6 millions de Français souffrent de la même maladie : l’isolement social - Campagne de la Croix-Rouge française

Publié le 16/12/2019

En France, 6 millions de personnes sont touchées par l’isolement social. Souvent lié à un « accident de la vie » ou au vieillissement, ce fléau moderne touche tout le monde : des jeunes, des familles monoparentales ou non, des enfants, des personnes âgées... entrainant un cruel sentiment d’abandon et de repli sur soi. Lutter contre ce fléau est au cœur des actions menées par la Croix-Rouge française qui accompagne au quotidien les plus vulnérables, pour recréer du lien social et promouvoir la solidarité et le vivre ensemble. C’est le thème de la campagne de cette fin d’année 2019 : « 6 millions de Français souffrent de la même maladie : l’isolement social. Aidez-nous à les soigner. Donnez. »

L’isolement social, réel facteur d’accélération de la précarité et de fragilité

Aujourd’hui, 12% de la population française souffre d’isolement social souvent consécutif à une rupture dans le parcours de vie (décès d’un proche, séparation, perte d’emploi...). Il est lourd de conséquences pour des millions d’enfants, de jeunes, de familles, de personnes âgées… qui se sentent abandonnés, perdent l’estime d’eux-mêmes, ne savent pas à qui parler, n’ont plus de proches à qui se confier et se sentent désemparés voire désespérés.

Dès lors, ce rétrécissement du cercle familial ou amical fragilise car il ne permet plus d’actionner la solidarité de proximité provoquant une forte vulnérabilité qui, si elle n’est pas enrayée rapidement, peut conduire à la précarité, à la perte d’autonomie ou à l’exclusion et avoir des effets néfastes sur la santé.

De nombreuses études épidémiologiques soulignent l’impact de l’isolement social sur la santé. Il diminuerait par exemple les comportements bénéfiques à la santé tels que l’hygiène de vie, l’alimentation équilibrée, l’activité physique, la limitation de la consommation d’alcool ou de tabac… et augmenterait les problèmes d’estime de soi et les risques de comportements autodestructeurs. Tous ces points sont soulignés dans  le rapport de Jean-François Serres, « Combattre l’isolement social pour plus de cohésion et de fraternité », remis au CESE en juin 2017

Le lien social, colonne vertébrale des actions de la Croix-Rouge française

Pour la Croix-Rouge française, restaurer et maintenir le lien social sont des composantes essentielles de la lutte contre l’isolement et la précarité car elles constituent le fondement d’une vie digne et autonome.
Les équipes de l’association s’engagent chaque jour sur le terrain afin de placer le renforcement du lien social au cœur de leurs dispositifs et activités, en écho à son principe fondateur d’humanité. Au quotidien, elles accueillent, écoutent, conseillent et orientent les personnes qu’elles accompagnent. Elles tissent avec elles une relation de confiance, proposent un accompagnement personnalisé pour agir efficacement et sur la durée, au plus près de leurs besoins. L’écoute bienveillante, les échanges entre les bénévoles et les personnes vivant une situation similaire permettent de se sentir pris en considération, de s’exprimer et de se renforcer.
Sa priorité est de recréer un lien social nécessaire au bien-être de chaque personne et au bien vivre ensemble. Dans cette optique, elle mène des missions variées et complémentaires : maraudes, aides alimentaire et vestimentaire, téléphonie sociale, visites à domicile pour les personnes âgées, Haltes répit-détente Alzheimer (HRDA), Espaces Bébé-Parents (EBP), événements festifs et intergénérationnels...

Une campagne d’appel à dons dédiée à  la lutte contre l’isolement social : « 6 millions de Français souffrent de la même maladie : l’isolement social. Aidez-nous à les soigner. Donnez. »

Pour mettre en place et pérenniser ses actions, la Croix-Rouge française a besoin de moyens matériels, humains et financiers. Elle a besoin de la générosité de tous pour recréer du lien social et ainsi initier un cercle vertueux qui permette aux personnes vulnérables de retrouver confiance en elles, de s’ouvrir aux autres, d’avoir l’énergie nécessaire pour affronter les problèmes du quotidien et retrouver une vie autonome.

Réalisée par l’agence EPOKA, la campagne met en scène des personnes en situation de souffrance liée à leur solitude et plus particulièrement trois publics qui sont fortement exposés à l’isolement social : les personnes en situation de grande précarité, les personnes âgées et les enfants.

La campagne qui sera diffusée sur les réseaux sociaux, se compose d’un film en versions 30 et 20 secondes, de capsules vidéos de 10 secondes et de visuels qui illustrent les trois publics.

Au-delà de cet appel aux dons, la Croix-Rouge française souhaite associer pleinement les citoyens à sa démarche en leur lançant le défi « Actions ET vérités »

Tout le monde ne peut pas donner, mais tout le monde a le pouvoir d’agir. L’association met donc au défi les citoyens de récréer du lien social autour d’eux. 
À travers des défis lancés sur les réseaux sociaux, la Croix-Rouge française propose de réaliser des actions non intrusives et simples à réaliser : aller rendre visite à une personne isolée,  inviter une personne âgée à faire ses courses à sa place ou organiser une collecte de vêtements dans son entreprise. Une affiche reprenant certains de ces défis est également disponible en téléchargement  afin d’être diffusée à l’initiative de chacun, dans les halls d’immeuble, les salles d’attente ou les commerces.

A propos de la Croix-Rouge française

La Croix-Rouge française compte près de 60 000 bénévoles et 17 500 salariés qui donnent de leur temps, apportent leurs compétences et leurs expertises tout au long de l’année.
Dans les grandes agglomérations, en zone rurale, dans les banlieues, partout en France, métropolitaine et dans tous les territoires ultra marins, mais aussi à l’international, des femmes et des hommes, spécialistes du secourisme, acteurs de la solidarité sociale et sanitaire ou simplement porteurs d’humanité, engagés dans la réalisation d’un puissant idéal, viennent en aide et accompagnent des millions de personnes.
En 2018, plus de 90 000 victimes ont été secourues et près de 135 000 citoyens ont été initiés ou formés aux gestes qui sauvent ; 1 200 000 ont été accueillies et accompagnées au titre de l’action sociale ; 3 690 000 personnes ont été aidées à l’international ; 25 000 étudiants ont bénéficié d’une formation sanitaire et sociale…
La Croix-Rouge française constitue aussi le premier opérateur associatif dans le champ sanitaire, social et médico-social et compte au plan national 563 établissements et services.