Promouvoir et faciliter l’accès à l’hygiène des personnes en situation de grande exclusion : un enjeu de santé publique

Publié le 20/02/2018

Les personnes en situation de grande exclusion considèrent que prendre soin de soi, c’est dormir à l’abri, pour 93% d’entre elles, mais 89% considèrent aussi que c’est pouvoir se laver, essayer de bien manger et avoir des vêtements propres*.
Elles sont en effet particulièrement fragilisées par des problèmes de santé liés au manque d’hygiène personnelle et sont largement exposées aux problèmes et affections cutanées. L’hygiène est un enjeu majeur de santé publique qui constitue aussi le fondement de la dignité, du bien-être, de la valorisation de l’estime de soi et de l’insertion sociale. C’est la raison pour laquelle la Croix-Rouge française confirme son ambition et son engagement à promouvoir et faciliter l’accès à l’hygiène des populations en situation de grande précarité.

L’hygiène, un enjeu majeur de santé publique

En 2011, la Croix-Rouge française et Essity lançaient l’opération « Kits hygiène et bien-être », afin de concrétiser une ambition commune – rendre l’hygiène accessible à tous –. Le principe : distribuer des kits contenant des produits d’hygiène aux personnes rencontrées par les équipes mobiles/Samu sociaux de la Croix-Rouge française lors de maraudes ou aux personnes orientées vers les lieux d’accueil de jour et les points hygiène.
Depuis, plus de 630 000 kits ont été distribués aux personnes en situation de grande précarité et Essity vient de renouveler son engagement auprès de la Croix-Rouge française pour trois années encore.  

La mesure d’impact rendue en 2015* montre à quel point cette initiative répond à de vraies attentes. Si les Français ont une vision assez négative de l’hygiène des personnes sans-abri et pensent qu’elles n’ont pas l’habitude de prendre soin d’elles, notamment en se lavant régulièrement, les personnes en grande précarité répondent volontiers que prendre soin de soi, c’est dormir à l’abri certes (93%), mais aussi, de manière massive, se laver le corps (89%), essayer de bien manger et avoir des vêtements propres. Cette étude a été malheureusement confirmée lors de l’évaluation menée tout récemment par les équipes de la Croix-Rouge française auprès de migrants dans la région Hauts-de-France lors de la mise en place de son dispositif mobile d’urgence. Gale, impétigo, dermatites… la majorité des problèmes de santé constatés chez les personnes migrantes sont des pathologies dermatologiques liées aux conditions de vie très précaires en extérieur, aux difficultés d’accès à l’eau et au manque d’hygiène.

Les Kits Hygiène et bien-être

L’objectif de l’opération « Kits Hygiène et bien-être » est triple : améliorer l’accès à l’hygiène et aux soins, accompagner les bénéficiaires vers l’autonomie et le développement de l’estime de soi et faire évoluer les mentalités et les tabous en matière d’hygiène.
Différenciés pour les hommes et les femmes, ces kits couvrent les besoins en produits d’hygiène pour trois jours. Ils contiennent : brosse à dents, dentifrice, rasoir, gel douche/shampooing, préservatifs, miroir, brosse à cheveux, mouchoirs, protections périodiques…

Intégré à chacun des kits, un livret intitulé « Votre bien-être, votre santé », traduit en six langues, donne des informations sur les règles d’hygiène et de santé et fournit des numéros de téléphone d’urgence. Ces kits représentent également un excellent support pour initier un premier dialogue avec les bénéficiaires et créer du lien social.

Nécessité de développer et structurer des points hygiènes

Si les personnes en situation de grande exclusion souhaitent pouvoir prendre soin d’elles, elles ont souvent des difficultés à trouver des lieux où le faire.

La mesure d’impact* montre que seuls 15 % des bénéficiaires des kits hygiène déclarent prendre une douche quotidienne. La majorité d’entre eux prend en moyenne moins de quatre douches par semaine et un quart doit se contenter d’une toilette au lavabo.
En cause, des difficultés d’accès aux produits d’hygiène mais également des lieux en nombre insuffisant pour pouvoir se laver. Ces lieux ne sont pas toujours régulièrement fréquentés par les bénéficiaires : temps d’accès et d’attente pour se laver trop longs, trop peu de structures… en sont les principales raisons.

Toujours avec le soutien financier d'Essity, la Croix-Rouge française a décidé de rénover, structurer et développer des points d’accueil de jour afin d’offrir un accès à l’hygiène corporelle et vestimentaire. Munis de douches, lavabos et laveries, ces points d'accueil permettent ainsi aux personnes sans abri de se laver et de laver leurs effets personnels mais également d’être orientées vers les acteurs sanitaires et sociaux de leur territoire. En 2017, 9 points hygiène ont été rénovés en France.

*Mesure de l’impact social de l’opération « Kits hygiène et bien-être » – Croix-Rouge française / Essity
Le recueil de données a été effectué entre février 2013 et juin 2014 auprès de trois publics cibles :

  • 239 bénéficiaires pour moitié accueillis dans des centres d’accueil d’urgence et pour moitié vivant dans la rue,
  • 36 bénévoles dont les ¾ sont impliqués dans des équipes mobiles,
  • Le grand public via un panel représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, interrogé sur les comportements de consommation et d’usage des produits d’hygiène.

A propos de la Croix-Rouge française :

Aujourd’hui, la Croix-Rouge française compte plus de 59 000 bénévoles et 18 000 salariés qui donnent de leur temps, apportent leurs compétences et leurs expertises tout au long de l’année.
Dans les grandes agglomérations, en zone rurale, dans les banlieues, partout en France, mais aussi à l’international, des femmes et des hommes, spécialistes du secourisme, acteurs de la solidarité sociale et sanitaire ou simplement porteurs d’humanité, engagés dans la réalisation d’un puissant idéal, viennent en aide et accompagnent des millions de personnes chaque année.
Aujourd’hui, chaque année, 100 000 victimes sont secourues et 150 000 de citoyens sont initiés ou formés aux gestes qui sauvent ; 1 200 000 sont accueillies et accompagnées au titre de l’action sociale ; 2 400 000 personnes sont aidées à l’international ; 25 000 étudiants bénéficient d’une formation sanitaire et sociale…

La Croix-Rouge française et la grande exclusion en 2016 :

  • 210 Samu sociaux bénévoles et/ou salariés dans 77 départements métropolitains et ultramarins.
  • Près de 9 000 bénévoles et/ou salariés engagés sur des maraudes en France
  • Plus de 36 400 maraudes
  • Près de 300 000 contacts effectués avec des personnes à la rue
  • 20 accueils de jour professionnels.
  • 14 SIAO, dont 9 en gestion propre.
  • 78 dispositifs d’hébergement de droit commun
  • 44 dispositifs dédiés aux personnes migrantes (CADA, HUDA, CHU-M, CPH, CAO, PADA, AT-SA, PAUH)
  • 7 structures de logement accompagné

A propos d'Essity :

Essity est un leader mondial de produits d'hygiène et de santé qui développe, fabrique et commercialise des produits et solutions d’Hygiène Personnelle (hygiène bébé, hygiène féminine, produits d'incontinence et solutions médicales), d'essuyage papier pour la grande consommation et les professionnels. Notre vision : "Engagé à améliorer le bien-être en proposant des solutions essentielles d’hygiène et de santé".
Essity réalise ses ventes dans environ 150 pays avec des marques mondiales de renom telles que TENA et Tork et d'autres marques telles que Leukoplast, Libero, Libresse, Lotus, Nosotras, Saba, Tempo, Vinda et Zewa. Essity compte environ 48 000 collaborateurs.
En 2016, son chiffre d’affaires s’est élevé à 10,7 milliards d’euros. Ses activités reposent sur un modèle économique durable, focalisé sur la création de valeur pour les Hommes et la Nature.
Essity est coté au Nasdaq de Stockholm. Son siège social mondial est situé à Stockholm en Suède. Essity faisait préalablement partie du Groupe SCA.

Essity en France

En France, Essity compte près de 3 000 collaborateurs répartis sur 9 sites. Un centre de recherche et développement mondial est basé en Alsace. Essity fabrique et commercialise des produits d’hygiène et de santé leaders sur leurs marchés à travers des marques telles que Cutimed, Demak’Up, Jobst, Leukoplast, Lotus, Nana, Okay, Radiante, TENA, Tensosport et Tork. Essity produit également des Marques d’Enseignes.
Depuis 7 ans, Essity est partenaire de la Croix-Rouge française et permet la distribution de 100 000 kits hygiène par an aux personnes sans abri. Plus d'informations sur www.essity.fr.