Joséphine Baker et nous

Joséphine Baker et nous
Publié le 30/11/2021

On connaît tous l’artiste fantasque, la reine du music-hall, la figure de la résistance et de la lutte anti-raciste aux Etats-Unis. Mais saviez-vous que Joséphine Baker faisait aussi partie des femmes engagées au sein de la Croix-Rouge française ? A l’heure de son entrée au Panthéon, nous avions envie de rendre hommage à cette grande dame qui fait partie de notre histoire.

En ce 30 novembre 2021, Joséphine Baker entre donc au Panthéon. La date n'a pas été choisie au hasard, puisque c'est ce même jour, en 1937, que Joséphine Baker a épousé Jean Lion et avec lui la nationalité française. Cette France, elle va la chérir et la défendre de tout son cœur durant les années de guerre.

Très vite, l’artiste met sa notoriété au service de causes humanitaires et sa route croise inévitablement celle de la Croix-Rouge. Elle s’engage, dès 1939, au sein de la section aviation. Elle fera partie des fameuses infirmières-pilotes-parachutistes-secouristes de l'Air, les IPSA. Elle compte ainsi parmi ces femmes pionnières qui durant la Seconde Guerre mondiale vont s’illustrer par leur courage et leur détermination ; ces femmes qui seront les premières infirmières convoyeuses de l’armée, les premières conductrices ambulancières ou qui participeront aux premières équipes de secours dans la société civile.

Ainsi, à l’instar d’autres héroïnes Croix-Rouge, comme Marie Marvingt, « la fiancée du danger », Sarah Bernhardt , la tragédienne ambulancière, ou encore les féministes, Jeanne Macherez et Germaine Malaterre-Seilliez, Joséphine Baker fait partie des figures emblématiques de la Croix-Rouge.

On dispose, hélas, de très peu d’archives sur cette période et sur les actions de Joséphine Baker. Quelques photos et des traces de son engagement dans la résistance, comme cette publication au Journal Officiel du 14 décembre 1957, disponible en téléchargement à droite de cet article. Joséphine Baker reçoit la Croix de guerre 39-45 et est nommée Chevalier dans l’Ordre National de la Légion d’Honneur. Son « courage et son sang froid remarquables » sont soulignés à plusieurs reprises.

La Croix-Rouge sera en quelque sorte sa dernière maison. Criblée de dettes, Joséphine Baker est logée à Monaco avec ses 11 enfants adoptifs. Une protection que lui offre la princesse Grace Kelly, par ailleurs présidente de la Croix-Rouge monégasque, pour lui éviter de sombrer dans la misère.

Géraldine Drot