La Croix-Rouge française et le Musée Rodin s'associent dans le cadre du programme "Culture à l'hôpital"

Publié le 12/10/2017

L’Hôpital d’Enfants Margency, établissement de la Croix-Rouge française, le musée Rodin et l’artiste Caroline Desnoëttes s’associent dans le cadre du programme régional « Culture à l’hôpital » soutenu par la DRAC et l’ARS.

Depuis plus de 20 ans, le ministère des Solidarités et de la Santé et le ministère de la Culture conduisent une politique commune d’accès à la culture pour tous les publics en milieu hospitalier. C’est dans ce cadre et celui de l’année du centenaire de la disparition de Rodin que le projet Rodin va à l’hôpital a vu le jour. Le musée Rodin et l’Hôpital d’Enfants Margency établissement de la Croix-Rouge française s’associent pour proposer un programme de découverte de l’oeuvre de Rodin combiné à des ateliers de pratique artistique qui feront l’objet d’une exposition éphémère des œuvres des enfants au musée Rodin le 30 octobre et à l’hôpital en novembre et décembre.

Un projet dédié aux enfants hospitalisés
Ce projet s’adresse aux enfants de 5 à 17 ans hospitalisés pour des pathologies lourdes dans les services d’oncohématologie et de pédiatrie spécialisée ainsi qu’à leurs parents et au personnel de l’hôpital. Mis en oeuvre depuis le mois d’avril, il se déroule sur les temps de vacances scolaires, en ateliers collectifs, au chevet des enfants ainsi que sur les deux sites du musée Rodin, un temps loin de la maladie où plaisir et créativité se conjuguent pour apporter une respiration aux malades.

La rencontre avec l’oeuvre de Rodin : une histoire de corps
L’oeuvre de Rodin tourne principalement autour de l’ exploration du corps – corps en mouvement mais aussi corps brisés, fragmentés. Ce corps parfois malmené trouve un écho particulier auprès des enfants hospitalisés. L’équipe du musée Rodin éveille leur regard au cours d’un parcours adapté dans les collections du musée tout en expliquant le processus de création de l’artiste. Les visites menées dans une démarche de médiation inventive et participative sollicitent tous les sens et offrent de vrais moments de plaisir loin de la maladie. Ces visites sont organisées au musée Rodin de Paris et de Meudon sur les temps de fermeture au public afin d’accueillir dans les meilleures conditions les enfants dont la pathologie les empêchent de se rendre dans des lieux publics.
Le musée prête également des reproductions en résine des sculptures comme Le Penseur ou Le Baiser afin que des oeuvres emblématiques de l’artiste, véritables icônes de la sculpture, participent à l’éveil culturel des enfants et particulièrement à ceux qui n’ont pas pu sortir de l’hôpital.

Des ateliers artistiques organisés à l’hôpital sous la conduite de l’artiste plasticienne Caroline Desnoëttes
Au cours des ateliers organisés à l’hôpital, les enfants, accompagnés par la plasticienne Caroline Desnoëttes, appréhendent l’oeuvre de Rodin – le corps en mouvement, fragmenté ou assemblé et s’en inspirent. La perception de ces oeuvres vient en écho avec les pathologies des jeunes patients. Les ateliers Rodin & Moi permettent d’aborder le dessin, l’encre, la photo, le modelage et l’assemblage avec des objets constitutifs de leurs soins. La manipulation de ces objets de leur quotidien entre dans le processus de création et offre aux enfants un nouveau regard sur leur propre expérience corporelle. À l’issue des ateliers, ou culture et santé s’entremêlent, les oeuvres seront photographiées au musée Rodin en regard des oeuvres de Rodin puis exposées à la Galerie des enfants de l’hôpital.

« Depuis quelques années, l’art a fait son entrée à l’hôpital pour l’humaniser et le rendre plus agréable à vivre. Il participe à la qualité de l’accueil et de la prise en charge tout en permettant aux jeunes patients un accès à la culture. La pratique artistique suscite chez l’enfant une ouverture sur l’extérieur, sur un ‹ailleurs › qui éveille sa sensibilité, ses émotions et son altérité. Ce type de projet très fédérateur dans le contexte hospitalier assure aux enfants malades des pauses bénéfiques entre les temps de soins et permet de les maintenir dans la réalité du monde extérieur » déclare Brigitte Dessutter, Directrice des services socio-éducatifs de l’Hôpital d’Enfants Margency.

Présentation des travaux des enfants
Lundi 30 octobre : exposition éphémère des travaux des enfants au musée Rodin,
et du 15 novembre à fin décembre à la Galerie des enfants de l’HEM.

Découvrez l'intégralité du communiqué de presse ci-joint.