PFUE : Les jeunes nous parlent d’économie sociale et solidaire

PFUE : Les jeunes nous parlent d’économie sociale et solidaire
Publié le 21/06/2022

« L’économie sociale et solidaire a vocation à créer une Europe qui allie sens et efficacité, c'est le modèle que l’on veut pour l'avenir. »

Célia et Loli, deux jeunes engagées, ambassadrices présidence française de l’Union Européenne., nous présentent ce qui d’après elles devrait être le monde de demain.

En tant qu'actrice du monde de demain, Célia a envie de vivre dans un monde où l'on décide, où l'on produit et où on consomme autrement. Elle nous parle de l'économie sociale et solidaire. Les principes de solidarité et d'utilité sociale sont au cœur de l'économie sociale et solidaire. Le but est de réinvestir les profits générés dans le domaine sanitaire.

« Chez Henry les boutiques solidaires »

Un exemple d'action de la Croix-Rouge française qui s'inscrit dans l'économie sociale et solidaire, ce sont les boutiques solidaires chez Henry. Ce sont des boutiques textile mais aussi des lieux de rencontres de partages des lieux d’échanges.

Ces boutiques ou un double impact. D'abord, elles ont pour but de redonner confiance en soi avec des habits qui plaisent et aussi avec les bénéfices générés de pouvoir réinvestir dans des domaines solidaires.

 L’économie sociale et solidaire a vocation à créer une Europe qui allie sens et efficacité, c'est le modèle qu'on veut pour l'avenir.

« Aujourd’hui nous sommes plus de 160 millions d’européens engagés dans ces structures »

Aujourd’hui nous sommes plus de 160 millions d'européens engagés dans ces structures et de plus en plus de jeunes s'engagent. Et vous c'est pour quand ? Engagez-vous.

 «  L’Europe a un plan d’action ambitieux pour l’économie sociale et solidaire »

« Pour nous, ça veut dire allier sens et performance économique, en maximisant notre impact »