8 Mai – Journée Mondiale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge - Ensemble, nous sommes #inarrêtables

Publié le 06/05/2021

La Croix-Rouge est née sur un champ de bataille. Depuis plus de 150 ans, elle est présente sur tous les terrains de crise et de catastrophes, en se renouvelant sans cesse, pour soulager les souffrances humaines et permettre aux plus vulnérables de se relever.
Le 8 mai célèbre la Journée Mondiale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, une journée pour rappeler que plus de 14 millions de volontaires à travers le monde et près de 100 000 en France font partie de l’histoire, du présent et de l’avenir de chacun d’entre nous. Ils sont #inarrêtables dans leur engagement et leur capacité d’agir.

Le 8 mai, date anniversaire de la naissance d’Henry Dunant, né le 8 mai 1828, marque chaque année la Journée mondiale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Une journée dédiée au personnel et aux volontaires du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge qui aident, soutiennent et accompagnent partout dans le monde, au quotidien, les personnes touchées par des crises et des catastrophes et tout particulièrement, depuis plusieurs mois, par la COVID-19. Cette année, c’est à travers la campagne de communication globale intitulée #unstoppable ou #inarrêtable que le mouvement rend hommage sur les réseaux sociaux à ses volontaires.

Au coin de la rue comme au cœur des crises mondiales, il y a toujours un volontaire de la Croix-Rouge ou du Croissant-Rouge prêt à soutenir les personnes et communautés affectées, à contribuer à rendre leur environnement sain et sûr, à développer leur éducation, leur santé et leur bien-être social, à construire avec elles leur résilience.

La Croix-Rouge française, une histoire universelle qui appartient à tous

La Croix-Rouge française fait partie des 5 fondateurs du plus grand mouvement humanitaire du monde qui rassemble aujourd’hui 192 sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge dans le monde. Depuis plus de 150 ans, partout en France et dans le monde, chacun, de près ou de loin, a eu et a l’occasion de croiser la Croix-Rouge française, que ce soit de façon exceptionnelle ou durable. Elle fait partie de l’histoire, l’histoire des blessés et victimes de conflits, de catastrophes, d’accidents de la vie, d’inondations, de conséquences d’une perte d’autonomie, etc. Mais aussi de celles et de ceux qui s’engagent à ses côtés. Cette histoire appartient à tous et représente un patrimoine universel qui rejoint depuis quelques semaines, les archives des ministères, de la présidence de la République et des plus grandes figures de l’histoire de France aux Archives nationales pour être conservées dans les mêmes conditions. Les premiers fonds ont été transférés et leurs inventaires mis à la disposition des chercheurs mais aussi du grand public.

«La Croix-Rouge se mêle intimement à l’histoire de nombreuses familles, faisant de cet auxiliaire des pouvoirs publics un ‘’bien commun’’ à la disposition de tous. Placer notre héritage national dans cette enceinte emblématique de l’Histoire de France, c’est aussi pour nous la possibilité de transmettre cet héritage, de le partager plus largement. »  Professeur Jean-Jacques Eledjam, Président de la Croix-Rouge française.

Plus que jamais mobilisée sur la crise sanitaire

Aujourd’hui, face aux défis de la pandémie de COVID-19, les volontaires de la Croix-Rouge française sont plus que jamais en première ligne.
Opérations de secours, accueil de patients post-réanimation, centres de dépistage, de vaccination, équipes mobiles de soutien aux malades ou cas contact, dispositif d’écoute et livraisons solidaires Croix-Rouge chez Vous, maraudes, centres d’hébergement pour sans-abri et malades du Covid, distributions alimentaires, etc., depuis le mois de janvier 2020, ils sont des milliers mobilisés partout sur le territoire, pour répondre à l’urgence sanitaire et sociale et accompagner les plus vulnérables, les plus isolés, les plus démunis et les victimes de l’épidémie et restent #inarrêtables.

Et demain ?

“Dans ce contexte marqué par la succession de nombreuses crises, la Croix-Rouge française agit et agira toujours pour protéger les plus vulnérables, les aider à se relever sans condition et construire leur résilience.
Cette raison d’être, la Croix-Rouge française la réaffirme avec force pour garantir une continuité dans l’innovation et faire vivre l’emblème protecteur porté par l’ensemble du mouvement.
Et dans ce processus de transformation, il est important de garder à l’esprit nos origines et notre essence pour créer un modèle d'organisation reposant sur notre histoire et nos valeurs.” Jean-Christophe Combe, Directeur général de la Croix-Rouge française.

Pour aller plus loin :

Le 8 janvier dernier, la Croix-Rouge française signait une convention de partenariat avec les Archives nationales pour le dépôt et la communication de ses archives. Les premiers fonds ont été transférés et leurs inventaires mis à la disposition des chercheurs mais aussi du grand public pour leur permettre d’accéder aux sources de son histoire. Un partenariat qui permet la préservation et confirme la valeur d’un incroyable patrimoine historique et universel retraçant plus d’un siècle d’engagement en France et à l’étranger.
Film à découvrir ici

Il est d’ores et déjà possible de consulter les inventaires des premiers fonds déposés, accessibles en ligne depuis la salle des inventaires virtuelle des Archives nationales. Six premiers fonds exceptionnels ont déjà rejoint le site de Pierrefitte-sur-Seine depuis janvier 2021 :

  • Fichier des infirmières bénévoles (vers 1930-1974) - La profession d’infirmière est intimement liée à l’histoire de la Croix-Rouge française. Constitué de fiches individuelles, ce fonds offre une source unique d’informations sur l’identité, la formation et le parcours de plus de 100 000 infirmières, professionnelles ou bénévoles, notamment durant les deux guerres mondiales.
  • Direction des conductrices ambulancières (1939-1991) - Créé en 1939, le corps des conductrices ambulancières symbolise l’engagement des femmes dans les secours d’urgence et l’action de proximité, en temps de guerre ou de paix. Le fonds de la Direction des conductrices ambulancières (1939-1991) illustre le fonctionnement de cette direction, la diversité de ses missions, les parcours des conductrices.
  • Croix-Rouge française en Algérie (1943-1980) - Présente en Algérie de 1870 à 1970, l’association y mène des actions similaires au réseau hexagonal, en s’adaptant au contexte local.  Ce fonds, reconstitué à partir de dossiers issus des services du siège et du réseau territorial, retrace le fonctionnement de la Croix-Rouge française en Algérie, notamment durant la guerre de décolonisation.
  • Santé au foyer (1949-1990) - Première adaptation concrète du Home nursing en France, ce programme, dispensé aux particuliers comme aux professionnels visait à former le grand public aux soins familiaux à domicile. L’étude de ce fonds permet de comprendre l’organisation de cette activité et l’évolution de ses enseignements de 1949 à 1990.
  • Croix-Rouge française de la jeunesse (1925-2002) - Ce fonds retrace les stratégies et les actions centrées sur la promotion de la santé, de la solidarité et des principes de la Croix-Rouge française menées par celle-ci en direction des jeunes ainsi que des productions de jeunes ayant participé aux différents programmes mis en place par l’association.
  • Réfugiés du Sud Est Asiatique (1975-1994) - Le fonds du service des Réfugiés du Sud Est asiatique, créé en 1975 en réponse aux importants mouvements de population venant du Vietnam, du Cambodge et du Laos et fuyant la domination communiste représente une source clé pour comprendre la politique d’accueil et d’accompagnement de ces réfugiés en France, notamment dans la prise en charge et le placement des mineurs.