean-François Mattei.
Parmi les activités innovantes déjà mises en place, une ferme écologique propose aux résidents de s’occuper des animaux et bientôt d’y cultiver leurs fruits et légumes. « Elle accueillera dès que possible les enfants des écoles et des centres aérés de la région », insiste Bernard Vandewalle, directeur du pôle handicap du Var. « L'établissement doit être ouvert sur le monde et non un sanctuaire refermé sur lui-même. »

ouverture


Autre axe d’ouverture : un restaurant accessible à tous ouvrira ses portes en fin d’année au sein du foyer. Un projet rendu possible grâce à un partenariat avec l’ESAT Les Romarins (établissement et service d’aide par le travail) de Draguignan, géré par l’association ADAPEI du Var. La brasserie servira jusqu’à 60 couverts tous les midis avec l’aide de 5 travailleurs de l’ESAT, épaulés par 5 résidents du foyer de vie pour la décoration et le service. « L'objectif est double, confie Agnès Michel, monitrice de l’atelier restauration. Il s’agit de valoriser le travail fourni par les résidents par le lien avec le public et, parallèlement, de les préparer à suivre des stages à la vie sociale ou même à évoluer, pour ceux qui le peuvent, vers un placement en ESAT ». A en juger par les sourires de Carole, Jérémy et Adrien, serveurs lors de l’ouverture exceptionnelle du 14 octobre, le jeu en vaut la chandelle.

Enfin, et c'est une grande première dans le Var, deux villas pour placement familial spécialisé accueilleront l’an prochain des familles qui prendront en charge huit personnes handicapées supplémentaires, juste à l’extérieur du foyer. L’établissement du Font Clovisse accueillera quant à lui une famille « relais », dont le rôle sera d’assurer les remplacements durant les périodes de congés.

vue


« Nous disposons d’un lieu immense, moderne et idéalement situé, relève Bernard Vandewalle. Le défi est maintenant d’en tirer le meilleur parti, de faire progresser nos pensionnaires, de leur permettre de vivre comme tout le monde, de garder un lien avec l’extérieur, de faire des choix, de prendre des responsabilités, de s’adonner à des activités de loisirs, etc. » Et de se sentir bien dans leur nouveau foyer de vie. Marie-Camille, rencontrée dans une allée avec son éducatrice, aime ainsi donner à manger aux animaux de la ferme. Elle déclare, l’air réjoui : « Ici, je me sens chez moi.»