La lutte contre le VIH/Sida

Constats et enjeux

Les obstacles à l’accès aux soins et aux traitements restent nombreux pour des millions de malades dans le monde.

La prise en charge des malades

En 1998, alors que les inégalités d’accès aux nouveaux traitements entre les malades du Nord et du Sud apparaissaient inacceptables, la Croix-Rouge française s’engageait ouvertement dans une politique ambitieuse d’accès universel aux soins en mettant en place les premières structures dédiées à la prise en charge des malades : les centres de traitement ambulatoire.

Des objectifs spécifiques

La Croix-Rouge française s’est fixée trois axes d’intervention et douze objectifs spécifiques afin de contribuer à garantir aux personnes vivant avec le VIH-sida un accès pérenne à une prise en charge globale.

1998-2008 : 10 ans d’actions de lutte contre le sida

La Conférence de Dakar dédiée au sida et autres maladies sexuellement transmissibles a pris fin le 7 décembre 2008, réunissant plus de 10 000 visiteurs de 130 pays. La Croix-Rouge française y était présente et publie, pour les 10 ans de sa lutte contre le VIH, des documents multimédia exclusifs.


Sida : un comité scientifique

Pour améliorer et renforcer la qualité de la prise en charge dans un domaine d’expérience qui n’est pas habituellement le sien, la Croix-Rouge française a fait le choix de s’appuyer sur des partenaires associatifs, hospitaliers et institutionnels, mais aussi sur des experts réunis dans un comité de pilotage scientifique.

Lutte contre le VIH-SIDA (repères)

Le soin et l’accompagnement des personnes vivant avec le VIH. Depuis son apparition en 1981, le virus a infecté plus de 65 millions de personnes. Si l’introduction de traitements à partir de 1996 a bouleversé l’évolution naturelle de la maladie dans les pays riches en améliorant l’espérance et la qualité de vie de nombreux malades, il n’en demeure pas moins que plus de 33 millions de personnes dans le monde vivent aujourd’hui avec le VIH


Guide de l’infirmier en situation isolée face au VIH-sida en Afrique subsaharienne

L’Afrique concentre trois quarts des nouveaux cas recensés de VIH-sida dans le monde, et pourtant, c’est aussi la région du monde qui compte la plus faible densité de médecins. Le manque de ressources humaines qualifiées est l’un des principaux freins à la croissance de l’offre de santé en Afrique subsaharienne.
Face à un tel constat, la Croix-Rouge française plaide pour un renforcement du rôle de l’infirmier, mais aussi de la sage-femme et de l’aide-soignant.