La sécurité alimentaire

femme et enfant au niger

L’Afrique souffre grandement d’insécurité alimentaire. La cause principale : sa vulnérabilité face au VIH/sida, aux changements climatiques, aux conflits… En conséquence, la malnutrition ne cesse de croître. La Croix-Rouge s’est fixée comme objectif prioritaire de réduire la vulnérabilité alimentaire des communautés africaines.


Avant 2007, 850 millions de personnes souffraient de sous-alimentation dans le monde. Avec la flambée des prix des denrées alimentaires, la seule année 2007 comptait 75 millions de personnes touchées en plus. Les causes de l’insécurité alimentaire en Afrique sont multiples : la maladie (VIH/sida), la dégradation de l’environnement, les conflits, l’explosion démographique, la mauvaise gouvernance, le délabrement des services publics ou encore la dette nationale.

La Croix-Rouge française, au sein de la Fédération Internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, mène des actions prioritaires pour assurer la sécurité alimentaire de tous.

Notre objectif

Réduire la vulnérabilité des communautés africaines en leur fournissant une aide à long terme axée sur les moyens de subsistance et la sécurité alimentaire. Cette initiative s’inscrit dans le cadre de l’Alliance mondiale pour la réduction des risques de catastrophes et se trouve au cœur de l’action de la Fédération internationale.

Notre action

Elle consiste à améliorer :

  • la disponibilité de la nourriture (culture, transformation, manufacture et / ou importation)
  • l’accès aux denrées (production domestique, utilisation de stocks, achat, troc, emprunt, partage, dons familiaux, protection sociale et aide alimentaire)
  • l’utilisation de la nourriture (qualité des aliments, modes de préparation, possibilités de stockage et connaissances nutritionnelles).

Le cadre de notre action

Un programme d’objectifs précis :

  • Améliorer et développer les programmes communautaires de la sécurité alimentaire dans quinze Sociétés nationales africaines.
  • Accroître les capacités techniques de la Fédération internationale, en particulier des Sociétés nationales africaines, dans le domaine de la sécurité alimentaire à long terme.
  • Renforcer la connaissance des programmes en matière de sécurité alimentaire à long terme, notamment par l’intégration et la coordination.
  • Renforcer les capacités structurelles et organisationnelles des Sociétés nationales et des communautés.

Ces objectifs stratégiques seront atteints lorsque 15 Sociétés nationales africaines auront acquis les compétences et les ressources nécessaires pour faire reculer l’insécurité alimentaire chronique par la mise en œuvre d’une approche intégrée.


Focus sur les groupements féminins