FAQ - Lutte anti-COVID

FAQ - Lutte anti-COVID
Publié le 31/05/2021

I - Les vaccins

QUELLE EFFICACITÉ ET QUEL IMPACT ?

Les vaccins contre la Covid-19  protègent contre la maladie en réduisant le risque de l’attraper et de faire une forme grave. La vaccination diminue également la transmission du virus et permet donc de protéger l’entourage. C’est particulièrement important pour protéger les personnes les plus fragiles.

Les données d’efficacité des vaccins de Pfizer, Moderna ou d’AstraZeneca issues des essais cliniques étaient très bonnes et sont confirmées par les résultats de terrain.

La Haute autorité de santé a publié le 1er juin une synthèse des données de terrain :

- Les vaccins suivants sont efficaces sur la réduction du nombre de cas symptomatiques de Covid-19

  • à plus de 90 % pour Comirnaty® et Spikevax® de Moderna après deux doses ;
  • à plus de 80 % pour Vaxzevria® avec un intervalle de plus de 12 semaines entre les deux doses ;et à plus de 90 % pour les formes sévères 28 à 34 jours après 1 dose;
  • à plus de 65 % pour Covid-19 Vaccine Janssen® après une seule dose pour les formes symptomatiques, de 75 % pour les formes sévères et de 90% pour les hospitalisations.

- Ces vaccins réduisent la fréquence des infections asymptomatiques à SARS-CoV-2 et donc le risque de transmission par les personnes vaccinées :

  • de l’ordre de 80 à 90 % (bornes inférieures autour de 50 %) pour les vaccins à ARNm, après deux doses;
  • de l’ordre de 70 % (borne inférieure à 47 %) pour Covid-19 Vaccine Janssen®. Pour Vaxzevria®, les données quant à l’efficacité vaccinale contre les infections asymptomatiques sont moins robustes.

La durée de protection apportée par ces vaccins est estimée à ce jour à au moins 6 mois en l’absence de plus de recul. Les vaccins contre la Covid-19 sont donc très efficaces, même si aucun vaccin ne protège à 100%. Cette efficacité peut varier selon les personnes.

Elle peut aussi être modifiée lors d'infection par certains variants, mais elle reste le plus souvent bonne.

Tant que la majorité de la population n’est pas vaccinée, il reste essentiel de continuer à appliquer toutes les mesures barrières, comme la distance physique, le port du masque et le lavage des mains.


1. Comment choisir mon vaccin ?

Il est possible de choisir son vaccin dans la limite des stocks disponibles et des recommandations du personnel soignant encadrant la vaccination. À ce jour, quatre vaccins sont autorisés en France (Pfizer-BioNTech, Moderna, AstraZeneca et Janssen/Johnson & Johnson). Chacun a des propriétés de transport et de conservation différentes qui conditionnent les lieux où ils peuvent être administrés. Au regard des informations disponibles sur chacun de ces vaccins, la Haute Autorité de Santé a par ailleurs formulé des avis qui ont conduit à proposer à chaque population ciblée le vaccin le mieux adapté à ses caractéristiques, et en particulier à son âge.

Le vaccin d'AstraZeneca peut être administré aux personnes de 55 ans et plus. En effet, les cas extrêmement rares d’effets secondaires signalés dans certains pays européens sont apparus en grande majorité chez des personnes âgées de moins de 55 ans.

Le COVID-19 Vaccine Janssen® de Johnson & Johnson peut être administré aux personnes de 55 ans et plus.

Les vaccins à ARNm (Pfizer/BioNTech et Moderna) sont, eux, préférentiellement réservés aux personnes âgées de moins de de 55 ans et peuvent être administrés aux autres publics cibles quel que soit leur âge.


2. Quels sont les effets secondaires des différents vaccins accessibles en France ?

Il peut y avoir des effets indésirables après la vaccination : une douleur à l’endroit de l’injection, de la fatigue, des maux de tête, des douleurs musculaires ou articulaires, quelques frissons et un peu de fièvre. Ces troubles disparaissent rapidement. Si ça n’est pas le cas, le portail de signalement est accessible depuis : www.signalement-sante.gouv.fr sur lequel les professionnels de santé ou les usagers peuvent signaler tout effet indésirable à la suite d’une vaccination.

Les contre-indications sont déterminées pour chaque vaccin.

Elles figurent dans la notice de chaque vaccin contre la Covid-19.

·         Tous les vaccins sont contre-indiqués chez les personnes ayant présenté une hypersensibilité à la substance active ou à l’un des excipients du vaccin.

·         Les vaccins Comirnaty® et Spikevax® de Moderna®  ne sont pas recommandés chez des personnes ayant présenté des manifestations allergiques graves telles des réactions anaphylactiques (allergies graves).

Le vaccin Vaxzevria®  est contre-indiqué aux personnes ayant présenté des saignements ou des caillots lors de la première injection.

La vaccination n’est pas recommandée pour les adolescents ayant développé un syndrome inflammatoire multi-systémique pédiatrique (PIMS) à la suite d’une infection à la COVID-19.


3. Actuellement, quelles sont les conditions pour se faire vacciner ?

Pour savoir si vous êtes éligible à la vaccination, nous vous invitons à vous rendre sur l’espace de simulation suivant : info coronavirus COVID 19 - Vaccins


4. Est-il gratuit de se faire vacciner ?

Oui. Le vaccin est gratuit pour tous et sans avoir à avancer des frais. Étant donné l’enjeu de santé publique, l’absence de couverture médicale ne doit en aucun cas constituer un frein à la vaccination. Le décret n° 2020-1833 du 31 décembre 2020 publié au JORF du 1er janvier 2021 garantit l’absence de reste à charge sur les frais de vaccination y compris pour les personnes ne bénéficiant d’aucune couverture sociale.

Pour en savoir plus : Foire aux questions : la stratégie de vaccination


5. Y-a-t-il des contre-indications à la vaccination ?

Le professionnel de santé, en amont de la vaccination, s’assure de l’absence de contre-indications temporaires ou définitives à la vaccination (le patient remplit à cette fin un questionnaire) et il détermine le rapport bénéfice/risque de la vaccination pour les patients ou résidents. Il vérifie en particulier les antécédents d’allergie, les épisodes infectieux en cours, ainsi que la date de vaccination antigrippale (celle-ci devant avoir eu lieu au moins 2 semaines avant la vaccination contre la Covid-19).

QUELS SONT LES EFFETS INDÉSIRABLES ?

Les vaccins contre la Covid-19 sont très sûrs. Cependant, comme pour tous les médicaments, des effets secondaires peuvent survenir après avoir reçu un vaccin, mais actuellement, aucun de ces effets ne remet en cause le bénéfice de la vaccination.

Il est courant de ressentir quelques effets indésirables d'intensité légère à modérée après avoir reçu un vaccin. Ce sont des signes indiquant que notre organisme est en train de créer une protection.

Les effets indésirables les plus fréquents communs à tous les vaccins sont :

  • Douleur, réaction cutanée, gonflement au point d’injection
  • Maux de tête
  • Fatigue, fièvre et frissons
  • Douleurs articulaires ou musculaires
  • Troubles digestifs
  • Apparition de ganglions
  • Réactions allergiques (urticaire, gonflement du visage)

Des effets secondaires plus graves ou plus durables sont possibles, mais ils sont extrêmement rares. (<1 cas pour 100 000 injections).

A partir de la commercialisation de chaque vaccin, les agences sanitaires européennes et américaines suivent ces effets secondaires. En France,  c’est l’agence nationale de sécurité des médicaments (ANSM) qui suit chaque semaine la survenue d’effets secondaires, à partir des signalements qui peuvent être réalisés sur le site du ministère de la Santé par les professionnels de santé ou par les patients eux-mêmes.

En cas de doute sur l’existence d’un effet secondaire grave ou inattendu, l’ANSM met également en place des études dans le but de confirmer ou informer la relation entre la vaccination et cet évènement

Situations particulières

·         Les personnes qui ont déjà eu la Covid-19

 Il est  recommandé de vacciner les personnes ayant déjà eu la Covid-19. La HAS a actualisé ses recommandations le 3 juin.

-           Les personnes immunocompétentes sont vaccinées avec 1 dose unique de vaccin au moins 2 mois et de préférence 6 mois après le début d'une infection connue par le SARS-CoV-2. 

Chez les personnes qui ne savent pas si elles ont eu la Covid-19, il est possible de réaliser une prise de sang pour une sérologie ou un TROD sérologique (test rapide avec une goutte de sang) avant la première injection de vaccin. Si cette sérologie est positive, une seule injection est suffisante.

-           Les personnes immunodéprimées  sont vaccinées avec 2 doses de vaccin ARNm, 2 mois après le début de l’infection par le SARS-CoV-2. L’intervalle est de 3 semaines (Comirnaty®) à 4 semaines (Spikevax® de Moderna).

·         Les femmes enceintes ou allaitantes

Les femmes enceintes à partir du 2ème trimestre de grossesse font partie des populations prioritaires ; elles peuvent se faire vacciner avec un vaccin à ARNm en centre de vaccination ou bien chez leur médecin ou sage- femme avec le vaccin Spikevax® de Moderna.

Il n’y a pas d’étude sur le passage dans le lait ou chez la femme allaitante, mais il n’y a pas d’effet attendu chez le nourrisson allaité par une femme vaccinée. L'allaitement est donc possible.

Jusqu’au 15 juin 2021, aucun retentissement anormal n’a été identifié chez les femmes enceintes et allaitantes avec l’ensemble des vaccins contre la COVID-19 disponibles en France.

·          Les personnes immunodéprimées et leur entourage

Les personnes sévèrement immunodéprimées doivent recevoir 3 doses de vaccin à ARNm, car les données récentes montrent que leur taux d'anticorps est insuffisant après deux doses de vaccin. Leur entourage et les professionnels qui s’occupent d’eux doivent aussi être vaccinés.

Les personnes atteintes de certains cancers, les personnes ayant eu une transplantation d’organes et les personnes dialysées doivent également recevoir 3 doses de vaccin.

·         Entourage des personnes vulnérables, âgées ou atteintes de handicap

Les proches aidants familiaux de personnes âgées en perte d’autonomie et titulaires d’une allocation personnalisée d’autonomie (APA, les proches aidants familiaux des personnes atteintes de handicap et bénéficiaires d’une allocation prestation de compensation du handicap (PCH aide humaine ou ACTP) ou de l’allocation tierce personne doivent être vaccinées.


6. Les enfants peuvent-ils se faire vacciner ?

Depuis le 15 juin, toutes les personnes âgées de 12 ans et plus sont éligibles à la vaccination, quel que soit leur état de santé.

Pour en savoir plus : Foire aux questions : la stratégie de vaccination


7. Pour voyager, que suis-je obligé de faire ? 

Tous les déplacements depuis l’étranger vers la France et de France vers l’étranger restent strictement déconseillés. De plus, compte-tenu du caractère imprévisible et de l’évolution rapide de la pandémie de COVID-19, ainsi que des mesures prises par les Etats partout dans le monde, avec un délai très court, il vous est vivement recommandé de vérifier sur les pages des pays concernés par votre trajet, quelles sont les conditions de voyages avant votre départ sur le site : Conseils aux Voyageurs - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères.


8. Le « pass sanitaire voyages » en Europe et à l’international. Comment fonctionne-t-il ?

Il s’agit d’un document attestant qu’une personne a été vaccinée contre la Covid-19 ou est négative à la Covid-19 ou s’est rétablie de la Covid-19. Il peut être présenté aux formats papier et numérique, directement dans l’application TousAntiCovid.

Les deux versions, papier et numérique, disposent d’un « QR Code » contenant les informations essentielles, ainsi qu’une signature numérique visant à garantir l’authenticité du certificat et à le protéger contre la falsification.

Il est gratuit, valable dans tous les pays de l’Union européenne sans exception ainsi qu’au Liechtenstein, en Suisse, en Islande, en Norvège, à Monaco ainsi qu'en Andorre. Il est disponible dans les langues nationales (et en anglais).

A partir du 1er juillet, le « pass » européen, également intitulé « certificat Covid numérique de l’UE », entre en application au sein de de tous les États membres, avec une période de transition de six semaines. Son utilisation est prévue au plan juridique jusqu’au 30 juin 2022.

En ce qui concerne la France, les certificats de test ou de vaccination délivrés par l’État sont désormais disponibles au format européen depuis le 25 juin 2021 et peuvent être présentés dès maintenant dans tous les États membres qui sont prêts à les lire, comme en Grèce, en Allemagne, en Italie, au Portugal ou en Espagne, par exemple.

Comment récupérer mon QR Code au format européen ?

J’ai un certificat de vaccination ou de test émis avant le 25 juin, je récupère ma preuve convertie au format européen :

  • en me rendant sur le téléservice https://attestation-vaccin.ameli.fr/ ou auprès de mon professionnel de santé (certificat de vaccination) ;
  • en allant sur le portail SI-DEP https://sidep.gouv.fr/ (certificat de test) ;
  • si j’avais déjà importé mon certificat dans l’application TousAntiCovid, il est directement converti dès le 1er juillet.

Pour en savoir plus :Lien pass sanitaire


10. Qu'est-ce que le « pass sanitaire » ?

Le « pass sanitaire » consiste en la présentation, numérique (via l'application TousAntiCovid) ou papier, d'une preuve sanitaire.

Il permet notamment de rouvrir et de reprendre des activités rassemblant un nombre élevé de personnes et également de faciliter les passages aux frontières.

Lien pass sanitaire


11. Quelles sont les preuves acceptées pour le « pass sanitaire » ?

I / La vaccination, à la condition que les personnes disposent d'un schéma vaccinal complet et du délai nécessaire post injection finale, soit :

  • 2 semaines après la 2e injection pour les vaccins à double injection (Pfizer, Moderna, AstraZeneca) ;
  • 4 semaines après l'injection pour les vaccins avec une seule injection (Johnson & Johnson de Janssen) ;
  • 2 semaines après l'injection pour les vaccins chez les personnes ayant eu un antécédent de Covid (1 seule injection).

Depuis le 27 mai, toutes les personnes vaccinées, y compris celles qui l’ont été avant le 3 mai, peuvent récupérer leur attestation de vaccination sur le « portail patient » de l’Assurance Maladie. Par ailleurs, n’importe quel professionnel de santé pourra retrouver une attestation de vaccination et l’imprimer si une personne le demande.

Récupérer mon attestation de vaccination certifiée

Une fois votre certificat de vaccination en main, il suffit de scanner le QR Code de droite pour l’importer et le stocker en local, dans votre téléphone, avec TousAntiCovid Carnet.

II / La preuve d'un test négatif de moins de 48h.

Tous les tests RT-PCR et antigéniques génèrent une preuve dès la saisie du résultat par le professionnel de santé dans SI-DEP, qui peut être imprimée en direct et qui est également mise à disposition du patient via un mail et un SMS pour aller la récupérer sur le portail SI-DEP.

Consulter le portail SI-DEP

Sur TousAntiCovid, l’importation de la preuve dans l’application sera à la main du patient. Il peut importer sa preuve :

  • à partir du document en format papier ou PDF issu de SI-DEP et qui accompagne le résultat du test, en scannant le QR Code situé sur le document ;
  • en cliquant sur le lien dans le portail SI-DEP, qui permet d'importer directement le résultat du test dans TousAntiCovid Carnet.

Les délais en vigueur pour la validité des tests (48h ou 72h selon les cas) sont stricts au moment de l'entrée sur le site de l'évènement ou de l’embarquement (pas de flexibilité à 2 ou 3 jours).

III / Le résultat d'un test RT-PCR ou antigénique positif attestant du rétablissement de la Covid-19, datant d'au moins 11 jours et de moins de 6 mois :

Les tests positifs (RT-PCR ou antigéniques) de plus de 11 jours et moins de 6 mois permettent d’indiquer un risque limité de réinfection à la Covid-19.

Le processus pour récupérer sa preuve de test positif est le même que pour les tests négatifs via SI-DEP (voir ci-dessus).


12. Où puis-je me faire vacciner ?

Pour trouver le centre de vaccination le plus proche de chez vous et prendre rendez-vous, vous pouvez vous rendre sur le site www.sante.fr ou appelez le numéro national 0800 009 110 (tous les jours, de 6h à 22h). Vous pouvez aussi vous renseigner auprès de votre médecin traitant ou sur le site de l’Agence régionale de Santé de votre région.


II - Les tests


1. En quoi les tests virologiques, antigéniques et sérologiques diffèrent ?

Si vous souhaitez un résultat rapide et vous procurer votre test vous-même, privilégiez l’antigénique. Disponible à la vente en pharmacie, il vous offrira un résultat en 15 minutes. Dans la même catégorie des tests rhinopharyngé, si vous préférez effectuer votre test auprès d’un professionnel de santé, optez pour le test PCR. Réalisé en laboratoire, il vous assure un meilleur taux de fiabilité, avec des résultats en 24 heures. Enfin si vous n’êtes pas à l’aise avec la technique de prélèvement nasale, optez plutôt pour un test sérologique. Ce dernier se faisant par prélèvement sanguin. Les tests sérologiques permettent de rechercher si une personne a développé une réaction immunitaire après avoir été en contact avec le virus.


2. Est-il utile de se procurer des autotests pour un usage personnel ?

Des autotests sont disponibles en pharmacie depuis le 12 avril. Il s'agit d'un test nasal à réaliser soi-même, pour les personnes de plus de 15 ans, sans symptômes et n'étant pas personnes contacts. Simple et rapide d’utilisation, ces autotests covid ont pour objectif de faciliter le dépistage auprès des particuliers en cas de doute et éviter de se déplacer. Il est utile de le réaliser une à deux fois par semaine pour avoir le plus de chances possibles de détecter le virus. Cependant l’autotest ne remplace pas et n’est pas aussi sûr qu’un test antigénique ou PCR sur prélèvement nasopharyngé effectué par un professionnel.

L’autotest ne fait pas partie des preuves acceptées pour le « pass sanitaire »

Pour en savoir plus : Les autotests


3. Si je suis testé positif, que dois-je faire ?

Si je suis testé positif, je commence par m’isoler, puis je préviens les personnes avec qui j’ai été en contact, enfin je consulte mon médecin.

Pour en savoir plus : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/j_ai_ete_teste_positif_2909.pdf


III - Les gestes barrières


1. Quels sont les gestes barrières recommandés ?

Les gestes barrières qu’il est recommandé de continuer à respecter pour se protéger et protéger son entourage sont :

  • se laver les mains très régulièrement
  • tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir
  • saluer sans se serrer la maison, éviter les embrassades
  • utiliser des mouchoirs à usage unique et les jeter
  • éviter les rassemblements, limiter les déplacements et les contacts

2. Est-il encore nécessaire de mettre un masque à l'intérieur si tout le monde est vacciné ?

Il reste nécessaire de porter le masque et de respecter l’ensemble des gestes barrières lorsque nous sommes en présence d’un groupe de personnes car même si tout le monde est réellement vacciné, en l’état actuel de nos connaissances, les vaccins réduisent la sévérité des symptômes mais n'amenuisent pas la contagiosité. Il est donc encore possible de contaminer et d’être contaminé après avoir été vacciné, c’est pourquoi il est recommandé de continuer à respecter les gestes barrières.

Pour en savoir plus : Les gestes barrières


IV - Pour aller plus loin


1. Quels sont les différents types de vaccins et comment fonctionnent-ils?

Aujourd’hui, différentes techniques de développement de vaccin sont utilisées. Certaines techniques sont très récentes : il s’agit des vaccins utilisant des acides nucléiques (ARN messager ou ADN) et des vaccins utilisant un vecteur viral.


2. Comment sont surveillés les vaccins contre la COVID-19?

L’ANSM évalue la sécurité d’emploi des vaccins en assurant une surveillance continue des effets indésirables (ou effets secondaires) prévisibles ou inattendus. Dans le cadre de la campagne nationale de vaccination contre la COVID-19, l’ANSM met en place un dispositif spécifique de surveillance renforcée des effets indésirables sur le territoire français. Au niveau européen, c’est l’Agence européenne du médicament (EMA) qui suit les effets indésirables.

Ce dispositif repose sur une détection de signaux de sécurité en provenance de plusieurs sources.

L'ANSM a par ailleurs produit un guide pratique d'aide à la déclaration d'effets médicamenteux indésirables à destination des personnes vaccinées et de leur entourage.

Guide patients déclaration effets indésirables COVID


3. Le vaccin contre la COVID-19 est-il obligatoire?

La vaccination est rendue obligatoire pour toutes les personnes au contact des personnes fragiles (soignants, non-soignants, professionnels et bénévoles). Des contrôles seront opérés à partir du 15 septembre.


4. Y a-t-il des restrictions de circulation pour les personnes non-vaccinées, non-testées ?

A partir du 21 juillet le pass sanitaire s'étend à tous les lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes.

Puis début août le pass sanitaire s'étend aux cafés, restaurants, centres commerciaux, hôpitaux, maisons de retraite, établissements médico-sociaux, voyages en avions, trains et cars pour les trajets de longue distance.

Précision : pour tenir compte de la situation spécifique de certaines catégories de personnes, l’obligation du « pass sanitaire » est repoussée au 30 août pour :

Les jeunes de 12 à 17 ans. La raison en est que la vaccination n’ayant été ouverte, pour cette catégorie d’âge, qu’au mois de juin, des millions de jeunes auraient été contraints d’effectuer des tests à répétition pour toutes leurs activités estivales, à partir du 21 juillet. Cet aménagement permettra, d’ici au 30 août, aux 12-17 ans d’être vaccinés.

Les salariés des lieux et établissements recevant du public. La raison en est que pour ces salariés, n’ayant pas encore reçu deux doses de vaccin devraient se faire tester presque chaque jour pour aller travailler. Précision : leur 1e injection devra être réalisée au plus tard le 1er août. Attention ! le « pass sanitaire » reste exigible pour les clients qui fréquenteront ces lieux aux dates des 21 juillet et 1er août 2021.


5. Comment récupérer l’attestation de vaccination ?

Toute personne vaccinée contre la Covid-19 peut demander au professionnel de santé de lui remettre une attestation de vaccination dite « certifiée » au format papier.

Cette attestation de vaccination contre la Covid-19 est disponible sur VaccinCovid. Le professionnel de santé pouvait déjà télécharger une synthèse vaccinale à partir de ce téléservice et la remettre à la personne qu’il vaccine.

L’attestation de vaccination contient en clair les seules données suivantes : identification de la personne vaccinée, nom du vaccin pour la dernière injection, date de la dernière injection et statut vaccinal.

Elle comporte aussi 2 cachets électroniques visibles :

  • le Datamatrix, une sorte de QR code authentifiant le document via la norme 2D-DOC employée par l’administration française pour certifier ses documents ;
  • le QR code qui permet, en le flashant, d’enregistrer l’attestation dans la fonctionnalité Carnet de l’application mobile TousAntiCovid

À noter : pour les personnes qui ne maîtrisent pas les outils numériques ou qui n’y ont pas accès, l’Assurance Maladie pourra adresser par courrier leur attestation de vaccination certifiée.


6. Faut-il se faire vacciner si on a eu la COVID-19?

La Haute autorité de santé préconise de vacciner les personnes ayant eu la COVID 19, avec une seule dose de vaccin, de préférence 6 mois après l’infection .

Dans un avis du 3 juin, elle indique qu’il est possible de réaliser un prélèvement pour une sérologie pré-vaccinale le jour de la  première injection de vaccin chez des personnes qui craignent d’avoir fait une forme asymptomatique de la maladie (jeunes adultes sans facteur de risque). Si cette sérologie s’avère positive, une seule injection est suffisante pour les personnes immunocompétentes.


7. Pourra-t-on choisir son vaccin?

Chacun est libre de choisir le vaccin qu’il veut recevoir parmi les vaccins qui lui sont autorisés.

De ce fait :

Les personnes de 12 à 17 ans inclus reçoivent des injections Pfizer-BioNTech, ce vaccin étant le seul bénéficiant à ce stade d’une autorisation de mise sur le marché à partir de 12 ans

Les personnes de 18 à 54 ans inclus bénéficient des vaccins à ARNm (Pfizer-BioNTech ou Moderna)

Les personnes de 55 ans et plus bénéficient de tous les vaccins actuellement disponibles en France : à adénovirus (AstraZeneca ou Janssen) ou à ARNm (Pfizer-BioNTech ou Moderna)


8. La vaccination est-elle gratuite ?

Oui. La vaccination est gratuite pour tous.


9. Si je suis vacciné et en contact avec un malade de la COVID-19, dois-je prendre des précautions, comme le port du masque ?

En l’état des connaissances, les vaccins aujourd’hui disponibles ou en cours de développement réduisent la sévérité des symptômes, mais la réduction de la contagiosité est incertaine.

Le port du masque reste donc nécessaire. Plus généralement, une personne vaccinée doit continuer d’adopter les gestes barrières.


10. Le vaccin empêche-t-il la transmission du virus ?

En l’état des connaissances, les vaccins aujourd’hui disponibles ou en cours de développement réduisent la sévérité des symptômes, et  réduisent en partie la contagiosité.

Il est recommandé de poursuivre le respect des gestes barrières, même lorsqu’on est vacciné.


11. Comment savoir combien de personnes sont vaccinées en France?

Le nombre de personnes vaccinées est mis à jour quotidiennement sur l’application TousAntiCovid.


V - Les liens utiles


1. Réservation vaccination

Vaccination COVID-19 : prenez rendez-vous en ligne : Rendez-vous par Internet sous 24h

2. Si vous avez des difficultés pour vous déplacer

La Croix-Rouge française a été mobilisée depuis le début dans la gestion de la crise sanitaire, et maintenant dans la vaccination de la population, notamment en proposant des centres d’accueil pour la vaccination au travers des structures de l’organisation. Croix-Rouge Mobilités est un dispositif au service de la résilience des populations et les solutions de mobilité partagées et solidaires améliorent la capacité des populations à répondre à un besoin urgent de mobilité, notamment dans les zones rurales pendant cette situation d’urgence sanitaire exceptionnelle.

Pour en savoir plus sur le dispositif


3. Dossiers, articles

Le n° spécial COVID  

Dossier Vaccination


4. Vidéo campagne

La Croix-Rouge se mobilise pour vacciner les personnes isolées | #COVID19

 

Comment ça marche un centre de vaccination Anti-COVID ?