Séisme au Népal : 206 français rapatriés de Katmandou

Séisme au Népal : 206 français rapatriés de Katmandou
Publié le 30/04/2015

Nos équipes ont a participé au dispositif d’accueil et de rapatriement du Népal des ressortissants français. Deux bénévoles accompagnaient dans l’avion les 206 personnes rentrées la nuit dernière à Paris.

« Fatigués, mais soulagés d’être de retour en France ». Tels sont les mots exprimés par la plupart des ressortissants français rapatriés au petit matin à Paris. C’est à 5h45 ce matin que l’Airbus A 450 affrété par les autorités françaises, s’est posé à l’aéroport Charles-de-Gaulle en région parisienne. Théotime Tetu, secouriste bénévole à la Croix-Rouge française, a effectué en binôme avec Philippe Breton le trajet Katmandou-aéroport Charles-de-Gaulle, pour accompagner les 206 rescapés du séisme. Durant le vol, ils ont pu échanger avec eux sur la situation au Népal, répondre à leurs questions sur le dispositif d’accueil qui les attendait à Paris, les réconforter. « Certains n’arrivent pas à se débarrasser des images du séisme, qui tournent en boucle dans leur tête. Beaucoup restent inquiets pour les népalais, ils se sentent très solidaires de la population et parfois coupables d’être pris en charge alors que la population souffre », explique Théotime Tetu. Parmi la vingtaine de blessés rapatriés, des personnes polytraumatisées, ou souffrant de fractures, contusions, entorses. Ils effectuaient un trek dans l’Himmalaya quand le séisme s’est produit.

A leur arrivée à Paris, les blessés ont immédiatement été transférés en ambulances vers des hôpitaux. Les autres étaient attendus par leurs familles et « ont craqué en posant le pied sur le tarmac », témoigne Philippe Breton. Une quinzaine de volontaires de la Croix-Rouge française étaient là pour prendre le relais, accueillir et prendre en charge les plus fragiles, aux côtés d’équipes médicales et de soutien psychologique.

nepal-rapat-large

Accueil des rapatriés sur le tarmac de l'aéroport

D’autres opérations de rapatriement devraient être effectuées dans les jours qui viennent. Deux appareils affrétés par le ministère français des Affaires étrangères chargés de fret pour le premier, de personnel humanitaire pour le second, devraient rentrer avec des ressortissants français. Deux secouristes de la Croix-Rouge française les accompagneront là encore. 

Une procédure d’accueil bien rôdée 

La Croix-Rouge française assure régulièrement des opérations de rapatriement de ce type,  après une catastrophe ou événement majeur. Le dispositif d’accueil aéroportuaire est mis en place avec les autorités publiques, les autorités aéroportuaires, le service médical d’urgence de l’aéroport. Il consiste à offrir aux personnes rapatriées un accueil chaleureux, une écoute bienveillante, mais également des informations nécessaires pour la suite de leur parcours et une orientation vers les structures adaptées à leur situation. Pour ce faire, il est donc nécessaire de recueillir le maximum d’informations sur les personnes : lieu de résidence, état sanitaire général, âge, présence de mineurs non accompagnés, besoin éventuel de vêtements, d’un lieu d’hébergement. Les personnes peuvent être affectées physiquement et/ou psychologiquement, etc. Les acteurs de la Croix-Rouge française apportent donc un soutien et une aide aux personnes rapatriées dès l’embarquement à bord de l’avion à Katmandou, jusqu’à leur arrivée à Paris, leurs retrouvailles avec leurs proches ou une prise en charge par les autorités compétentes.