Potrait - Yolande Bonnet de Paillerets

Potrait - Yolande Bonnet de Paillerets

08/03/2021

S’il est des femmes dont le parcours illustre un engagement total au sein de la Croix-Rouge française, Yolande Bonnet de Pailleret en fait partie. Bénévole, infirmière et assistante sociale, présidente de comité local, membre du conseil d’administration, femme de terrain et femme de tête, elle s’est illustrée au sein de l’association depuis son plus jeune âge jusqu’à la fin de sa vie et s’est trouvée au coeur des grandes évolutions.


Une écoute neutre et bienveillante en temps de crise COVID

Une écoute neutre et bienveillante en temps de crise COVID

03/03/2021

Lou Benmenni-Leprince est psychologue clinicienne et travaille au sein du pôle dédié au développement du soutien psychologique. Elle est spécialisée en psychopathologie clinique. Après un parcours libéral, elle est arrivée à la Croix-Rouge française en 2018. Comme tous ses collègues au sein du pôle, elle participe à l’encadrement du dispositif Croix-Rouge Écoute. Après une année d’activité particulièrement intense, nous l’avons interviewée.


Dépistage dans les écoles des Ardennes

Dépistage dans les écoles des Ardennes

03/03/2021

Dans les Ardennes, 17 à 18 000 élèves seront testés. La délégation territoriale Croix-Rouge française des Ardennes assure désormais les opérations de dépistage dans les écoles primaires et élémentaires du département.


Les formations aux premiers secours reprennent sous certaines conditions

Les formations aux premiers secours reprennent sous certaines conditions

26/02/2021

COVID-19 : Les formations aux premiers secours reprennent adaptées au respect des gestes barrières pour les personnes qui doivent justifier d'un PSC1 pour des motifs professionnels. Vous pouvez retrouver plus d’information ci-dessous grâce aux quelques questions posées au responsable du pôle formation de la Croix-Rouge française.


Conférence salariale : des annonces qui ne prennent pas la mesure des enjeux

Publié le 26/02/2021

Lors de la conférence salariale des établissements et services sociaux et médico-sociaux privés à but non lucratif du 25 février 2021, la direction générale de la cohésion sociale (DGCS) a annoncé un taux d’évolution de la masse salariale à 1,2 %. La Croix-Rouge française, la Fehap et Nexem regrettent des annonces qui ne prennent pas la mesure des enjeux inhérents au secteur et à son attractivité ni même des inégalités de traitement existant entre le privé non lucratif et le public.