Pour un accueil et un accompagnement dignes des personnes migrantes : 20 propositions de la Croix-Rouge française

Publié le 18/12/2019

En cette Journée internationale des migrants, la Croix-Rouge française pense à tous les enfants, toutes les femmes et tous les hommes qui, chaque jour, sont poussés sur le chemin de l’exil. Ceux dont le destin s’échoue à la traversée d’un désert, d’une mer ou d’un col. Ceux séparés de leurs proches par les dangers d’un parcours rendu toujours plus périlleux. Ceux qui naissent, grandissent et vieillissent, avec pour seul horizon le blanc immaculé des bâches d’un camp international. Ceux qui parviennent à arriver à une destination, qui n’en est jamais vraiment une lorsque l’on a tout perdu, y compris le sourire, le goût à la vie, l’estime de soi et la fierté de partager souvenirs, traditions, saveurs et tout ce qui rend belle et entière l’existence.

Les volontaires de la Croix-Rouge française et du Mouvement Croix-Rouge et Croissant-Rouge tout entier sont témoins, chaque jours, tout au long du parcours migratoire, des tragédies qui se jouent et agissent au quotidien pour accueillir, protéger, soigner et relever.
Ils sont aussi aux premières loges de très belles histoires qui rendent supportables un engagement allant bien souvent de pair avec le sentiment de ne pas pouvoir apporter une réponse à la hauteur des souffrances. Celle de Maha qui retrouve l’atmosphère des salles de cours et son appétit d’apprendre en entrant dans sa classe de FLE. Celle d’Alioune qui s’apprête, dans le calme de l’un des bureaux de Rétablissement des Liens Familiaux, à entendre la voix de son frère Keita, avec qui il a perdu contact sur la route de l’exil. Celle d’Ismahan, qui découvre que la France, pays de tous ces auteurs qu’elle a tant lus, lui accorde le statut de réfugié.

Il faut que ces belles histoires se multiplient, c’est la raison pour laquelle la Croix-Rouge française présente « 20 propositions pour un accueil et un accompagnement dignes des personnes migrantes ».  Elles ne se substituent pas à la nécessaire et meilleure application du droit tel qu’il existe et qui constitue un préalable à toute amélioration des dispositifs actuels pour un meilleur respect des droits fondamentaux, indépendamment des objectifs fixés par l’Etat en matière de gestion des flux migratoires.

Elaborées à partir de l’expertise des équipes Croix-Rouge investies sur le terrain, elles s’articulent autour de 8 idées-forces :

  • Garantir le respect inconditionnel des droits fondamentaux et la réponse aux besoins humanitaires de base
  • Lutter contre la précarité des demandeurs d’asile et rendre bénéfique la période d’instruction de la demande d’asile
  • Améliorer la qualité de prise en charge dans le dispositif national d’accueil
  • Promouvoir un dispositif robuste en santé mentale
  • Accorder une attention particulière et protéger les publics les plus vulnérables
  • Assurer des mesures de protection de l’enfance adaptées aux MNA
  • Veiller au maintien de l’unité familiale en toute condition
  • Améliorer les modalités d’accueil au niveau européen

Fidèle à sa tradition de dialogue et au respect de sa vocation humanitaire, la Croix-Rouge française remet en cette journée du 18 décembre, ces 20 propositions au Gouvernement et à l’ensemble des décideurs et acteurs politiques et institutionnels et se tient à la disposition des pouvoirs publics comme de ses partenaires associatifs et de tous les acteurs individuels, publics et privés qui veulent s’engager, pour travailler à une mise en œuvre collective de ces propositions.

PJ : Les 20 propositions de la Croix-Rouge français pour un accueil et un accompagnement dignes des personnes migrantes

La Croix-Rouge française mène de nombreuses actions en faveur des personnes migrantes, quelle que soit leur situation administrative, de la mise à l'abri jusqu'à l'accompagnement global.
Elle les accompagne dans le cadre de ses dispositifs classiques à destination des personnes vulnérables, en respectant un principe d’inconditionnalité de l’accueil. Elle propose aussi des activités d’accompagnement, d’orientation et d’hébergement à destination des demandeurs d’asile et des réfugiés dans des dispositifs dédiés.
Elle développe enfin un certain nombre d’activités au travers de ses bénévoles pour répondre aux besoins particuliers des personnes migrantes. C’est le cas notamment des cours de français langue étrangère. C’est également le cas des activités de Rétablissement des liens familiaux à destination des personnes migrantes qui ont pu perdre le contact avec leurs proches au cours de leur parcours de l’exil. C’est le cas aussi de la mission des administrateurs Ad hoc par laquelle la Croix-Rouge française va proposer aux mineurs non-accompagnés un représentant légal qui va les accompagner et les soutenir durant leur démarche d’asile. Au-delà de ces activités à destination des personnes migrantes, la Croix-Rouge française propose des activités à destination du grand public, notamment des modules de sensibilisation et de déconstruction des préjugés.