Amélioration des formations paramédicales

Dans les pays en développement, les formations paramédicales sont en général peu adaptées au contexte : souvent très théoriques, elles n'abordent pas toujours les principales pathologies du pays, et les élèves sortants sont trop peu suivis.

Parfois trop peu nombreuses, elles ne permettent pas au pays de fournir en nombre suffisant des personnels de santé dans les structures sanitaires, notamment en zone rurale.
Des formations spécifiques aux problématiques de santé des pays d’accueils sont organisées, de manière continue, voire initiale, générales ou mettant l'accent sur les pathologies particulières aux zones géographiques couvertes.

Nos objectifs

  • pallier au manque de ressources humaines dans une majorité des pays en développement.
  • assurer un suivi des formations paramédicales et des personnels formés.
  • améliorer la qualité des soins dispensés

Nos actions

  • développer des filières innovantes : création de niveaux non existants, notamment dans l'encadrement, importance de la pratique et du suivi des étudiants…
  • renforcer les instituts de formation existants : réflexion sur les cursus, les modalités
  • appuyer les réformes de l'enseignement paramédical dans les pays cibles.
  • former aux pathologies particulières des pays cibles

Des interventions basées sur une solide expérience en France

Avec 15.000 étudiants formés chaque année dans nos établissements, la Croix-Rouge française a développé une expérience significative dans le secteur des formations médico-sociales.
Nous gérons plus de 112 écoles et 83 centres de formation professionnelle, garantissant un panel complet de formations initiales et continues des professionnels du secteur. Nous pouvons dès lors mettre nos connaissances au profit des autres sociétés nationales et des ministères étrangers, afin de développer des filières de formation durables qui répondront aux besoins des populations, par exemple en nouant des partenariats durables sur la base d'échanges d'étudiants et de formateurs.