90 ans de la FICR

FICR - Intervention au Zaïre en 1979
Publié le 05/05/2009

Dédiée à l'intervention en cas de catastrophe et à l'assistance aux personnes, la Ligue des Sociétés de la Croix-Rouge (aujourd'hui FICR - Fédération des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge) n'a pas cessé, depuis sa création, de développer et d'étendre ses actions pour venir en aide à tous ceux qui souffrent à travers le monde.

Union des sociétés nationales de la Croix-Rouge, la Ligue a été créée en 1919 pour " prévenir, diminuer et secourir les misères causées par la maladie et les grandes catastrophes ".
Dès la première année de son existence, elle affirme son utilité en coordonnant une vaste opération internationale destinée à juguler l'épidémie de typhus qui ravage la Pologne.

En 1921, elle se mobilise en faveur de la population russe, frappée par une terrible famine. Puis en 1923, elle vient au secours des survivants d'un terrible tremblement de terre au Japon.

Ces trois premières interventions fondent ce qui sera la principale mission de la FICR, l'assistance aux victimes d'épidémies, de famines et de catastrophes naturelles. Parallèlement aux actions d'urgence humanitaire, la Ligue lance de vastes programmes sanitaires de prévention et de lutte contre les maladies (tuberculose, paludisme, maladies vénériennes…).
Elle favorise aussi la formation d'infirmiers professionnels et de volontaires par les Sociétés nationales.

Enfin, à la suite de la création de la Croix-Rouge de la Jeunesse en 1922, elle anime d'importantes campagnes d'information auprès des jeunes pour répandre les valeurs de la Croix-Rouge et promouvoir la paix.
A partir des années trente, la Ligue est amenée à élargir son champ d'intervention aux chômeurs et à leurs familles victimes de la crise d'une part, aux réfugiés fuyant les zones de conflit (guerre d'Espagne) d'autre part.

Si ses activités sont ralenties pendant la Seconde guerre mondiale, elle participe néanmoins à des opérations combinées avec le CICR pour venir en aide aux populations, par exemple lors de la famine qui s'abat sur la Grèce en 1941-1942.
La fin du conflit marque le début d'une nouvelle époque pour l'institution.

Dans la seconde moitié du XXe siècle, la décolonisation et la multiplication des Sociétés nationales donnent à la Ligue une nouvelle dimension. Organisme de coordination, de conseil, d'échange et de liaison entre les Sociétés nationales, sa force réside dans son universalité.

En 1963, lors de son 100e anniversaire, le Mouvement de la Croix-Rouge a pris une telle ampleur que la Ligue et le CICR se voient décerner conjointement le Prix Nobel de la Paix.

De l'aide au développement à partir des années 1960 à la lutte contre le SIDA à partir des années 1990, la Ligue développe ses missions dans le monde entier. Cet engagement solidaire à l'échelle planétaire se double d'une mobilisation d'urgence toujours plus importante en faveur des réfugiés comme des victimes de grandes catastrophes : en 2004, la FICR a mené la plus grande opération de son histoire pour venir en aide aux survivants du tsunami qui a dévasté les côtes de l'Asie du Sud-Est.

Associer secours d’urgence, relèvement et prévention

Chaque année, la Fédération et ses Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge assistent plus de 200 millions d’habitants sur la planète et contribuent à améliorer leurs conditions d’existence.
Toutes les opérations importantes désormais associent systématiquement secours d’urgence, relèvement et prévention (à travers le renforcement des mécanismes de réaction au niveau communautaire). C’est le cas, notamment, après le passage de l’ouragan Katrina en Louisiane (États-Unis), le tremblement de terre de 2005 au Pakistan, les inondations au Mozambique en 2007, les cyclones et autres tempêtes tropicales en Amérique centrale et dans les Caraïbes en 2007 et 2008, ou le cyclone Nargis au Myanmar en 2008.

Un constat

La réaction aux urgences ne suffit pas. Il est impératif d’agir avant que les catastrophes ne se produisent. La prévention doit devenir une priorité à l’échelle locale et globale, car elle constitue le meilleur moyen de protéger les gens, de sauvegarder les acquis du développement et de bâtir des communautés durables.

Une volonté

La FICR est passé de la simple réponse aux catastrophes à la mise en place d’une véritable culture de la prévention.
À travers la campagne « Notre monde. À vous d’agir » lancée en avril 2009, la Fédération promeut cette culture de la prévention, encourageant l’action humanitaire aux niveaux individuel, national et mondial.
Les dizaines de millions de volontaires de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge jouent un rôle vital au niveau local en informant les membres de leurs communautés sur la façon de se préparer en prévision des catastrophes.