Vague de froid : entretien avec Florent Vallée

Publié le 18/01/2017

Alors qu’une vague de froid touche la France depuis le 16 janvier, la Croix-Rouge française est mobilisée pour venir en aide aux personnes vulnérables. Les dispositifs habituels du plan « Vagues de froid » et les effectifs bénévoles ont été renforcés, comme nous l’explique Florent Vallée coordinateur des opérations d’urgence au sein de l’association.       

En quoi consiste ce plan « vagues de froid » ?

Le dispositif « Vagues de froid » est activé chaque année à compter du 1er novembre, il se décompose en trois phases : une veille saisonnière qui permet de planifier nos actions et de prévoir ce que la Croix-Rouge française peut apporter sur chaque territoire ; une phase d’action lorsque les températures baissent ; et une étape de mobilisation générale, phase dans laquelle nous sommes actuellement. 

Comment est coordonné ce plan ?

Le centre opérationnel (CO) est activé au siège de la Croix-Rouge française avec les autres directions opérationnelles. Le CO a pour mission de piloter et de coordonner les actions qui sont menées sur le territoire national et d’assurer la relation avec les organes ministériels, notamment le COGIC (Centre opérationnel de gestion interministérielle des crises). 

Quelles sont les missions des bénévoles sur le terrain ?

Depuis lundi soir, plus de 1 500 bénévoles sont déployés dans toute la France pour venir en complément des actions qui se font quotidiennement au sein de nos 210 équipes : de Samu social et de maraude ; dans les centres d’hébergement d’urgence qui ont été ouverts ;  dans les accueils de jour et les accueils de nuit ; pour les actions d’aide aux naufragés de la route, notamment des chauffeurs de poids lourd qui sont bloqués à la frontière avec l’Espagne. 

Nos bénévoles se mobilisent, vous pouvez les soutenir par vos dons.