Centenaire du 11 novembre 1918

Centenaire du 11 novembre 1918
Publié le 12/11/2018

A la onzième heure du onzième jour du onzième mois de l’année, exactement comme il y a cent ans, ont débuté les commémorations de l’Armistice de 1918, par l’envolée des cloches dans toute la France. Point d’orgue de ces commémorations, la cérémonie organisée sous l’Arc de Triomphe, à Paris, en présence de 70 chefs d’Etat et de gouvernement. Deux tribunes officielles étaient dressées de part et d’autre de la flamme du soldat inconnu, pour se souvenir des 18 millions de morts perpétrés lors de la Première Guerre mondiale.

 


Engagée dès les premières heures dans ce conflit, la Croix-Rouge était légitimement présente aux commémorations officielles organisées Place de l’Etoile à Paris. Le Président Eledjam y représentait la Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) à la demande de son président, Francesco Rocca. Et Jean-Christophe Combe, directeur général de la Croix-Rouge française, était également présent aux côtés du Comité International de la Croix-Rouge (CICR).

A l’issue de la cérémonie, qui s’achevait par un clairon sonnant le cessez-le-feu, les membres des délégations officielles, de gouvernement, d’organisations internationales… étaient conviés à un déjeuner ; les uns au Palais de l’Elysée, les autres au ministère de l’Europe et des Affaires étrangères ou au château de Versailles.

 


Premier Forum de Paris sur la paix

Pour la première fois, et sur une initiative du Président de la République, les commémorations officielles ont été suivies du Forum de Paris sur la paix. L’événement, qui sera désormais annuel, rassemble durant trois jours tous les acteurs de la gouvernance mondiale à la Villette : Etats, organisations internationales, gouvernements locaux, ONG et fondations, entreprises, journalistes, syndicats, groupes religieux et citoyens.


Relever des défis mondiaux et assurer une paix durable

Le Forum se concentre autour de 120 initiatives et projets de gouvernance du monde entier, parmi 850 candidatures, présentés dans 5 villages : paix et sécurité, environnement, développement, nouvelles technologies et économie inclusive. Le CICR est présent à travers son projet Tracing (Rétablissement des liens familiaux - RLF), avec le soutien de l’équipe RLF de la Croix-Rouge française. Cet événement international offre à ces projets une visibilité, un accompagnement et une mise en relation avec des partenaires potentiels.

Le monde entier, et les secteurs de l’humanitaire et du développement notamment, font face à des changements d’une rapidité et d’une portée sans précédent. C’est le message que portait le Président Eledjam en affirmant que la Fédération internationale doit avoir une approche stratégique permettant de mieux appréhender, anticiper et gérer les situations de plus en plus complexes qui découlent de ces changements.

Parmi les enjeux les plus importants figurent :

  • Les changements climatiques
  • La migration
  • Les inégalités croissantes
  • Les conflits croissants
  • L’évolution démographique

Or, la Fédération internationale, en tant que premier acteur de prise en charge des conséquences des changements climatiques, doit adapter sa réponse, investir davantage dans le renforcement des opérations, des approches préventives et de la résilience des communautés. Elle s’appuie, pour ce faire, sur les Sociétés nationales qui la composent, qui partagent ces mêmes préoccupations et ses valeurs universelles mais elle doit également savoir se transformer et faire preuve d’agilité et d’innovation afin de faire face aux enjeux de demain.