Le Président de la Croix-Rouge française nomme Jean-Christophe COMBE Directeur général de l’association

Publié le 27/06/2017

Jean-Christophe COMBE vient d’être nommé Directeur général de la Croix-Rouge française par son Président, récemment réélu, Jean-Jacques ELEDJAM. Il succède à Annie BURLOT-BOURDIL, qu’il remplaçait depuis octobre 2016 en tant que Directeur général par intérim.

A 36 ans, Jean-Christophe COMBE va diriger la Croix-Rouge française qui compte aujourd’hui près de 600 établissements, 18 000 salariés et 59 000 bénévoles.

Il connaît parfaitement l’association, ses missions, et ses rouages. En effet, dès 2011, il prend la direction du cabinet du Président de la Croix-Rouge française, Jean-François MATTEI. Nommé en 2012 Directeur de l’engagement et de la vie associative, il est promu en 2015 Directeur général adjoint en charge des directions opérationnelles et de l’organisation.  

Diplômé de l’IEP de Paris en 2005, Jean-Christophe COMBE commence sa carrière au groupe Union Centriste au Sénat en 2003, en tant que conseiller technique (finances, affaires étrangères, Défense et Union européenne). Il rejoint en 2006 le cabinet Deloitte et associés en tant que collaborateur audit - secteur public. Il devient en 2007 Directeur du cabinet du Député Maire de Châlons-en-Champagne, Bruno BOURG-BROC, avant d’exercer les mêmes fonctions en 2009 auprès du Maire de Saint-Germain-en-Laye, Emmanuel LAMY, récemment disparu.

A propos de la Croix-Rouge française
Aujourd’hui, la Croix-Rouge française compte plus de 59 000 bénévoles et 18 000 salariés qui donnent de leur temps, apportent leurs compétences et leurs expertises tout au long de l’année.
Dans les grandes agglomérations, en zone rurale, dans les banlieues, partout en France, mais aussi à l’international, des femmes et des hommes, spécialistes du secourisme, acteurs de la solidarité sociale et sanitaire ou simplement porteurs d’humanité, engagés dans la réalisation d’un puissant idéal, viennent en aide et accompagnent des millions de personnes.
Chaque année, plus de 100 000 victimes sont secourues et près de 120 000 citoyens sont initiés ou formés aux gestes qui sauvent ; 1 200 000 sont accueillies et accompagnées au titre de l’action sociale ; 3 690 000 personnes sont aidées à l’international ; 25 000 étudiants bénéficient d’une formation sanitaire et sociale…