Ambulancier

ambulancier
Publié le 17/07/2008
Durée : La formation dure 18 semaines
Diplôme obtenu :

Diplôme d’Etat d’ambulancier

Contenu de la formation

L’ensemble de la formation comprend 630 heures d’enseignement théorique et clinique en institut de formation et en stage, réparties comme suit :

  • enseignement en institut de formation : 13 semaines, soit 455 heures ;
  • enseignement en stage clinique et en stage en entreprise : 5 semaines, soit 175 heures.

Les 8 unités de formation correspondent aux unités de compétence liée à l'exercice du métier :

  1. Gestes et soins d'urgence
  2. Etat clinique
  3. Hygiène
  4. Ergonomie
  5. Relation - communication
  6. Sécurité du transport sanitaire
  7. Transmission des informations
  8. Organisation du travail

Conditions d'admission

La formation est ouverte aux candidats :

  • titulaires d’un permis de conduire conforme à la réglementation en vigueur (3 ans de permis de conduire ou 2 ans si conduite accompagnée) et en état de validité ;
  • titulaires de l’attestation préfectorale d’aptitude à la conduite d’ambulance après examen médical effectué dans les conditions définies à l’article R. 221-10 du code de la route ;
  • titulaires d’un certificat médical de non-contre-indications à la profession d’ambulancier délivré par un médecin agréé (absence de problèmes locomoteurs, psychiques, d’un handicap incompatible avec la profession : handicap visuel, auditif, amputation d’un membre...) ;
  • titulaires d’un certificat médical de vaccinations conforme à la réglementation en vigueur fixant les conditions d’immunisation des professionnels de santé en France ;
  • ayant satisfait aux épreuves d'entrée : elles comprennent une épreuve écrite d'admissibilité et une épreuve orale d'admission.

Le métier

L’ambulancier effectue le transport des blessés et des malades au moyen de véhicules spécialement adaptés : les ambulances, pour le transport allongé ; les véhicules sanitaires légers (VSL), pour le transport assis.
Il assure :

  • l’installation du patient dans des conditions de confort et de sécurité optimales
  • la surveillance de l’état de santé du patient et des dispositifs médicaux
  • le recueil et la transmission des informations et des documents nécessaires à la continuité des soins
  • des gestes de premier secours, si nécessaires, dans le cadre de ses attributions
  • l’entretien du véhicule afin de garantir son bon fonctionnement

Il travaille avec les équipes médicales et paramédicales, les services administratifs ainsi que les régulateurs ambulanciers du SAMU.
Il participe à la logistique déployée en matière de transport d’urgence pour faire face à des situations d’exception.
La profession d’ambulancier s’exerce dans le secteur privé commercial (entreprises de transport sanitaire) mais aussi dans le secteur public hospitalier.

Perspectives de carrière

  • Chef / Gérant d'entreprise de transport sanitaire
  • Régulateur
  • Ambulancier SAMU / SMUR