Projet REPAIR

Publié le 30/09/2022

Le projet REunification PathwAy for IntegrAtion – ou REPAIR – financé par le Fonds Asile Migration Intégration (FAMI) de l’Union Européenne explore de nouvelles façons de soutenir les bénéficiaires d’une protection internationale en vue de leur réunification familiale. Prévu durant trois ans, de 2022 à 2024, il est piloté par la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) et mis en œuvre par la Croix-Rouge française avec les Croix-Rouge autrichienne (ARC), britannique (CRB) et slovène (CRS) en associant les bénéficiaires dans une approche participative.


Réunification familiale : besoins et contexte

Les membres de famille séparés sont souvent confrontés à des difficultés psychosociales et des troubles de santé mentale importants lorsque leurs proches ne sont pas à leurs côtés. Cela entraîne des difficultés à reprendre une vie normale et à s’intégrer dans le nouveau pays de résidence.

Pour y remédier, la procédure de réunification familiale est actuellement l’une des seules voies légales, sûres et de protection vers l’Europe. Le droit à la réunification familiale pour les bénéficiaires de la protection internationale est prévu par la directive du Conseil européen du 22 septembre 2003 relative au droit au regroupement familial. Ainsi, les bénéficiaires d'une protection internationale ont droit à des mesures spéciales pour faciliter leur accès à la réunification familiale tenant ainsi compte de leur qualité de réfugié et des circonstances de leur fuite (absence de critères de ressources et de logement).

Mais en pratique, de nombreux obstacles existent : le manque d’information des bénéficiaires, le manque de formation des acteurs dans les pays d’accueil pour soutenir les familles dans cette procédure spécifique, la fourniture de la bonne documentation pour justifier des liens de famille, les difficultés pour pouvoir déposer une demande auprès des ambassades, la longueur des procédures, les coûts élevés des démarches et du transport ou encore une définition restrictive de la famille et le manque de soutien à l’étranger.

Le projet REPAIR vise à mieux évaluer et réduire ces obstacles afin d’augmenter le nombre de personnes pouvant bénéficier de la réunification familiale et favoriser la création d’un environnement plus accueillant pour une intégration plus efficace des ressortissants de pays tiers en Europe.

“Qu’elles viennent d’Ukraine, de Syrie, d’Afghanistan ou de Somalie, les personnes qui fuient la violence et les persécutions sont souvent séparées des membres de leur famille, ce qui peut avoir des conséquences dévastatrices sur leur bien-être. Sans la présence de leurs proches, elles ne sont pas en mesure de reprendre une vie normale”.

FIRC Directrice Régionale Europe, Birgitte Ebbesen


Identification des lacunes et besoins

L’un des premiers objectifs du projet est d’évaluer les obstacles rencontrés avant, pendant et après la réunification familiale par ceux qui y ont été confrontés ou qui sont actuellement en demande de réunification familiale. Il s’agit de mieux prendre en compte les besoins concrets des bénéficiaires et des communautés d’accueil. Sur la base d'une approche dite “d'engagement communautaire et de redevabilité”, les diasporas et les bénéficiaires seront au centre de ce processus d'évaluation.

Une enquête sera conçue en coopération avec les organisations de la diaspora identifiées et/ou les bénéficiaires de la réunification familiale par la Croix-Rouge autrichienne (ARC). Les sociétés nationales partenaires dont la Croix-Rouge française utiliseront cette enquête en l’adaptant à leurs contextes nationaux.

Les résultats de cette évaluation des besoins permettront ainsi de produire et de diffuser du matériel d’information pour sensibiliser les familles, les partenaires communautaires et l’ensemble des organisations concernées.


Soutien renforcé des bénéficiaires de la protection internationale

Une autre partie du projet consiste à renforcer les capacités des Sociétés nationales pour accompagner davantage de cas de réunification familiale. Avec le soutien d’équipes juridiques, les Sociétés nationales fourniront conseils et aides aux bénéficiaires de la protection internationale durant toutes les phases du processus, outre un soutien matériel et logistique avant le départ. Une fois arrivées, les familles bénéficieront également d’un suivi pour faciliter leur intégration (information, soutien administratif et orientation après l'arrivée, soutien psycho-social, liaison avec les autorités locales, etc.).


Renforcement des capacités

Afin d’améliorer les réponses nationales aux demandes de réunification familiale, les Sociétés nationales formeront et animeront un réseau national de volontaires dédiés au suivi des cas individuels de réunification familiale. Ils aideront également les partenaires qui vont des autorités aux autres prestataires de services nationaux. Ce renforcement des capacités comprend également une campagne d'information publique pour sensibiliser au droit à la réunification familiale.

L'objectif est de favoriser une meilleure compréhension des conséquences de la séparation familiale et du droit fondamental à la réunification, de construire des liens plus forts avec les communautés d'accueil pour les inclure dans le soutien du processus de réunification familiale (parrainage communautaire, meilleure intégration...).


Partage d’expérience et diplomatie humanitaire

Le dernier objectif du projet est de partager toutes les connaissances recueillies pour améliorer la réunification familiale à l'échelle mondiale.

Un groupe de pilotage de projet transnational sera établi pour fournir des conseils et des contributions et inclura notamment le CICR, le Bureau Européen Croix-Rouge, le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR), International Refugee Assistance Project (IRAP) et d'autres organisations universitaires et de réfugiés.

Les enseignements issus du projet seront consolidés dans des études de cas, des outils et des documents aux fins de diffusion lors d’événements régionaux et multipartites au sein du Mouvement Croix-Rouge Croissant-Rouge et auprès des autres parties prenantes (gouvernements, ONG, organisations internationales etc.

logo repair