Les autres organismes qui peuvent vous aider dans vos recherches

Vous pourrez trouver dans cette page des liens vers d'autres organisations susceptibles de vous aider dans vos recherches...

La Croix-Rouge française agit dans le cadre d’un mandat bien précis et ne peut traiter les demandes suivantes :

  • les recherches en France pour un demandeur y résidant. Elles sont assurées par les services de gendarmerie et de police. Si la personne recherchée est supposée être demandeur d’asile, il peut être utile d’interroger l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA) ;
  • les recherches spécialisées, qui touchent les mineurs ou majeurs protégés, les aliénés, les amnésiques et les personnes disparues dans des conditions inquiétantes et suspectes
  • les recherches de parents naturels (dits « biologiques ») et recherche dans le cadre  d’adoption ;
  • les recherches à caractère généalogique ;
  • les recherches de personnes sans lien de parenté ;
  • les recherches liées à un conflit ancien présentant un caractère historique ;
  • les recherches de personnes nées il y a plus de 100 ans (présumées décédées) ;
  • les recherches dont la rupture du contact a été causée par des conflits familiaux ou d’ordre privé;
  • les recherches impliquant une procédure juridique (héritage, droits de succession, débiteur de pension alimentaire, divorce, etc.)
  • les demandes directes émanant d’une personne résidant à l’étranger qui doit s’adresser à la Société nationale Croix-Rouge de son pays de résidence - http://familylinks.icrc.org

Si votre demande n’a pas pu être acceptée par le service RLF de la Croix-Rouge française, vous trouverez sur cette page des liens vers d'autres organismes susceptibles de vous aider dans vos recherches.

 A. Disparition inquiétante

Administrations – Police – Gendarmerie :

Adressez-vous au commissariat de police ou à la brigade de gendarmerie la plus proche de votre lieu de résidence.

B. Recherche de personnes en France

  • Armée du Salut

L’Armée du Salut offre un service de recherche familiale gratuit si vous recherchez un proche en France ou vos parents biologiques (notamment les enfants nés sous X) : https://www.armeedusalut.fr/contacts/service-de-recherche-des-personnes-disparues (recherche possible par localisation géographique). Téléphone : 01 43 62 25 00.

  • Administrations – Personnes migrantes, réfugiés et demandeurs d’asile, apatrides

http://www.ofpra.gouv.fr
 L'Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides (OFPRA) est chargé de l'application des textes français et des conventions européennes et internationales relatifs à la reconnaissance de la qualité de réfugié, d'apatride et à l'admission à la protection subsidiaire. Les archives de l’Ofpra contiennent les dossiers de tous les étrangers demandeurs d’asile et réfugiés et apatrides depuis 1924. Si vous pensez que votre ancêtre ou votre proche a sollicité ou obtenu ce statut, il est utile de contacter cette administration. Les fonds d’archive sont consultables sur place (prise de RDV obligatoire via mission-histoire@ofpra.gouv.fr). Pour une recherche liée à une séparation récente, écrire ou appeler directement : Ofpra – Division des affaires Juridiques, Section des affaires générales, 201 rue Carnot, 94 136 Fontenay-sous-Bois Cedex. Standard : 01 58 68 10 10.

http://www.ofii.fr/
 L'Office Français de l’Immigration et de l’Intégration (OFII) est chargé de la gestion des procédures régulières aux côtés ou pour le compte des préfectures et des postes diplomatiques et consulaires, de l’accueil et de l’intégration des immigrés autorisés à séjourner durablement en France et signataires à ce titre d’un Contrat d’Intégration Républicaine avec l’Etat, de l’accueil des demandeurs d’asile et de l’aide au retour et à la réinsertion des étrangers dans leur pays d’origine.

Pour plus d’informations : consulter le site internet, ou contacter l’OFII de votre département : http://www.ofii.fr/ofii-en-france

C. Personne portée disparue à l'étranger

  • Français de l’étranger (résidents)

Pour signaler la disparition d’un citoyen français à l’étranger, contacter :
 

Ministère des Affaires étrangères
     Centre de crise
     37 quai d’Orsay | 75700 Paris SP
     Tél. : +33 (0)1 53 59 11 10 (24h/24 - 7j/7)
     alertes.cdc@diplomatie.gouv.fr

ou

Le commissariat ou la gendarmerie de votre lieu de résidence.

Voir aussi : http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/infos-pratiques-20973/assistance-aux-francais/disparitions-inquietantes/article/disparitions-inquietantes

  • Faire une demande de recherche depuis l’étranger

http://familylinks.icrc.org. Vous pouvez approcher le bureau de la Croix-Rouge ou du Croissant-Rouge ou la délégation du Comité international de la Croix-Rouge de votre pays de résidence.

http://www.look4them.org.uk/index.html
 7 organisations britanniques (dont la Croix-Rouge britannique) se sont réunies pour se spécialiser dans la recherche des personnes disparues et le rétablissement des liens familiaux (en anglais seulement).

 

D. Recherche liée à une séparation sur la route de la migration

  • Outil Croix-Rouge Trace The Fact

http://familylinks.icrc.org/europe/fr/Pages/search-persons.aspx Ce site nommé « Trace The Face » permet de voir des photos de personnes qui cherchent leurs proches suite à une séparation liée à la migration et qui se sont enregistrées dans un bureau Croix-Rouge / Croissant-Rouge.

 

E. Recherche liée à la seconde guerre mondiale

  • Archives nationales

Service à compétence nationale ayant pour mission de collecter, classer, inventorier, conserver, restaurer, communiquer et mettre en valeur les archives publiques provenant des administrations centrales de l’Etat, les archives des notaires de Paris et des fonds privés d’intérêt national. Elles sont réparties sur 3 sites :

  • Site de Paris : archives publiques de l’Ancien Régime, minutier des notaires de Paris
  • Site de Pierrefitte-sur-Seine : archives publiques de la Révolution à nos jours, fonds privés (toutes périodes)
  • Site de Fontainebleau : fonds publics spécifiques (dossiers de naturalisation après 1930, dossiers de carrière de fonctionnaires, dossiers de titulaires de la Légion d'honneur, dossiers d'homologation des véhicules en particulier) ; archives audiovisuelles et électroniques, archives privées d'architectes. 

http://www.archives-nationales.culture.gouv.fr/web/guest/faire-une-recherche

  • Anciens combattants français et victimes de guerre

http://www.defense.gouv.fr/onac
 L'Office National des Anciens Combattants et Victimes de guerre (ONACVG) est un établissement public administratif à caractère national sous tutelle du ministère de la Défense, doté de la personnalité civile et de l'autonomie financière.  Le site internet permet d’accéder aux structures de l’ONACVG gérées par département.

  • Administrations / Défense - Monde Combattant et victimes de guerres

http://www.servicehistorique.sga.defense.gouv.fr
 Centre d’archives du Ministère de la Défense et du Secrétariat d’Etat aux Anciens Combattants, le Service Historique de la Défense (SHD) est à la tête d’une bibliothèque spécialisée parmi les plus riches de France (300 km d’archives remontant au 17ème siècle, près d’un million d’ouvrages répartis sur différents sites – Vincennes, Cherbourg, Brest, Lorient, Rochefort, Toulon et Caen). 

A Caen, le Bureau des Archives des Victimes de Conflits Contemporains regroupe des archives individuelles produites depuis 1916 sur les victimes civiles et militaires depuis les deux guerres mondiales jusqu’à des conflits plus récents (Indochine, Algérie, Corée, etc.) : morts pour la France, déportés, prisonniers. Les documents peuvent concerner des citoyens français ou étrangers ayant résidé ou transité par la France.

Renseignements SHD ; téléphone : 02 31 38 45 82 (secrétariat), courriel : shd-caen.courrier.fct@intradef.gouv.fr

Courriel du BAVCC : bavcc-dimi@shd.defense.gouv.fr

  • Anciens combattants allemands

http://www.dd-wast.de/

La Deutsche Dienststelle (WASt) informe les proches parents de tués de l’ex-"Wehrmacht" : https://www.dd-wast.de/fr/accueil.html

Eichborndamm 179, D-13403 Berlin
 Tel. +49 (030) 41904-0
 Fax. +49 (030) 41904-100

  • Administrations / Défense - Sépultures et dossiers individuels

http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/index.php
 Le site Mémoire des hommes est destiné à mettre à la disposition du public des bases de données nominatives et sur les unités engagées dans la première guerre mondiale, réalisées à partir de la numérisation et l’indexation de fiches biographiques conservées par le Ministère des Armées. Les bases de données permettent des recherches sur plusieurs fonds à la fois et concernent les deux guerres mondiales, les guerres de Corée, Indochine, Algérie, les Opérations extérieures, les sépultures de guerre, les équipages et passagers de navires de la Compagnie des Indes, …

http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/arkotheque/client/mdh/sepultures_guerre/

La base de données Sépultures de Guerre est désormais intégrée au site Mémoire des Hommes. Elle permet au public de consulter les fichiers détenus par le Ministère de la Défense afin de connaître le lieu d'inhumation des personnes décédées au cours des conflits contemporains (1914-18 et 1939-45, AFN et Indochine) et également à terme celles de 1870-71, enterrées dans les nécropoles nationales et les carrés militaires communaux.

Pour obtenir des extraits des services signalétiques auprès du Centre des Archives du Personnel Militaire (basé à Pau) – CAPM, anciennement nommé « Bureau Central d'Archives Administratives Militaires » (BCAAM)  à partir de la classe 41. Pour les personnes nées avant 1921, s’adresser aux archives  du département du lieu de recensement datant des 20 ans de la personne recherchée.

Tél. : 05 59 40 46 92 (standard), courriel : capm-pau.courrier.fct@intradef.gouv.fr

http://www.defense.gouv.fr/sga/liste-infos-pratiques/obtenir-ses-etats-de-service/extrait-de-service-accompli-national-ou-militaire

http://www.defense.gouv.fr/actualites/memoire-et-culture/le-centre-des-archives-du-personnel-militaire-de-pau-capm

http://www.servicehistorique.sga.defense.gouv.fr/?q=content/%E2%80%A2-%C3%A0-pau

  • Archives départementales

https://francearchives.fr/

Cet annuaire des services d’archives de France permet de localiser les archives de votre département de résidence que vous pouvez solliciter en vue de l’obtention de documents d’archives (extrait d’acte d’état civil, autres documents conservés selon le contexte historique (recensement, STO, etc.).

  • Shoah

http://www.memorialdelashoah.org/
 Le Mémorial de la Shoah (Paris) a œuvré à la constitution de la liste des Juifs victimes de la Shoah en France, en s'appuyant sur les documents originaux déposés dans ses Archives. Il s'agit essentiellement des listes originales établies au départ des convois de déportation depuis la France.

http://yvng.yadvashem.org/

Yad Vashem (Jérusalem), base centrale des noms des victimes de la Shoah.

http://www.ushmm.org/ (en anglais seulement)

Le musée recherche des dossiers relatifs à l’Holocauste, notamment à des fins de recherches généalogiques.

http://www.fndirp.asso.fr/

Fédération nationale des Déportés et Internés, Résistants et Patriotes. Cette association dispose d’un centre de documentation sur l’internement et la déportation et notamment une collection de 7500 photos victimes de la Shoah.

http://www.holocaust.cz/

Ce site possède une base de données contenant le nom et les actes de décès de Juifs déportés et de prisonniers européens du camp de Terezin (Theresienstadt) pendant la seconde guerre mondiale.

http://jewishtraces.org/

Site d’entraide de membres de familles juives avec possibilité de contacter par mail pour accès à des éléments nominatifs.

https://fondationmemoiredeportation.com/travail-de-sauvegarde/

Le site recueille divers types d’archives dans sa base de données multimédia (données du Livre-Mémorial, étude sur les lieux d’internement de 39 à 45, plus de 2000 ouvrages disponibles au centre de documentation, fonds d’archives orales vidéo et audio (plus de 500 témoignages d’anciens internés ou déportés), archives personnelles liées à la déportation.

http://www.ose-france.org/memoire/le-service-archive-et-histoire-de-l%E2%80%99ose/

Le site de l’Œuvre de Secours aux Enfants et son service d’archives abrite 3 500 dossiers d’enfants de la Shoah cachés dans ces maisons d’enfants dès 1938 et 3 500 d’enfants venus des pays du Maghreb et d’Egypte. 117 rue du Faubourg du Temple, 75010 Paris, Téléphone 01 53 38 20 07, courriel : k.hazan@ose-france.org

http://www.ajpn.org/toussauvecaches.html

Un répertoire en ligne de noms de personnes « anonymes, justes et persécutées durant la période nazie» cachées en France pendant la seconde guerre mondiale.

  • Croix-Rouge / Service International de Recherche

https://www.its-arolsen.org/fr/

Le Service International de Recherches (SIR) à Bad-Arolsen œuvre en faveur des victimes du régime national socialiste et de leurs familles en établissant leur sort à l’aide de ses archives. Le SIR conserve ces données historiques et les rend accessibles à la recherche après en avoir fait la demande en ligne.

  • Ouvrage de référence

BLANC Brigitte, ROUSSO Henry,  TOURTIER-BONAZZI Chantal, La Seconde Guerre mondiale. Guide des sources conservées en France 1939 – 1945, direction des archives de France, Paris, Archives Nationales, 1944

Cet ouvrage de 1217 pages regroupe les sources relatives à la Seconde Guerre mondiale conservées en France. Achetable sur internet ou sur place aux Archives Nationales à Paris.

F. Recherche de prisonniers de guerre ou internes civils

  • Le Comité International de la Croix-Rouge

http://www.icrc.org/fre/contact-archives
 Le site du CICR permet l’accès aux archives de l’Agence qui contiennent des données individuelles collectées par le CICR durant les conflits datant du XXème siècle dans le cadre de son action humanitaire et notamment de ses activités de visites et d’enregistrement de détenus. Le site permet de rechercher des renseignements sur les victimes / prisonniers de guerre et/ou internés civils.

  • Demande d’attestation d’internement durant la guerre d’ALGERIE

http://www.archives-judiciaires.justice.gouv.fr/index.php?article=15602&rubrique=10844

Pour une personne ayant été internée dans des établissements pénitentiaires en France :

S’adresser à : Ministère de la Justice, Direction de l’administration pénitentiaire, Bureau du travail, de la formation et de l’emploi, 8-10, rue du Renard, 75004 PARIS

Pour une personne ayant été détenue dans des camps d’internement militaires en France :

En particulier dans les centres d’assignation à résidence surveillée du Larzac, de Saint-Maurice-l’Ardoise, de Thol ou de Vadenay, vous pouvez vous adresser à : Ministère de l’Intérieur, de la Sécurité intérieure et des Libertés locales, Mission des Archives nationales, 11, rue Cambacérès, 75008 PARIS.

Pour  les centres situés à Paris ou banlieue parisienne (Vincennes, etc.), vous pouvez vous adresser à : Service des archives et du musée de la Préfecture de police, 1bis rue des Carmes, 75195 PARIS RP.

Pour une personne ayant été internée dans des établissements pénitentiaires en Algérie :

Ministère de la Justice de l’Etat Algérien http://www.mjustice.dz/html/ ou vous adresser par courrier à : Ministère de la Justice de l'Etat algérien, 12, rue du Vieux Palais, ALGER.

Pour une personne détenue dans des camps d’internement militaires en Algérie (centres de triage et de transit, centres d’hébergement ou centres militaires d’internés) :

S’adresser au Ministère de la Défense français : Service historique de la Défense,  Département interarmées, ministériel et interministériel, B.P. 166 00465 Armées.

Pour une personne ayant été détenue dans des camps d’internement en Algérie :

S’adresser à : Ministère de l’Intérieur, de la Sécurité intérieure et des Libertés locales (adresse ci-dessus).

G. Recherche des origines personnelles

  • Conseil national pur l’accès aux origines personnelles

http://www.cnaop.gouv.fr/

Le CNAOP est compétent pour rechercher les origines personnelles des personnes adoptées ou ancien(nes) pupilles de l’Etat uniquement dans le cas où leurs parents de naissance ont demandé le secret de leur identité.

  • Archives départementales

http://www.archives.paris.fr/

Site des Archives Départementales de Paris conservant les fonds concernant l’état civil parisien (actes de naissance 1903-1912, actes de mariage 1903-1940 et actes de décès 1903-1986, tables décennales et annuelles) ainsi que deux autres sources généalogiques : les tables des états signalétiques et des services militaires de la Seine (1872-1921) et les répertoires d’admissions des enfants assistés de la Seine (nés entre 1742 et 1915, les années 1748 et 1754 manquent) qui concernent les enfants admis auprès du Service des Enfants trouvés / assistés.

Adresse : 18 boulevard Sérurier 75019 Paris. Téléphone : 01 53 72 41 23. Pour consulter directement la base de données :

http://archives.paris.fr/arkotheque/inventaires/ead_ir_consult.php?fam=1&ref=FRAD075_cadre_de_classement

* Pour les enfants nés ailleurs en France il faudra consulter le registre des enfants trouvés (ou abandonnés) des archives départementales du lieu d’adoption (consultables en ligne pour la plupart).

  • Services Sociaux – Mairies / Conseils départementaux

La Direction  de l’Action Sociale de l’Enfance et de la Santé de Paris (DASES) rattachée à la mairie de Paris peut renseigner les cas d’enfants adoptés nés après 1915. 

Téléphone : 01 43 47 77 99 (plateforme d'accueil et d'information des personnes).

* Pour les autres départements concernant les enfants adoptés nés après les réformes il s’agit de se renseigner auprès du service social du conseil régional ou départemental.

H. Recherche de sepultures

http://www.cimetieres-de-france.fr/

Le site permet de localiser des cimetières, lieux de sépultures et défunts en France. Si le défunt que vous recherchez n’apparaît pas sur ce site, vous pourrez contacter individuellement les cimetières susceptibles d’être concernés et qui peuvent détenir davantage d’informations.

I. Recherche généalogique

  • Sites de recherche généalogique en France et International

http://www.ancestry.fr/
 Il s’agit d’un moteur de recherche d’ancêtres en France et à l’étranger. Il comprend aussi de nombreux liens vers des sources de renseignements et publications.

http://www.genealogy.com/index_r.html 
 Ce site comprend des renseignements pour vous aider à débuter votre recherche généalogique ainsi que de nombreux liens vers des sources de renseignements (en anglais seulement).

https://www.geneanet.org/ & https://www.filae.com/ & https://www.myheritage.fr/ & https://www.familysearch.org/

Sites de recherche généalogique en français.

  • Base de données de patronymes

http://www.geopatronyme.com/

Une base de données de patronymes géolocalisés en France.

http://www.francegenweb.org/

Une base de données de patronymes en France.

J. Regroupement familial

Pour une personne de nationalité étrangère souhaitant faire venir sa famille en France : http://www.ofii.fr/faire-venir-sa-famille

Pour une personne ayant obtenu le statut de réfugié souhaitant faire venir sa famille en France et lorsque la demande ne peut être prise en charge par le Service de Rétablissement des Liens Familiaux de la CRF: Bureau des familles de réfugiés (direction de l’immigration, sous-direction des visas du Ministère de l’Immigration) situé à Nantes 11 rue de la Maison-Blanche, BP 43 605, 44000 Nantes, Téléphone 02 51 77 20 20

Site : https://www.immigration.interieur.gouv.fr/Immigration/L-immigration-familiale/Le-regroupement-familial

Courriel : nantes@ofii.fr

Pour un éventuel conseil juridique : vous pouvez contacter des associations telles qu’Acat, La Cimade, Droit d’Urgence… ou encore le 39 39 : http://www.justice.gouv.fr/le-ministere-de-la-justice-10017/contacter-les-services-du-ministere-de-la-justice-12359/