Premières victimes de la précarité en France : 1 enfant sur 5 est pauvre

Publié le 08/12/2014

Il faut rompre la spirale de l’exclusion dès le plus jeune âge !

Divorce, perte d’emploi, accidents de la vie, crise économique…, les familles sont de plus en plus fragilisées et peuvent à tout moment basculer dans une situation difficile, voire dramatique. Tributaires des aléas de la vie des adultes, les enfants sont tout particulièrement exposés et aujourd’hui en France, un enfant sur cinq est pauvre. Face à cette situation alarmante, pour cette fin d’année où petits et grands rêvent à la magie de Noël, la Croix-Rouge française a décidé de se mobiliser pour ces 2,7 millions d’enfants en situation de précarité.

En France, 1 enfant sur 5 est pauvre

Le contexte socio-économique qui ne cesse de s’aggraver renforce chaque année les inégalités et fragilise les plus vulnérables. Tributaires des aléas de la vie des adultes, les enfants en sont les premiers à en subir les conséquences. En France, 1 enfant sur 5 est pauvre*. 2,7 millions d’enfants* sont directement affectés par le stress et la souffrance de leurs parents lorsqu’ils sont confrontés au chômage ou à une baisse significative de leurs revenus. Alimentation, lieu de vie, santé, loisirs, temps passé avec les parents : la précarité investit tous les champs de l’existence et affecte de fait le bien-être des enfants.
Parallèlement à ce constat alarmant, la capacité de l’état à réduire la pauvreté des enfants s’est affaiblie : réduction de l’allocation de base pour les enfants de moins de trois ans, critères d’attribution de la prime de naissance plus restrictifs, diminution des déductions fiscales, baisse du quotient familial…, sont autant de dispositions significatives qui contribuent à détériorer davantage les conditions de vie des familles les plus modestes.
Face à cette situation, les acteurs associatifs et la Croix-Rouge française en particulier sont en première ligne pour venir en aide aux familles fragilisées de plus en plus nombreuses.

Rompre la spirale de la précarité dès l’enfance

Protéger, accueillir et accompagner les enfants, notamment les plus fragiles et les plus en danger, ainsi que leur famille, dans une logique de prévention, constitue pour la Croix-Rouge française l’une de ses ambitions fortes. Dans la pleine logique de la convention internationale des droits de l’enfant, l’association privilégie toujours l’intérêt supérieur de l’enfant et de sa famille, quelles que soient les actions qui leur sont destinées. Avec plus d’une centaine d’établissements (crèches, haltes garderies, maisons d’enfants à caractère social, centres de protection maternelle et infantile, centres de placement, centres maternels…), la Croix-Rouge française œuvre au quotidien pour le bien-être des enfants et des familles en difficulté.
L’enfance-famille à la Croix-Rouge française c’est par exemple :

  • 60 crèches Croix-Rouge dotées d’un projet social commun pour notamment favoriser la mixité sociale en accueillant tous les enfants et apporter des réponses adaptées aux besoins des familles
  • 25 structures de protection de l’enfance : maisons d’enfants à caractère social (MECS), centres maternels, relais parentaux, placements familiaux, structures dédiées aux mineurs isolés étrangers…
  • 10 centres de protection maternelle et infantile (PMI) et de protection infantile (PI)
  • Des espaces parents-enfants, gérés par les bénévoles, véritables lieux d’accueil, d’information et d’orientation destinés aux parents avec enfants de moins de 3 ans pour favoriser la création de lien social.
  • De nombreuses actions menées également par les bénévoles pour apporter une aide quotidienne aux familles en situation de précarité, à travers des aides matérielles, l’apprentissage de la langue ou encore l’accès aux loisirs : l’enjeu est de permettre à des familles en difficulté de partir quelques jours en vacances afin de retrouver un temps de respiration indispensable à l’équilibre personnel et familial.
Une campagne d’appel à dons

Pour cette fin d’année où chacun voudrait que la magie de Noël illumine les yeux de tous les enfants, la Croix-Rouge française a décidé de mobiliser le plus grand nombre sur la situation difficile de beaucoup trop d’entre eux et consacre sa campagne de fin d’année à l’enfance en précarité. Un moyen d’interpeller le grand public et de faire appel à la générosité de tous pour éviter à ces millions d’enfants de tomber dans la spirale de l’exclusion.
Cette campagne web d’appel à dons (à découvrir ici) est illustrée d’un film et sera relayée sur les réseaux sociaux : Pinterest, Facebook,… et bien-sûr Twitter avec un hastag à propager : #1Sur5

*Source : INSEE, Conférence nationale contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale
Un individu (ou un ménage) est considéré comme pauvre lorsqu'il vit dans un ménage dont le niveau de vie est inférieur au seuil de pauvreté (environ 964 € par mois - 60 % du revenu médian)