Philippe et Régis, un binôme confiné et solidaire

Philippe et Régis, un binôme confiné et solidaire
Publié le 03/07/2020

Le bénévolat à la Croix-Rouge française, c’est une grande histoire d’humanité et d’engagement qui regorge de petites histoires ; de celles qui font du bien à raconter et à entendre ; de celles qui inspirent. Ce sont des histoires d’entraide, d’amitié, de solidarité, de don de soi ; des histoires qui souvent s’écrivent à l’ombre et que l’on n’a pas l’habitude d’entendre. C’est une de ces histoires que l’on raconte aujourd’hui. Celle de Philippe, de Régis, qui, sans se connaître mais liés par les principes et valeurs du Mouvement de la Croix-Rouge se sont organisés pour assurer la continuité de l’accompagnement de Samuel pendant le confinement


La crise sanitaire, économique et sociale causée par l’épidémie COVID-19 a fait naitre nombre de ces histoires. Alors qu’une grande partie de nos bénévoles n’était plus en capacité d’agir sur le terrain en raison de l’épidémie, la Croix-Rouge française a dû renforcer certaines de ses actions, en adapter d’autres et en mettre en place de nouvelles. Les acteurs de l’association ont ainsi été très sollicités mais les nouvelles formes d’engagement que propose notre association ont permis au grand public de s’engager auprès de nos bénévoles, de façon ponctuelle. Régis est de ceux là, de ceux qui, un matin, confinés, obligés à arrêter un temps leur activité professionnelle, se demandent comment être utile pour leur famille, leurs amis, leurs voisins.


« Confiné à la maison en pleine épidémie de COVID-19, je me dis que mon voisin a peut-être besoin d’une aide pour faire ses courses ou poster un courrier. Je vais sur le site internet de la Croix-Rouge française et je découvre une multitude d’actions que je peux mettre en place. J’aime particulièrement l’enseignement et une action correspond à cette envie; je décide de les contacter. Ça a commencé comme ça. »

Ils sont nombreux ceux qui, comme Régis, ont souhaité s’engager pendant le confinement. C’est pourquoi, à la Croix-Rouge française, nous avons mis en place le bénévolat de voisinage « Confinés & Solidaires » afin de lutter contre l’isolement social. Au travers de simples actions – telles que la mutualisation des sorties, l’aide dans les taches du quotidien ou encore l’impression d’attestations de sortie – c’est le quotidien des personnes les plus vulnérables que chacun peut améliorer. Ils ont été près de 300 à s’engager pour accompagner des enfants et des jeunes en difficulté dans la scolarité à distance, du fait du manque de moyens matériels, de problématiques sociales, ou du handicap.


Les activités de soutien scolaire et d’intervention auprès d’élèves en difficulté ou porteurs de handicap, en milieu scolaire, ont été stoppées par le confinement. Pourtant, face à l’extrême solitude qu’engendre l’apprentissage à distance, les besoins des élèves ont été décuplés. 


Aussi, Régis qui n’a jamais fait de bénévolat avant l’épreuve du confinement, s’engage pour la première fois. On le forme à distance, par visioconférence, à sa future mission et quelques jours plus tard, on lui présente Samuel, 12 ans, collégien en classe ULIS (Unité Localisée pour l’Inclusion Scolaire) auquel il consacre 1 heure chaque jour pour co-apprendre et co-comprendre avec lui, et pour faciliter les liens avec la communauté enseignante. Régis est confiné à Carcassonne, Samuel à Paris mais les nombreux outils numériques vont leur permettre très facilement de se mettre en relation.


Régis accompagne donc Samuel dans la continuité d’apprentissage et la scolarité à distance. Pour aider Régis dans son nouveau rôle, Philippe est là. Philippe est bénévole secouriste à la Croix-Rouge française, dans l’unité locale de Paris 20. Lui, il la connaît la maison Croix-Rouge ; et pas qu’un peu. Actif au pole jeunesse, présent auprès de classes ULIS, il connaît bien Samuel qu’il visite habituellement dans sa classe et donne les bons conseils à Régis pour s’adapter à son nouveau rôle. Tous trois s’entraident pendant cette période inédite de confinement. Philippe poursuit son engagement, Régis se rend utile et Samuel progresse chaque jour. Une petite histoire dans la grande Histoire Croix-Rouge.


«  Moi, je m’occupe de Samuel et Philippe s’occupe de moi. Il m’appelle et m’envoie régulièrement des textos pour savoir comment se sont passés mes entrevues avec Samuel. Il me rend moteur dans toutes les actions. L’objectif avec Samuel, ce n’est pas que je remplace la structure de l’éducation nationale, c’est que je sois un appui scolaire annexe pour lui. L’idée générale, c’est de garder du lien. »

Et ce lien s’exerce aussi entre bénévole ponctuel comme Régis et bénévole de toujours comme Philippe. Philippe le dit, « avec Régis on ne se connaît pas, on ne s’est jamais vus qu’à travers un ordinateur ou un téléphone portable et pourtant, ça fonctionne : on est liés par les valeurs de la Croix-Rouge, par notre engagement volontaire et on retire tous deux une grande satisfaction à pouvoir venir en aide à Samuel ». Car l’important est là : venir en aide aux plus vulnérables.


Alors, si vous aussi, comme Philippe et Régis, vous souhaitez vous engager pour un jour, une semaine, un mois, une vie,rejoignez-nous !